Tracas, soucis, chagrin, raz-le bol...

Publié le par Laurette

Tracas, soucis, chagrin, raz-le bol...

Quand il y en à marre...oui, je sais, il y a malabar mais il y a aussi des albums pour en parler ... et les jours sans on en croise régulièrement, alors voici une petite sélection rien que pour vous ...en cas de besoin.

Et 7 nouvelles chroniques pour le challenge "je lis aussi des albums", ce qui porte à 48 albums lus sur les 60 à lire cette année.

Mon chagrin, Malika DORAY, Editions MeMo - lecture 43/60 -

Tracas, soucis, chagrin, raz-le bol...

Un album pour les plus petits, simple, tendre, vrai, magnifique.

Je ne suis pourtant pas forcement fan de tous les albums de Malika Doray mais celui-ci c'est une évidence.

Il explique aux enfants, tout en douceur, que tout le monde peut avoir du chagrin, même les adultes, qu'il arrive pour mille et une raisons, au fil des saisons, qu'ils ne doivent pas s"inquiéter, en être malheureux, mais au contraire que la meilleur façon de voir ce chagrin s’envoler est de continuer à partager petites joies et grands bonheurs.

Un texte court mais fort où chaque mot à son importance, des illustrations qui ajoutent juste ce qu'il faut de délicatesse et de chaleur. Tout est parfaitement dosé. Bravo.

Le petit soucis, Anne HERBAUTS, Editions Casterman, 1999 - lecture 44/60 -

Tracas, soucis, chagrin, raz-le bol...

Encore un petit chagrin, arrivé d'on ne sait où, comme ça au petit matin...une petite histoire du quotidien qui nous arrive à tous mais que le plus petits ne saurons pas toujours maitriser, nouveau sentiment dont ils ne sauront pas trop quoi faire ...

Notre petit ours est bien embêté et va tout tenter pour se débarrasser de se petit nuage qui trône au dessus de sa tête, "il s'est fâché, il a grogné, tapé, houspillé, mais le nuage avait bien décidé de rester." C'est plutôt bien observé...cela ressemble bien à ma fille en tout cas !

Puis notre petit ours a lâché prise, s'est mis à pleurer, son petit nuage à pleuvoir, et quand tous les deux ont eu versé toutes les reverses, le chagrin a disparu, et le petit nuage avec, comme par magie ...

Quelle simplicité pour parler des choses les plus compliquées, les sentiments...

Je ne suis pas totalement séduite par les illustrations mais cet album est intéressant et bien mené.

Également chroniqué par Chlop ici http://chlopitille.free.fr/dotclear/index.php?post/Le-petit-souci

La petite mauvaise humeur, Isabelle CARRIER, Editions BILBOQUET, 2012 - lecture 45/60 -

Tracas, soucis, chagrin, raz-le bol...

Encore un petit album d'une grand simplicité pour les plus petits. Un album très malin, très imagé. Une petite histoire écrite et illustrée tout en finesse, qui permettra à tous les enfants de poser des mots sur ce qui peut paraitre si compliqué à expliquer.

On y parle des relations d'amitié (ou d'amour car cela ressemble beaucoup à ce qui peut se passer dans un couple) et la lassitude qui peut s'installer, avec le temps qui passe et qui tranquillement fait son œuvre sans qu'on y prête vraiment attention, jusqu'aux premières petites querelles, qui, si l'on ne s'en méfie pas, peuvent mal tourner.

Ici, nos deux petits amis, Pit et Pat, chacun à bord d'une barque, se rencontrent, s'entendent à merveille, deviennent inséparables, font barque commune et vivent la belle vie...Mais, au fil des pages, le voyage devient monotone, et les deux amis s'entendent un peu moins bien, la petite mauvaise humeur s'installe et grossit jusqu'à ce que la barque se brise, laissant une énorme pelote pleine de nœuds comme une multitude de petits reproches, que nos deux amis prendront le temps, jours après jours de s'expliquer... défaire un à un les nœuds qui bloquaient la situation pour finir par se retrouver, plus heureux et plus forts que jamais...

Un album efficace et délicat, tant côté texte, qu'illustrations, qui se complètent parfaitement pour donner un très bel album.

Également chroniqué par Judith et Sophie ici : http://litterature-jeunesse.over-blog.fr/article-la-petite-mauvaise-humeur-101948571.html

La petite casserole d'Anatole, Isabelle CARRIER, Editions BILBOQUET, 2009 - lecture 46/60 -

Tracas, soucis, chagrin, raz-le bol...

Ne traine t-on pas tous des casseroles ? Cela peut-être tout et n'importe quoi, chacun la sienne. Et peu importe la casserole, elle nous empêche tous plus ou moins d'avancer en toute tranquillité, mais peut-être est-ce tout simplement parce que personne ne nous a jamais vraiment appris à vivre avec.

Cet album traite du handicap physique mais à la première lecture cela ne m'avait pas vraiment sauté aux yeux, surement parce que je pensais à mes propres casseroles. C'est ça la force de cet album, il pourra certainement parler à tous les enfants et les adultes qui le sont un peu restés car il nous parle de chacun de nous, de ce qui nous freine, ce que l'on cherche à cacher au lieu de l'accepter, vivre avec et parvenir à en faire si ce n'est un atout, au moins une force.

C'est ce qu'Anatole apprendra, aux côtés d'une personne extraordinaire qui lui apprendra à se débrouiller avec sa petite casserole, à voir ses points forts, exprimer ses craintes, ses peurs, valoriser ses compétences et lui redonner petit à petit le goût des autres, le goût de la vie ... et si cette personne c'était vous ? Réfléchissez-y quand vous croiserez un Anatole, petit ou grand, trainant derrière lui une casserole...

Un petit film d'animation a été réalisé par Eric MONTCHAUD, à partir de cet album.
Court-métrage sélectionné lors de plusieurs festivals et prix du meilleur film francophone au Festival International du Film d'Animation de Meknès (Maroc).

Voici un très court extrait, ça donne envie...

Billy se bile, Anthony BROWNE, Ecole des loisirs, 2006 -  lecture 47/60 -

Tracas, soucis, chagrin, raz-le bol...

Pour le résumé, j'ai choisi, une fois n'est pas coutume de vous livrer celui de l'éditeur, car l'essentiel de ma chronique réside ailleurs,

Billy se fait de la bile. Tout l'inquiète, surtout ce qui n'existe que dans son imagination. Et malgré les câlins rassurants de ses parents, il en perd le sommeil...Une nuit, Billy se confie à sa mamie qui lui apporte, dans le creux de sa main, un remède aussi étonnant qu'efficace !

Cet album m'a surtout intéressé pour la tradition que nous fait découvrir Anthony BROWNE. C'est suffisamment rare dans les albums que ça mérite vraiment d'être souligné. Voici donc ce que vous découvrirez dans l'album ...

Tracas, soucis, chagrin, raz-le bol...

C'est un véritable "album-atelier", que j'ai mis en pratique au boulot avec une amie plasticienne en atelier parent-enfant.

Et la création de ces petites poupées de tracas a vraiment su séduire enfants comme parents, tant pour le plaisir de découvrir des traditions venues des 4 coins du monde que pour l'envie de trouver une solution aux dodos difficiles de nos bambins.

La mienne n'a malheureusement pas encore compris la métaphore et a bien vite conclu à l'arnaque... s'imaginant pouvant demander l'impossible à la poupée : que sa maman arrête de lui demander d'aller dormir !!! Mais bien-sûr !!!

Et voilà sa petites poupées bien rangées dans leur petit lit, le petit confort à l'occidentale... quelques moitiés des pince à linge, des allumettes, des chutes de tissus, de la cordelette et/ou des petits fils de coton de couleur et quelques crayons feutres pour la faire belle, une boîte d'allumette et du joli papier pour la décorer... et le tour est joué !

Également chroniqué par Blandine, chez Vivrelivre, ici http://vivrelivre19.over-blog.com/2014/01/billy-se-bile.-anthony-browne.-d%C3%A8s-4-ans.htmlhttp://

Tracas, soucis, chagrin, raz-le bol...

- Les jours bêtes, Delphine PERRET, Editions l'Atelier du poisson soluble, 2004 - lecture 48/60 -

Tracas, soucis, chagrin, raz-le bol...

Un petit livre inclassable...parfois qualifié d'OLNI, Objet Littéraire Non Identifié ... tellement inclassable que vous le trouverez surement au comptoir chez votre libraire, comme le petit plaisir bonus, non prévu dans votre liste d'achat mais auquel vous ne pourrez résister... c'est exactement comme ça qu'il est arrivé dans ma bibliothèque, par un heureux hasard.

C'est un véritable livre et également un véritable objet qui se glisse dans une boîte aux lettres ... à envoyer à un ami en coup de blues, simplement pour lui rappeler qu'on a tous nos jours bêtes, ceux où on a envie de baisser les bras, où l'on se sent seul, où on se sent banal ... mais qu'il y aussi des jours "au poil", suffit juste de se le rappeler de temps en temps.

A chaque page son petit jour bête très sobrement illustré en noir sur fond blanc par un petit animal. Textes et illustrations minimalistes mais plus serait superflu. La simplicité a du bon et crée parfois la pépite ... et s'en est une.

Tracas, soucis, chagrin, raz-le bol...
Tracas, soucis, chagrin, raz-le bol...

- LE GROS RALBUM de tous les y'en a marre !, Elisabteh BRAMI et Gilles RAPAPORT, Editions Seuil Jeunesse, 2013 - lecture 49/60 -

Tracas, soucis, chagrin, raz-le bol...

Je ne vous ai présenté aujourd'hui que des albums que j'ai aimé pour des raisons toutes différentes mais celui-ci est mon chouchou toutes catégories, et je sais pour le voir trainer sur la toile que je ne suis pas la seule, ...

La 4ème de couverture vous apportera un éclairage certain sur cet album :

" Premier livre défouloir pour enfant rêvant d'un dialogue possible avec les grandes personnes". Pas râleurs s'abstenir !"

Pour celles et ceux qui me connaissent bien, ils comprendront surement que je ne pouvait pas faire autrement qu'acheter ce livre, moi, dont le sport favori est justement de râler ...et sans vouloir me vanter, j'y excelle ! Chacun son talent ... ;-)

Il faut avoir garder son âme d'enfant pour apprécier cet album à sa juste valeur et c'est mon cas, on ne se refait pas...et ce livre, c'est mon livre de chevet, celui que je garderais si, par malheur je devais me séparer de tous les autres ... Des coups de cœur, j'en ai eu bien d'autres mais celui-là, en plus, il est "hachement drôle" et des raisons de râler on peut en imaginer à l'infini alors avec cet album, je m'assure de ne jamais me lasser ...

Élisabeth BRAMI, je l'ai déjà chroniquée à plusieurs reprises et je continuerai car c'est un auteur que j'apprécie même si je n'ai pas la chance d'avoir lu tous ses albums.

Ici, elle nous compile 43 bonnes raisons de râler, 43 coups de geulle d'enfant et elle a du les observer un moment les enfants car c'est criant de vérité...je ne connais pas un enfant qui ne crie pas à l'injustice :

- d'être obligé d'aller se coucher en premier alors parce que se sont les parents qui sont fatigués

- de devoir toujours se dépécher, les jours d'école et les jours sans école

- d'être inscrit à une activité FORMIDABLE choisit à sa place par sa mère

- de devoir crever de chaud juste parce que sa mère trouve qu'il fait froid

- de devoir fermer la porte de la chambre la nuit quand on a peur alors qu'on nous l'interdit le jour, juste quand on veut être tranquille

- d'être toujours soit "trop petit pour comprendre" soit " le plus grand qui doit donner l'exemple ..."

- que les parents oublient leur promesse sauf si c'est une punition

Je m'arrête à regret pour vous laisser le plaisir de découvrir le reste par vous même mais j'aurai pu recopier le livre en entier car chaque page nous apporte son lot de réfléxion ...

Par ces petites contestations enfantines, l'auteur donne à penser à chaque parent, chaque adulte, sur tout ce que l'on peut faire subir aux enfants, par réflexe éducatif, par habitude ou par convention, juste par souvenir de notre propre enfance, sans pour autant avoir la lucidité de se rappeler à quel point nous aussi ça pouvait nous agacer !!!!

C'est jubilatoire, à mettre entre les mains de tous les enfants, juste pour leur donner l'occasion de se rebeller un peu ...tant que vous ne l'offrez pas à ma fille ....

Également chroniqué par Blandine chez Vivrelivre ici http://vivrelivre19.over-blog.com/2014/01/le-gros-ralbum.-elisabeth-brami-d%C3%A8s-6-ans.html

Tracas, soucis, chagrin, raz-le bol...
Tracas, soucis, chagrin, raz-le bol...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

hélène 11/06/2014 14:25

T'en a un qui parle de sciatique??????????????

Laurette 11/06/2014 22:18

ha ben non mais ça se trouve peut-être, je cherche ma grande !!!