Au creux des branches, épisode 2

Publié le par Laurette

Comme une promesse de vie éternelle, source de sagesse, de poésie, de paix intérieure, les arbres m'inspirent ces temps-ci...ils nous protègent, nous ressourcent, nous rassurent, nous émerveillent...besoin de me mettre au vert surement, où amour naissant ou renaissant pour la nature qui m'entoure et me surprend tous les jours. J'ai présenté il y a quelques semaines déjà 3 coup de cœur littéraires à voir par ici http://casalaurette.over-blog.com/2015/04/au-creux-des-branches.html et je repars aujourd'hui dans une nouvelle découverte, un peu surréaliste, complètement unique que j'avais envie de partager avec vous ...

Challenge "je lis aussi des abums" - lecture 30/100 - coup de coeur - OLNI -

Au creux des branches, épisode 2

Forêt-wood, José PARRONDO, Olivier DOUZOU, Rouergue, 2013

Un drôle d'album, que je considère comme inclassable ET indispensable ... un Objet Littéraire Non Identifié ... on pourrait parler d'imagier humoristique encyclopédique loufoque, mais encore faudrait-il inventer le genre... alors laissons cette curiosité à sa place toute spéciale et unique, c'est bien ainsi, j'aime assez ce genre de spécimen même si il est assez difficile d'en parler ...

Comme nous l'annonce la petite phrase d'accroche issue d'une œuvre de R. Queneau "Il y a deux sortes d'arbres : les hêtres et les non hêtres".

Pour celui ou celle qui est autant barré que Queneau, tout est dit ... mais pour les autres, c'est à dire 99% d'entre nous, tout ceci mérite un petit bout d'explication cartésienne ....

On est clairement dans un inventaire à la Queneau, sorte de répertoire d'images extraordinairement variées, légendées avec style et drôlerie, moitié français moitié latin, quelques peu revisité, ... 130 façons différentes (si j'ai bien compté) de percevoir un arbre, selon qui l'on est, où l'on se trouve, avec qui, nos centres d'intérêt mais aussi, et surtout, la couleur du temps, ce que l'on a mangé la veille, l'odeur de notre shampoing, le nombre de cils rattachés à notre œil droit ... bref, un grand n'importe quoi tout droit sorti de l'imagination de deux hêtre surement un peu secoués dans leur genre, mais quel exercice de style ... tiens, mais c'est pas le titre d'un classique de Queneau ça ?

C'est étrange, ça part dans tous les sens, c'est drôle, ça fait pas mal cogiter, ..., bref, c'est une vraie bonne pépite et un gros coup de cœur.

Je vous glisse quelques unes de mes illustrations préférées, sur 130, il vous en reste quand même un bon paquet à découvrir ...

irritus gribouillus, arbre de mauvaise humeur

irritus gribouillus, arbre de mauvaise humeur

pater glucosus, arbre à papa

pater glucosus, arbre à papa

Ikeanordicus, arbre à monter tout seul

Ikeanordicus, arbre à monter tout seul

sepa sepa, arbre qui se demande s'il est vraiment un arbre

sepa sepa, arbre qui se demande s'il est vraiment un arbre

Pour la petite histoire, à l'occasion de ses 20 ans, la maison d'édition du Rouergue a crée un évènement à partir de cet album en incitant chacun et chacune à "planter" un arbre sur la toile, en textes, en images, en photos ... voici le texte de présentation :

"À chaque grand événement l'homme a toujours planté un arbre. Arbre de fécondité, d’indépendance, de festivité, de naissance, de liberté. Alors, pour fêter les vingt ans du Rouergue jeunesse, on vous propose de planter, vous aussi, vos arbres. De cultiver votre imaginaire... "

C'est à voir par ici :

J'y ai déniché deux petits textes que j'aime beaucoup ...

L’arbre d’Arnaud Tiercelin

Dans ma forêt de Lulu et seulement dans la mienne

Y’aura des arbres creux

Et même qu’y seront vivants et même qu’y m’abriteront

Quand j’irai par tous les temps

Quand ça bardera trop fort

À la maison

Quand mon père aura des mots qui font peur qui font mal

Parce qu’au collège j’aurai encore

Déconné

Dans ma forêt de Lulu et seulement dans la mienne

Y’aura des arbres qui vieilliront jamais

Et qui passeront leurs vies

Avec du soleil entre les branches, du vent sous les feuilles,

Lumière sur la canopée

Et des fruits gros comme des étoiles

Dans ma forêt de Lulu et seulement dans la mienne

Y’aura le visage de ma mère sur chaque tronc accroché à chaque buisson

Et son sang mêlé à la sève

Et quand y’aura une fleur

Et rien qu’une

Alors ce sera son sourire.

Et il sera seulement pour moi.

L’arbre de Stéphane Servant

De la culture des arbres imaginaires

(Soins et conseils imaginatifs pour arbres imaginés)

L’arbre sans fin

Semez des points de suspension.

Arrosez.

Laissez pousser.

Pousser. Pousser. Pousser…

L’arbre à punition.

Semez un gros mot.

Arrosez de pipicacaboudin.

Laissez pousser.

Recopiez cent fois la phrase ci-dessous.

(Je ne sèmerai plus de gros mots dans les oreilles de la maîtresse.)

L’arbre des amoureux

Semez des mots d’amour.

Arrosez avec le cœur.

Laissez pousser.

Attendez qu’un promeneur grimpe à l’arbre pour cueillir une fleur.

(Si la fleur venait à faner, ce qui arrive parfois, ce qui est toujours dommage, ne désespérez pas, attendez, bientôt une nouvelle fleur apparaîtra)

L’arbre à chansons

Semez quatre couplets

Arrosez avec un orchestre à mille cordes

Laissez pousser les oiseaux

Leur mélodie dans le vent.

(Dans la famille des Arbres à chansons, on trouve plusieurs variétés : classique, jazz, rock, rap,…)

L’arbre à questions.

Semez des points d’interrogations.

Arrosez. Avec quoi ?

Laissez pousser. Combien de temps ?

Et comment ?

Et pourquoi ?

(Quand vous en avez assez des questions, élaguez l’arbre avec un parceque bien affuté.)

L’arbre à poèmes

Choisissez des mots doux, des mots tordus, des gros ou des petits mots, peu importe

Semez directement sur votre langue.

Arrosez de rires, de pleurs, de soleils et de pluies.

Et laissez pousser dans l’oreille des voisins.

(Les plus beaux spécimens poussent merveilleusement en plein cœur.)

Pour aller visiter le site d'Olivier Douzou, c'est par là http://www.olivierdouzou.com/, sa bibliographie est impressionnante, j'ai déjà présenté 2 de ses albums sur ce blog :

Au creux des branches, épisode 2

Le conte du prince en deux, trouvaille ramené de Montreuil (trouvaille n°7, tout en bas de l'article) à découvrir par ici http://http://casalaurette.over-blog.com/2014/12/trouvailles-raportees-de-montreuil.html

Au creux des branches, épisode 2

Loup, à découvrir en page dédiée aux lecture pour les plus petits (dernier album de la page) par ici http://casalaurette.over-blog.com/pour-les-plus-petits.html

Au creux des branches, épisode 2

Enfin, pour ceux qui aiment les livres, les mots et tout la richesse de leur potentiel infini, et, qui n'auraientt jamais croisé le chemin de cette littérature surréaliste, allez lire Exercices de Style de Raymond Queneau, un court récit y est décliné en une centaine de styles différents, c'est pour moi, une vrai merveille... mais je vous en dirais un peu plus sur ce genre littéraire très bientôt, le temps de me replonger dans quelques lectures ...

Commenter cet article