Le grand retour

Publié le par Laurette

7 octobre 2014, je reviens après déjà 2 mois et demi d'absence sans nouvelles...une absence douloureuse pour moi mais incontournable. Ce retour aux sources est aujourd'hui indispensable à mon équilibre personnel. Les mots reviennent petit à petit et le désir de partager à nouveau également.

Quoi qu'il en soit, j'ai fait de belles rencontres littéraires dans cette petite traversée du désert que je m'en vais vous raconter. A dos de chameau, j'ai dévoré entre autre une trilogie que je voulais vous présenter en guise de retrouvailles... Je reviendrais très vite à mes premiers amours que sont les albums jeunesse dés que j'aurais fait un petit tour d'horizon des pépites en stock sans oublier bien sûr, la rubrikabrak rituelle dés que j'aurais déniché un thème qui m'inspire.

En attendant, voici ma petit délice de l'été, puisque je n'arrive pas à me résoudre à changer de saison...

Été 2014, une belle découverte littéraire, La trilogie surprenante de Gemma MALLEY

En avril, pour le boulot je rencontrai des ados pour connaître leurs coups de cœur romans et me suis intéressée de plus prêt à ces "romans young adult" et me suis laissée tentée par le premier tome d'une trilogie, qu'avec une grande surprise, j'ai dévoré. J'ai donc passé mon été avec les tomes 2 et 3 et ne le regrette pas ...

Des romans d'anticipation, pourtant d'ordinaire, assez peu mon fort, mais l'histoire est tellement crédible, bien ficelée, bien écrite, très bien rythmée, les personnages sont tellement attachants, les détails bien amenés, les rebondissements tombant à pic, que je me suis laissée entrainée sans l'once d'une hésitation par cette aventure haletante.

Le grand retour

- LA DÉCLARATION, l'histoire d'Anna, Gemma MALLEY, Édition Naïve, 2007

Tout commence dans un foyer de surplus, sous la plume d'Anna, une jeune adolescente née dans l'illégalité et enfermée pour racheter les fautes de parents qui ont choisi de mettre au monde un enfant, malgré leur engagement vis à vis des autorités. Nous sommes en 2140, en Angleterre et le monde est désormais à l'abri de la maladie et de la mort, sauvé par l'invention d'une pilule de longévité. Pour en bénéficier, chaque individu doit signer la déclaration et, en contre partie s'engage à ne plus procréer pour éviter le surpeuplement et la diminution trop rapide des ressources naturelles essentielles à la survie de l'humanité. Ceux qui choisissent l'éternité mais qui décident malgré tout d'avoir un enfant sont condamnés à la prison et les enfants, envoyés en foyer de surplus (pour les plus "chanceux"...) où ils seront maltraités, endoctrinés et formatés à se rendre utiles aux "légaux", autrement dit, un foyer pour esclaves dociles.

Ce premier tome décrit la vie du foyer, celle d'Anna et les autres enfants, enfermés dés leur plus jeune âge. On découvre au fil des pages les conditions de détention et le processus vicieux d'endoctrinement visant à convaincre ces enfants eux même qu'ils ne devraient pas exister, qu'ils ne sont personne, qu'ils n'ont pas le droit d'avoir une vie, des sentiments, pas le droit de penser par eux même, ni même de s'exprimer et qu'ils se doivent de devenir de "bons éléments" et se rendre les plus utiles possibles aux humains. C'est un roman psychologiquement éprouvant mais clairement réaliste sur la nature humaine ... on est surement pas très loin des camps de concentration, les causes diffèrent bien sûr mais les enfants n'y sont pas mieux traités que des animaux en batterie !!! On découvre progressivement le commencement de toute l'histoire, détail après détail sans pour autant en connaître tous les tenants et les aboutissements. Les personnages sont déjà très bien campés, et l'on ne peux que sortir pleinement admiratif de notre héroïne qui survit dans cet univers grâce à l'arrivée dans sa vie d'un journal intime, totalement proscrit et de la rencontre décisive avec l'autre héros de l'aventure, Peter, un autre adolescent qui lui ouvrira les yeux...

La fin du roman est clairement palpitante, complètement inattendue, et nous donne des clefs capitales pour la suite. Impossible après ça de ne pas passer à la suite !

Le grand retour

- LA RÉSISTANCE, l'histoire de Peter, Gemma MALLEY, Éditions Naïve, 2008

On retrouve nos deux héros, Anna et Peter, mais aussi le jeune Ben, petit frère d'Anna dont elle découvre l'existence à la fin du premier tome, toujours en Angleterre, mais cette fois-ci, libérés du foyer, désormais légaux, libres d'aller et venir, relogés dans une petite maison par les autorités. Notre jeune couple, plus que jamais convaincu que la longévité est contre nature, que la mort fait parti de la vie, que les enfants sont encore et toujours l'espoir d'une humanité devenue stérile, sclérosée. Bien décidé à avoir des enfants, à s'affranchir de la déclaration et luter contre le système, nos deux héros se battent aux côtés de Paul, chef de la Résistance, le réseau souterrain. Dans toute guerre, l'une des meilleurs stratégie étant de bien connaître son ennemi, Peter se fait engager à l'institut Pincent pharma, d’où sortent les fameuses pilules de longévité et dont le propriétaire n'est autre que son grand père, un odieux personnage, dont l'on découvrira progressivement toute l’inhumanité et l'avidité de pouvoir.

Ce deuxième tome est à la hauteur du premier, l'histoire s’accélère, les rebondissements sont malicieux et très surprenants, d'autres personnages tout à fait pertinents font leur apparition. Notre jeune Anna y est plus discrète mais elle y joue un rôle décisif. On découvre dans ce tome une multitude de nouveaux détails qui lèvent progressivement le voile sur cette terrible histoire de longévité, de son origine, de son processus de fabrication. A n'en pas douter, vous aurez du mal à ne pas vous jeter sur le dernier tome pour enfin venir à bout de cette intrigue rondement menée.

Le grand retour

- LA REVELATION, Gemma MALLEY, Éditions Naïve 2010

Un titre est tout est dit, la Révélation, enfin on connaitra le fin mot de l'histoire, le début du grand secret, l'origine de la plus grande invention de l'humanité. Les premières pages de ce dernier tome nous apprennent l'essentiel mais ne rêvez pas, vous devrez atteindre les dernières pages pour saisir tout l'enjeu du roman, et trouver les réponses à la plupart de vos questions. Alors que nous passons nos vies à redouter la mort et à n'y voir qu'une très grande injustice, il est quasiment impossible de refermer ce livre sans être convaincu de sa nécessité pour l'avenir tout entier de l'espèce. C'est une jolie prouesse littéraire je trouve que de parvenir à cette conclusion en apparence fataliste et en réalité parfaitement optimiste.

Nous retrouvons dans ce dernier tome, Anna et Peter, et la relève, le jeune ben la petite Molly, nait à la fin du deuxième tome, à l'issue d'une lutte féroce contre de terribles secrets. Après avoir gagné un grand combat contre l'odieux Richard PINCENT, la petite famille est envoyée en écosse, pour se ressourcer et profiter enfin un peu de la liberté retrouvée. Mais si nos héros ont gagné une bataille, la guerre n'est pas encore terminée.

Aussi machiavéliques soient le plans de conquête de Richard PINCENT, tout grand stratège croise un jour sur son chemin un insignifiant et minuscule grain de sable qui vient souvent enrayer la machine en apparence parfaitement huilée. La longévité parait irréversible, sa conquête semble être achevée et celui qu'on croit être son créateur parait indétrônable. Mais des années de lutte du réseau souterrain vont voir leurs efforts et leurs sacrifices enfin récompensés. Et la solution, comme souvent, ne viendra pas de là où on l'attend.

L’assaut final est rude pour tous les protagonistes, et même si l'on s'imagine bien une issue positive à cette aventure, le rythme endiablé de ce dernier tome nous en fait douter jusqu'au bout.

Il est complexe de chroniquer cette trilogie tant je dois garder l'essentiel de l'intrigue pour moi pour conserver intact le plaisir que vous aurez à découvrir cette histoire que je vous recommande grandement.

Ce roman est un véritable hommage à la jeunesse, avec tous ces jeunes héros plein de bon sens, de générosité, d'ingéniosité, de tendresse. Un très bon moment de lecture assuré même si, a n'en pas douter, vous vous demanderez ce que vous décideriez si, le monde devenait à l'image de cette fiction et que vous pouviez vous aussi bénéficier de la vie éternelle en sacrifiant à jamais ces précieux rires d'enfants ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Hélène 13/10/2014 10:59

Youhou!!! te revoilà mon poussin!!! :)
Moi j'adhère à mort à ta trilogie!!! D'ailleurs, j'y pense... t'aurai pas le tome 3 à me prêter? hihihihihi
Des bisouuuuuuuuuuus!!!!!!!!!!

Laurette 14/10/2014 01:57

Et oui, tu croyais pas quand même que j'avais abandonné le navire .... que c'est bon de revenir!
J'embarque le dernier tome dans mon panier pour mercredi...;-)
Bisous

Lylou 10/10/2014 08:31

Contente de te lire à nouveau ;-)

Laurette 14/10/2014 01:55

Merci Lylou, contente aussi d'être de retour, même si j'avais oublié le côté un peu chronophage de l'aventure !!! Bises