Rubrikabrac n°10

Publié le par Laurette

Rubrikabrac n°10

Le 20 novembre, cela n'aura échappé à personne (enfin j’espère...), c'était la journée internationale des droits de l'enfant...

Et même si, parfois, je trouve ces journées dédiées foncièrement agaçantes, légèrement démagogiques ou quelque peu inutiles, celle-ci me tient particulièrement à cœur, moi qui est toujours travaillé auprès des loustics (j'aime bien les appeler comme ça car les plus petits me répondent toujours "on est pas des moustiques marie!!!").

Je trouve ça capital d'avoir rédigé des droits spécifiques aux enfants car malheureusement ce sont bien souvent les premières et les seules victimes complètement innocentes des maux de la planète et pourtant aussi les plus résistants, les plus courageux.

Seuls les enfants au fond sont capables de sauver le monde, ils tiennent entre leur main la promesse d'une véritable humanité et nous l'oublions trop souvent ... incapables que nous sommes, bandes d'ignorants d'en reconnaître leur valeur salvatrice, de protéger notre trésor la plus précieux.

Rubrikabrac n°10

Mon coup de geulle du jour se sont les ENFANTS SOLDATS, plus de 250 000 enfants dans le monde ... "Machine à tuer", "chaire à canon", à laquelle on ne donne aucune chance de pouvoir changer le monde et que l'on élève même pour le détruire... UN PUR SCANDALE !!!

L'UNICEF déconseille désormais le terme d'"enfants soldats" car je cite "il ne reflète pas précisément l'ensemble des rôles dans lesquels filles et garçons sont recrutés à des fins militaires".

"Un enfant-soldat n’est pas seulement un membre d’un groupe armé qui participe activement aux hostilités. Un enfant-soldat ne porte pas nécessairement un uniforme et une arme : il peut être recruté dans un groupe armé en tant que cuisinier, porteur, gardien, espion, messager, garde du corps, esclave sexuel, « détecteur » de mines…"

Quelques liens pour aller plus loin :

http://www.univerbal.org/

http://http://actupost.fr/enfants-soldats/

http://www.humanium.org/fr/enfant-soldat/

http://www.child-soldiers.org/francais.php

http://www.lamauvaiseherbe.net/2011/02/24/galerie-de-photographies-denfants-soldats-partout-autour-du-monde/

Rubrikabrac n°10
Rubrikabrac n°10

clip de campagne de l'association UNIVERBAL.

Pour le reste de cette rubrikabrac, je part comme toujours dans différentes directions, artistiques, touchantes, amusantes...j'avais envie de mettre les petites canailles du monde entier à l'honneur.

Mais si vous voulez en savoir plus sur les droits de l'enfants, je vous laisse découvrir la chronique trés complète de Blandine ainsi qu'un article du blog Le Reveil ici http://www.lereveil.info/2014/11/je-veux-apprendre.html

Par là de nombreuses fiches thématiques trés bien foutues ...http://www.unicef.fr/contenu/actualite-humanitaire-unicef/2013/10/10/des-fiches-thematiques-sur-les-droits-de-lenfant-20547

DES PROJETS PHOTOS

Le photographe italien Gabriele Galimberti capture les visages d’enfants montrant leur univers de jeux, leurs jouets préférés...dans un projet intitulé "Toys Stories". Évidemment, on ne peut que constater le grand écart qui sépare les enfants, surconsommation pour certains, simplicité ou grande pauvreté pour d'autres mais tous les enfants du monde ont-ils même le droit de jouer ? Un besoin essentiel pourtant, et simple aussi, mais pas acquis pour autant ...

http://golem13.fr/gabriele-galimberti-toy-story/

Ma photo préférée entre toute c'est Maudy, en Zambie, une petite bouille qui transpire la joie de vivre... mais que fait-elle avec toutes ces lunettes ???

Rubrikabrac n°10

D'autres exemples pris dans l'ordre : Malawi, Botswana, Kiev, Albanie, Australie

Rubrikabrac n°10
Rubrikabrac n°10
Rubrikabrac n°10
Rubrikabrac n°10
Rubrikabrac n°10

James Mollison photographie lui les chambres d’enfants à travers le monde, d’une décharge au Cambodge aux grandes maisons confortables du Kentucky, le livre nous présente une leçon très dure de l’inégalité. Un projet intitulé "Where children slepp".

http://golem13.fr/where-children-sleep-les-chambres-denfants-a-travers-le-monde-par-james-mollison/

5 exemples à travers le monde , dans l'ordre : Japon, Sénégal, Angleterre, Cambodge, Etats-Unis.

Rubrikabrac n°10
Rubrikabrac n°10
Rubrikabrac n°10
Rubrikabrac n°10
Rubrikabrac n°10

Et maintenant les parents complètement gagas de leurs enfants ...

Anna Eftimie et son mari sont photographes spécialisés dans les photos de bébés et propriétaires du studio Cute Moments Photography. Avec la série Blackboard Adventures, ils mettent en scène un monde merveilleux autour des bambins endormis.

A voir par ici http://www.cutemomentsphotography.com/blackboardadventures_lr.html

Et voilà le résultat :

Rubrikabrac n°10
Rubrikabrac n°10
Rubrikabrac n°10
Rubrikabrac n°10

Sioin Queenie Lia (pour la prononciation débrouillez-vous) est une artiste américaine de Californie qui a choisi de biens beaux univers pour photographier ses enfants.

A voir par ici http://wengenninwonderland.com/

Rubrikabrac n°10
Rubrikabrac n°10
Rubrikabrac n°10
Rubrikabrac n°10

QUELQUES CITATIONS SUR L'ENFANCE

Rubrikabrac n°10

J'aime les citations car elles expriment toujours de grandes idées en faisant l'économie du bavardage. Je vous en ai dégoté des 4 coins du monde. Je commence par ma préférée et vous laisse un peu méditer ...

"On ne peut donner que deux choses à un enfant : des racines ...et des ailes" (proverbe juif)
Rubrikabrac n°10
"N'apprends pas à ton enfant à être riche, apprends lui a être heureux. Quand il grandira, il connaître la valeur des choses et non leur prix".
Rubrikabrac n°10
"Faites en sorte que l'enfant que vous étiez n'ait pas à rougir de l'adulte que vous êtes aujourd'hui". Jesus Hermida.

« Celui qui a beaucoup d’argent, mais pas d’enfant, il n’est pas riche ; celui qui a peu d’argent, mais beaucoup d’enfants, il n’est pas pauvre… »
(proverbe chinois)

« Ce n’est pas parce que l’oiseau est en cage, que cela l’empêche de chanter »
(proverbe portugais)

« Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants, mais peu d’entre elles s’en souviennent. «
(Antoine de Saint-Exupéry)

Même les petits pots ont des oreilles.
(“Även små grytor har öron” – proverbe suédois, les enfants en savent plus que ce que l’on croit)

«Un enfant sans Père est comme une maison sans toit ».
(proverbe vietnamien)

« Dieu ne peut pas être partout, c’est pourquoi il a mis une maman dans chaque famille… » (dicton Indien)

« La boisson dont on ne se lasse pas c’est l’eau ; le fruit dont on ne se fatigue pas, c’est l’enfant » (dicton indien)

UNE ETRANGE COUTUME

En chine, traditionnellement, le bébé ne reçoit pas de prénom avant un an. Ses parents l’appellent par un sobriquet pour ne pas attirer les mauvais esprits.

Le choix du prénom est crucial dans la société chinoise. Il n’est pas rare que des experts, par exemple en astronomie, soient consultés avant que les parents ne fassent leur choix.

Il est très à la mode de choisir comme prénom ou partie de prénom l’un des 5 éléments (eau, terre, feu, air, métal).

Selon sa date de naissance, l’un des éléments sera plus fort et déterminera en partie le destin de l’enfant.

On peut aussi inclure le symbole de l’élément qui « manque » à l’enfant dans son prénom, de manière à lui assurer un avenir meilleur.

UNE TITE CHANSON

Avec ma fille on s'écoute ça en boucle dans la voiture sur le chemin de l'école histoire de se rappeler les priorités ...

LES ENFANTASTIQUES, une trés chouette chorale d'enfants que je vous invite à découvrir avec cette chanson ... "Y 'en a assez pour tout le monde ...."

Lien : http://www.lesenfantastiques.fr/

UNE REPLIQUE CULTE

Les enfants pour moi c'est aussi ça, des erreurs de langage charmantes, touchantes et drôles, des dizaines par jour qui pour certaines me font fondre...

Ma fille, il y a encore quelques semaines, disait "maman, j'ai à tes souhaits", car elle avait toujours cru que la réponse à un étérnuement valait l'action....si c'est pas MEUGNON ça !

"SI J'AVAIS SU, J'AURAIS PAS VENU"

 

Rubrikabrac n°10

UNE INFO CAPITALE

... du moins en cette période ...

Je suis sur que vous mourrez de savoir "Pourquoi les enfants croient au Père Noêl ?"

Et non, la réponse n'est pas, "parce qu'ils sont un peu concon quand même !!!"

En 2010, la revue Science humaine diffusait un numéro spécial, "à quoi pensent les enfants ? ". Le lien suivant vous présent un extrait du dossier et j'aime assez cette partie de l'article qui nous place directement sur le chemin de Noël ...

http://www.scienceshumaines.com/idees-recues-sur-le-monde-de-l-enfance_fr_26034.htmlhttp://

Idée reçue n° 2 : Pourquoi les enfants croient au Père Noël

Dans les années 1940, J. Piaget et son équipe avaient étudié la représentation du monde de l’enfant en interrogeant des petits de 4 à 10 ans sur leur conception des plantes, des animaux, du soleil et des étoiles. Au terme de son étude, le psychologue en avait déduit que la pensée de l’enfant est spontanément animiste. Les petits croient que tout ce qui bouge – comme les nuages – est vivant. À des questions comme « pourquoi il y a la nuit ? », ils donnent des réponses égocentriques : « C’est pour dormir. » Face à un tel anthropomorphisme, on comprend qu’ils puissent croire à la magie de contes où le soleil sourit, la lune est triste et les animaux parlent et vivent comme des humains.

Dès les années 1980, des chercheurs ont repris les expériences de J. Piaget en en changeant le protocole. Elisabeth Spelke et Rochel Gelman ont ainsi demandé à des enfants de 3 et 4 ans de dire si un caillou, une poupée ou un animal pouvait pleurer, se déplacer tout seul… Avec ce genre de questions concrètes, il est apparu que les enfants faisaient très bien la distinction entre les caractéristiques des objets inanimés, des plantes, des animaux ou des humains. Si un enfant de 3 ans ne s’étonne pas de rencontrer un chien qui parle dans un dessin animé, il sait faire la distinction entre un être réel et un être fictif. En 2006, Deena Skolnick et Paul Bloom avaient montré que les enfants de 3 à 6 ans comprennent très bien que les personnages rencontrés dans les livres sont des personnages fictifs, dotés de pouvoirs hors du commun qu’on ne rencontre pas dans la vie réelle.

Dernièrement, P. Bloom a réussi à démontrer que ces mêmes enfants savent aussi compartimenter les « mondes fictionnels » entre eux. Ils savent que le superhéros Batman ne peut pas surgir tout à coup, et que l’on ne peut même pas rencontrer SpongeBob (l’homme éponge), un autre personnage de bande dessinée, présent dans d’autres histoires (4).

Dès lors, une toute nouvelle approche de la croyance au Père Noël peut être proposée. Certes avant 5 ans, la plupart des enfants semblent crédules et prêts à admettre l’existence d’un vieux monsieur à barbe blanche vivant quelque part dans le ciel et se déplaçant avec un traîneau tiré par des rennes volants. Mais le fait de croire qu’un traîneau et des rennes puissent voler ne signifie pas que les enfants croient qu’il s’agit là d’une chose banale pouvant se passer dans le monde ordinaire. Un enfant de 3 ans sait bien qu’un cheval ou une voiture ne vole pas. En revanche, il est prêt à admettre qu’il puisse exister « quelque part » des êtres d’exception dotés de pouvoirs extraordinaires. Le Père Noël est de ceux-là. Tout comme un chrétien admet que Jésus puisse faire des miracles ou que, pour d’autres encore, il puisse exister des fantômes ou des extraterrestres doués de pouvoirs paranormaux. Croire au Père Noël n’empêche pas de discerner ce qui relève du monde ordinaire et de ses lois, de ce qui relève des mondes extraordinaires. Et tant que les parents, normalement dignes de foi, attestent de la réalité du Père Noël, il n’y a pas lieu de la mettre en doute.

Alors je lance la question ... faut-il laisser nos enfants croire au père Noël ???

Sur ce, on s'y met justement à préparer Noël ... c'est parti !

La grande course aux cadeaux a commencé, je vous confirme...j'ai testé dans la semaine (anniversaire rapproché de noël oblige !).

Les heures interminables aux caisses qui donnent une très légère envie de meurtre de caissière vers la dernière heure et demie !!!

Des tonnes de cadeaux bien sexistes (genre mini table à repasser pour les filles parce que le repassage, c'est tellement sympa) au fond des caddies de parents au demeurant bienveillants soucieux de faire plaisir à doudou et pupuce (avec un brin d’espoir quand même que ces tonnes de jeux seront utilisés à bon escient le dimanche matin pour reculer un peu l'heure fatidique du réveil en fanfare...disons 7h30 ... Youhou ...!!!)

Des jeux avec lesquels nos enfants jouerons au mieux 15 jours, avant d'être complètement blasés et de nous demander déjà, "c'est quand qu'il vient le père Noël ???" ou que le dit "supergénialissime" jeux soit détruit (ben oui, le made in china c'est pas cher, on peut pas non plus demander que cela soit solide ...) ou au contraire bien rangé avec tous les autres en plein milieu du salon histoire que doudou et pupuce s'approprient un peu leur territoire ... à choisir, c'est toujours mieux que de lever la patte et faire pipi sur le coin du canapé ...

Alors c'est pas génial Noël ???

Allez, je pousse un peu le trait bien sûr...je suis comme tout le monde, j'aime les déballer mes cadeaux ...quelle soit la personne qui me les ammène... !

Alors bons préparatifs !!!

Rubrikabrac n°10

DEUX LIVRES

photos extraites de ce blog : http://k00ls.overblog.com/les-yeux-des-enfants-autour-du-monde

photos extraites de ce blog : http://k00ls.overblog.com/les-yeux-des-enfants-autour-du-monde

Rubrikabrac n°10

- Enfants d'ailleurs racontés aux enfants d'ici, Caroline et Martine LAFFON, Éditions De la Martinière Jeunesse, 2012 (pour la présente édition)

C'est dans la diversité qu'on apprend ...mieux se connaître pour mieux se comprendre, vivre ensemble et s'enrichir l'un de l'autre...

Un très bel ouvrage à parcourir avec ses enfants pour ouvrir grand les yeux, et le cœur. Il explore très simplement les principaux gestes de la vie quotidienne d'enfants aux quatre coins du monde, les traditions, les rites de passage, les jeux, l'organisation de la famille ...

Challenge "Je lis aussi des albums", lecture 55/60

 

Rubrikabrac n°10

- L'enfant idéal, Laëtitia BOURGET, Alice GRAVIER, Édition Thierry MAGNIER, 2013

Une lecture particulière pour moi, car, comme je l'expliquais en juin, dans le cadre du boulot, nous recevons sur un atelier d'arts plastiques, pour une petite partie sa résidence, Laëtitia BOURGET http://casalaurette.over-blog.com/2014/06/des-nouvelles.html

Et c'est très particulier de chroniquer un album dont ont connait l'auteur..., pour ma part, c'est la première fois et j'ai comme qui dirait une petite pression ...

Être un enfant c'est sérieux et c'est pas de tout repos ... et dire que nous rêverions tous (enfin moi toujours) d'y retourner justement dans ce monde que l'on assimile à la totale insouciance (complètement bernés que nous sommes par nos lointains et incertains souvenirs). Ce petit d'homme nous plonge dans les multiples univers où il vit et où il s'adapte à merveilles aux rythmes et aux attendus des grands, profitant chaque jour de son lot de découvertes, de tendres moments, de lutte contre les plus grandes injustices ...mais toujours avec le plus grand sérieux comme si tout se jouait à chaque instant. Un très bel album, magnifiquement illustré qui me conforte dans l'idée que l'enfance est, et devrait être, pour chacun de nous, la période la plus précieuse et déterminante de notre vie. Elle devrait nous permettre de construire les plus grands rêves avec le plus grand sérieux et nous donner suffisamment de folie pour les réaliser...

Il ne faudrait pas grandir tiens ... où alors ne devenir enfant que plus tard, une fois l'âge adulte passé, pour pouvoir en profiter pleinement, en toute conscience ...

Je vous laisse méditer cette petite citation de François MOREL que m'inspire cet album : "Plus tard, je voudrais être chef d'orchestre, trapéziste, artiste de music-hall, n'importe quoi, mais pas adulte".

Allez visiter le site de Laëtitia BOURGET par ici : http://www.laetitiabourget.org/autres_litt-enfantideal.htm

Rubrikabrac n°10
Rubrikabrac n°10

LE MOT DE LA FIN

Rubrikabrac n°10

Et pour finir, ... et c'était impossible de finir autrement, je laisse la parole à Janusz Korczak, médecin pédiatre, chercheur, écrivain et formidable pédagogue polonais. Précurseur reconnu dans la mise en pratique des droits positifs de l'enfant (droit d'expression, d'expression, d'association...), il incarnait une véritable pédagogie du respect et de la démocratie.

En 1913 et 1919, Il crée deux orphelinats pilotes dans lesquels il instaure une véritable société démocratique : "la république des enfants".

Victime de l'antisémitisme et de la montée du nazisme dés 1936, il choisira, plutôt que fuir, de rester aux côtés des enfants quand son premier orphelinat est transféré dans le ghetto de Varsovie en 1940 puis, le 5 août 1942, sera emmené avec les 200 enfants vers les chambres à gaz de Treblinka.

La citation présenté ci-dessous a été publiée en 1990 en hommage à la Convention internationale des droits de l'enfant sous la forme d'une carte postale illustrée par le peintre surréaliste W. Siudmak. Elle est extraite d'un ouvrage de 1928 intitulé Quand je redeviendrai petit, traduit et publié en français en 1979 sous le titre : le droit de l'enfant au respect.

Je vous invite vivement à visite les site de l'Association Française Janusz Korczak http://korczak.fr/http://

Rubrikabrac n°10

Commenter cet article

Nath56 23/09/2015 21:53

Le texte de Janusz Korczak est très beau...

Alice 30/11/2014 15:17

Article très intéressant ! J'aime beaucoup tes choix de photos, très percutantes, et le billet d'humeur sur le Père Noël ou la faculté des enfants de croire aux choses extraordinaires.
Bon dimanche

Laurette 30/11/2014 21:57

Merci bien Alice, mon dimanche était bon merci, j'étais au salon du livre jeunesse de Montreuil ... ;-)

Blandine 25/11/2014 21:36

A mon tour de te féliciter! Waouh quel article! Je reposte bien sûr et le mets en lien à la suite du mien (merci pour le partage ;-))
Ton article est magnifique, sensible et volontiers percutant!

Monsieur No est venu plusieurs fois dans notre ville pour chanter avec les enfants des écoles de la ville! On a trois cd de lui à la maison! Chansons très optimistes, au textes forts!

Pour la petite question: Non! Quel mensonge! mais j'en ai déjà parlé!

Les deux albums que tu présentes ont l'air si beaux! Je note leur référence!

La citation de François Morel me fait penser à un petit garçon qui refusait de grandir, tu vois de qui je parle je pense ;-)

Bises!
Blandine.

Blandine 25/11/2014 22:03

Mdr! J'adore! Oui bien sûr ;-)

Laurette 25/11/2014 21:55

Merci à toi Blandine,
Pour le père Noël, bien sûr c'est clin d'oeil qui t'était destiné ...
Tu parles de Michaël Jackson ... ;-)
des bises

Laëtitia 24/11/2014 09:49

C'est bon de te lire à nouveau !

Laurette 25/11/2014 21:57

Merci Lætitia
Petite pensée.
Bises