Les chroniques d'Elise

Publié le par Laurette

Et revoilà notre nouvelle chroniqueuse... pour un album qui me fait de l’œil depuis un moment, comme tous ceux illustrés par Olivier TALLEC d'ailleurs, ceux que je n'ai pas encore lu du moins, car j'en ai déjà chroniqué deux,

- Je vous aime tant un gros coup de cœur, par ici http://casalaurette.over-blog.com/mes-coups-de-coeur-toutes-cat%C3%A9gories.htmlhttp://...

- Grand loup, petit loup par ici http://casalaurette.over-blog.com/histoires-de-loup.html

Et très bientôt, j'en chroniquerais un nouveau, magnifique album, touchant, grandiose, ...la croûte. Tant et tant de beaux albums ... un jour je lui consacrerais une page...

Les chroniques d'EliseLes chroniques d'Elise

En attendant, voici l'album qu'à choisi Élise.

- Pas de pitié pour les Basket, Joy SORMAN et Olivier TALLEC, Hélium Éditions 2010

Les chroniques d'Elise
Les chroniques d'Elise

C'est l'histoire de joseph, un petit garçon de primaire, qui rêve d'avoir une nouvelle paire de basket. Mais attention pas n'importe lesquelles, des "Mike air", avec le coussin d'air pour courir plus vite et les lacets bicolores.

Les chroniques d'Elise

Et un mardi, alors qu'il joue au foot, une de ses baskets s'ouvre comme une gueule de crocodile sans dent.

Joseph se voit déjà avec les Mike air au pied dans la cour de l'école.

Mais sa mère lui ramène une paire de marque inconnue à scratch...

Les chroniques d'Elise

Joseph part à l'école, déçu de l'achat de sa mère, déçu par sa mère, et doit affronter les moqueries de ses camarades.

Les chroniques d'Elise

Il fait tout pour salir, ses baskets et ne leur épargne ni les poubelles ou crottes de chiens qu'il croise l'idée de les mettre innocemment dans la machine à laver pour les achever car " tout le monde sait que les baskets c'est comme les chats ça se met pas à la machine pas plus qu'au micro onde d'ailleurs"

Les chroniques d'Elise
Les chroniques d'Elise

Mais il finit par réaliser qu'elles sont idéales pour danser comme Michaël Klaxon. ( si si j'ai bien écrit)

L'avis d’Élise

Le coup de crayon d'Olivier Tallec rend le petit bonhomme tt maigre avec une grosse tête très attachant, Joy Serman lui donne une parole de son âge, de sa génération, et les 2 ensemble en font un petit garçon comme plein d'autres, avec des problèmes de son époque.

Le look, le poids des marques, la dure loi de l'école, la différence de point de vue avec les parents (qui comprennent rien faut le dire) fait émerger que parfois être et avoir des trucs différents des autres permet au final de se découvrir soi même.

C'est un album à mettre dans les mains de tous les enfants et pré ado qui succombent à la mode et au diktat des marques trop facilement et qui voudraient surtout le faire beaucoup plus souvent que notre banquier ne le souhaite.

Ça ne réglera pas le problème mais ça permettra de le relativiser quand tout simplement on ne peut ou qu'on ne veut pas.

Il est à partir de 8 ans mais se lit très bien en primo lecteur.

L'avis de Maïla 6 ans 1/2

J'adore quand joseph dit "j'le sens pas ce sac" et aussi quand il danse la danse de la pluie sur son balcon comme ça ( et la voilà en action...).

Et puis j'aime quand il imite sa maman "et gnagnagna et gnagnagna" ( regard en coin "mais c'est pas bien du tout moi j'le fais jamaaais"

Et puis surtout J'aime bien que Michael Jackson s'appelle Klaxon car c'est drôle et on imagine bien comment il danse"

L'avis d'Eliott 3 ans

"J'aime bien quand il fait trainer ses baskets dans les crottes de chien, mais que ça reste blanc. Car elles sont magique ses baskets.

( la magie et l'âge du pipi caca je confirme il a bien 3 ans ! )

Commenter cet article