"La saga des petits lecteurs", épisode 4, spécial rentrée des classes

Publié le par Laurette

Depuis le début du mois d'août je vous propose une découverte "premières lectures". Et voilà les liens pour les découvrir ou les redécouvrir :

Épisode 1 : Raoul Taffin tombe à l'eau, Milan Benjamin, à partir de 6 ans, un coup de cœur pour ce petit personnage haut en couleur, dont j'ai ensuite chroniqué une autre aventure, en album cette fois-ci, Raoul Taffin, chasseur de Mammouths

Épisode 2 : Danger, enfants sages ! Trois contes à dévorer, un petit recueil ludique et impertinent, Milan Cadet, à partir de 7 ans

Épisode 3 : 3 histoires de princesses qui dégomment les préjugés, Princesse la-tornade, Les caprices de Mélisse, La princesse qui dit non ! Milan Benjamin, à partir de 6 ans

A quelques jours de la rentrée, voilà une bonne occasion de vous en présenter de nouvelles, des histoires de maîtres, et surtout de maîtresses (encore majoritaires dans la littérature jeunesse), de cours de récréation, d'apprentissage de la lecture.

"La saga des petits lecteurs", épisode 4, spécial rentrée des classes
"La saga des petits lecteurs", épisode 4, spécial rentrée des classes

Les vacances de la maîtresse, Sylvie de Mathuisieulx et Benjamin Chaud, Milan Benjamin, à partir de 6 ans, 2013

Je commence par celui-ci qui nous permets de rester encore un peu les deux pieds dans le sable chaud ...

Pour l'occasion, je vous livre le résumé de la quatrième de couverture qui parle de lui-même ...

"Vive les vacances ! Plus d'école, plus de maîtresse, rien que la plage et les glaces ! Mais qui est cette jolie dame, cachée sous un grand chapeau ? Saperlipopette, les enfants ont l'impression de la connaître..."

Une petite lecture légère, pas désagréable mais loin d'être ma préférée...Je la trouve un peu trop convenue, aucun mystère, on sait déjà qui est la jolie dame en question malgré le suspens laissé dans la quatrième de couverture puisque la réponse est dans le titre ...

J'ai été assez gênée par la description d'une maîtresse relativement superficielle ... OK c'est l'été mais j'ai du mal à croire que tout ce qui la préoccupe soit le parfum de la glace qu'elle va choisir et compter le nombre d'amandes grillées qui la recouvrent ... !

La fin reste mignonne. En découvrant les enfants, la maîtresse leur demande ce qu'ils font là. "Ben, on cherchait un trésor ... Et c'est vous qu'on a trouvée..."

Une fois n'est pas coutume, ce n'est pas forcément une lecture que je recommanderais.

"La saga des petits lecteurs", épisode 4, spécial rentrée des classes

L'école des mammouths, Michel Piquemal, Hervé le Goff, Milan Benjamin, à partir de 6 ans, 2012

Retour aux sources avec cette petite lecture plutôt réjouissante et amusante. On plonge dans la préhistoire, aux temps des Cro Magnon, des cavernes, des clans et des peaux de bêtes...A priori, pas l'époque où l'on s'imagine trouver une école. Et pourtant...un beau jour, arrive aux abords de la tribu ce que l'on peut appeler un imposteur. Rapidement, il convainc le chef de clan que les enfants doivent désormais étudier. Fini de gambader dans les prairies !

Ce drôle de personnage, autoproclamé Dindon-Savant propose (impose plutôt) ses services à base d'additions de mammouths ou de silex en échange du gîte et du couvert bien sûr...mais les enfants ne supporteront pas longtemps d'être ainsi privés de liberté et feront preuve de ruse pour se débarrasser du pseudo savant qui sera évidemment le dindon oui mais ... de la farce !!!

Une lecture plutôt réjouissante, amusante et relativement instructive. Les histoires de préhistoire plaisent en général aux enfants, celle-ci est sympa à leur mettre entre les mains. La chute est plutôt amusante et bien trouvée, les illustrations sont agréables.

J'aime assez le passage où notre imposteur dessine mammouths et silex sur les parois de la grotte pour leur apprendre les additions et celui où en guise d'appel du matin, les enfants doivent, pour signifier leur présence, tremper leur main dans l''ocre-rouge et la poser sur la paroi pour y laisser leur empreinte ... une façon amusante d'expliquer les fresques préhistoriques ... et après tout, si c'était ça l'explication ... les origines de l'école ...

"La saga des petits lecteurs", épisode 4, spécial rentrée des classes

La classe de la sorcière, Didier Dufresne, Dankerleroux, Milan Benjamin, 2012

Hop, on change d'univers pour rejoindre celui des sorcières ... tient ça rime, comme dans une poésie. Ça tombe bien puisque de poésie il est question dans cette nouvelle lecture.

Le matin de la rentrée, Annie, la maîtresse se fait kidnapper devant chez elle par la sorcière Gardénia qui n'a d'autre idée en tête que de manger pour le goûter une bonne tarte aux enfants.

Elle prends donc sa place à l'école, se faisant passer pour la remplaçante et envoute les enfants avec malice en leur faisant apprendre pour le lendemain une première poésie : "Qu"es-ce qui craque sous la dent ? Qu'est-ce qui est bien croustillant ? Une bonne tarte aux enfants !"

Heureusement Léo et Clarisse les deux rusés de la bande comprennent bien vite que cette maîtresse est suspecte et déjouent le piège tendu qui se retournera bien entendu contre notre sorcière.

Une lecture bien amenée, bien rythmée qui joue avec les formules magiques à réciter voir chantonner, toujours amusant à lire à voix haute pour les petits comme les grands.

"La saga des petits lecteurs", épisode 4, spécial rentrée des classes

Je ne veux pas lire ! Quitterie Simon et hervé Le Goff, Milan Benjamin, à partir de 6 ans, 2014

Dans la vie, Lili a une grande passion, "prendre sa petite couverture, grimper sur les genoux de papa ou de maman, puis attendre, en silence, que l'histoire commence."

Mais un soir que ses parents sortent "en amoureux", et qu'elle va être privée d'histoire du soir, sa maman lui dit, pour la rassurer que bientôt, avec son entrée au CP, elle pourra lire ses histoires toute seule.

Cette nouvelle, loin de la rassurer, vient chambouler l'univers de la petite Lili. Hors de question que ses parents ne lui racontent plus d'histoires ! Alors elle prends une grande décision, elle veut bien rentrer au CP mais n'apprendra pas à lire !

Bien décidée, Lili fait comme prévu son entrée au CP et va bien vite s’apercevoir qu'il est bien difficile de lutter contre sa nature mais aussi que si recevoir une histoire est un véritable plaisir, l'offrir peut être encore plus magique !

Une petite histoire tendre et plaisante pour nos petits lecteurs. Dans la casa, Minimoi a rencontré cette petite crainte à son entrée en CP, et parfois encore, alors même qu'elle prend vraiment plaisir à lire par elle même, elle argumente qu'elle n'aime pas lire, juste pour le plaisir de se blottir contre sa mère et l'écouter raconter. Un plaisir qu'évidemment je ne lui boude jamais !

"La saga des petits lecteurs", épisode 4, spécial rentrée des classes

La maîtresse tête en l'air, Juliette Melon et Mylène Rigaudie, Mes premiers j'aime lire, n°138, février 2014

Je redécouvrais il y a quelques temps le plaisir de cette petite revue que je lisais moi même étant enfant avec l'histoire devenue incontournable depuis dans la casa : La bataille des slips. Un petit Roman à découvrir impérativement tellement il est drôle...fous rires garantis. Satisfaits ou remboursés (non là je m’égares ;-) )

Petit explicatif J'aime lire

Dans la série des j'aime lire, il y a donc ce mensuel pour les lecteurs de 7 à 10 ans, qui existe depuis plus de 30 ans mais il y a aussi, Mes premiers j'aime lire, pour la découverte de la lecture à l'entrée en CP dés 6 ans, avec à chaque numéro un CD de l'histoire pour se l'approprier avant de la lire.

Chaque numéro est composé d'une petite histoire, d'une poésie, d'un roman central, d'une blague illustrée, de petits jeux, d'une bande-dessinée, et d'un mini dictionnaire, où 5 à 10 mots sont expliqués en images et en texte.

Je trouve la formule plutôt bien construite pour les petits apprenants, qui peut aider à créer un rituel pour rendre la lecture plus ludique. Je regrette juste de ne pas y trouver comme dans la formule pour les plus grands le petit marque page offert à détacher...

Mais revenons à notre histoire ...

Mademoiselle Laure, la maîtresse de Jules arrive un matin dans la classe, et rien ne se passe comme les autres jours. la maîtresse semble préoccupée, songeuse, et enchaine bêtise sur bêtise pour le plus grand plaisir des petits élèves curieux et malins qui, dés la récrée commencent à mener l’enquête. Mademoiselle Laure est dans la lune, mais que lui arrive t-elle ... ? Un mystère à éclaircir, rien de tel pour occuper nos loustics qui émettent alors les suppositions les plus rocambolesques.

"Elle a été piqué par une mouche rêveuse !"

"Son chien a aboyé toute la nuit parce que son chat voulait manger son poisson rouge !"

"Elle en a assez d'être maîtresse, elle rêve d'un autre métier !"

"C'est une espionne en mission !"

Mais c'est à l'heure précise de la cantine et ses fameuses frites que les enfants découvriront enfin avec étonnement le secret de Mademoiselle Laure...

Une lecture très sympa. Une histoire toute en simplicité, où sont dépeints de enfants et des enseignants tendres et amusants. Une atmosphère d"école où il fait bon vivre et un joli mystère à découvrir.

Dans la continuité de la précédente histoire, un petit cadeau trouvé sur le site de J'aime Lire, un livret intitulé "Pour que votre enfant aime lire" à télécharger en PDF, sur cette page

"La saga des petits lecteurs", épisode 4, spécial rentrée des classes

Vive la France ! Thierry Lenain et Delphine Durand, Nathan, Premiers Roman, 1999, 2012 pour la présente édition

Voilà une histoire que j'aime beaucoup, c'est un vrai coup de cœur.

Il était une fois une cour d'école comme toutes les autres cours d'école, avec ses bandes de copains, Lâo, Manuel, Karina, Anaïs, Benjamin, Mathieu, Loïc, Jérôme et son chef, Lucien.

Il était une fois une petite nouvelle Khelifa, qui ne désirait qu'une chose, avoir elle aussi des copains et vivre la vie de n'importe quel écolier.

Mais, dans notre beau pays, les cours d'école ne sont que le reflet de la société avec ses préjugés tenaces mais aussi, et c'est rassurant, son apprentissage de la différence et du vivre ensemble, n'en déplaise à tous les parents des petits Lucien... à bon entendeur !

Vous l'aurez compris cette histoire nous amène dans la cour d'une école où arrive un jour, une petite nouvelle, un peu trop différente au goût de Lucien, jusqu'ici le caïd, plutôt apprécié et respecté de tous. Mais Lucien va trop loin pour ses copains. Il refuse que la petite Khélifa rejoigne la bande, au prétexte qu'elle ne serait pas française mais ... arabe.

Et c'est Lâo, le premier qui s'oppose au chef de la bande. S'en suit une conversation entre les deux copains que je vous rapporte car elle donne tout le ton de l'histoire :

"Et Alors ? Être arabe; ça n'empêche pas d'être Français ..."

"Arabe, ce n'est pas pareil que nous !"

"Pas pareil que qui ?"

"Pas pareil que toi et moi !"

"Et alors, Toi et moi non plus, on est pas pareils..."

"C'est toi qu'est par pareil !"

"Ah oui ? Alors salut"

"Où vas-tu ?"

"Avec celle qui n'est pas pareil"

Et l'histoire de préciser : "Et voilà comment il y eu un enfant de moins dans la bande de Lucien."

Puis c'est Manuel qui vient demander à Lucien pourquoi il dit que Lâo n'est pas pareil... et l'on part dans d'autres préjugés ... "Lâo parle chinois !"... "Pour être dans ma bande, il faut que notre père parle français !"

Voilà comment Lucien va finir par se retrouver tout seul, chef d'une bande invisible car tous les autres enfants finalement n'auront pas les critères requis pour faire parti de sa bande : les étrangers d'abord, puis les filles, les gros, les trouillards ... à ce compte là on fait vite le tour de tous les enfants d'une école... car le seul enfant qui ressemblait à Lucien, c'est justement Lucien... !!! Et voilà, à ne pas aimer la différence, on finit tout seul !

Une lecture que j'aime mettre entre les mains de tous les enfants que je croise, tant elle est criante de vérité, et ce genre de vérité est TOUJOURS bonne à dire !

Une lecture essentielle donc à ne pas louper, pour son formidable message, délicieusement imaginée et écrite par Thierry Lenain, sans oublier les fabuleuses illustrations de Delphine Durant dont le style colle parfaitement à l'histoire.

Ces deux là n'en sont d'ailleurs pas à leur coup d'essai puisqu'ils sont les heureux parents de Mademoiselle Zazie que j'ai chroniqué en page dédiée "fille-garçons" pour le fabuleux Mademoiselle Zazie a- t-elle un zizi? qui tordait déjà le coup aux stéréotypes filles-garçons avec une drôlerie imparable.

Voilà venue la fin de l'épisode du jour pour la saga des petits lecteurs, qui reviendra prochainement ... en espérant vous avoir permis de belles découvertes... et d'ici dimanche, n'oubliez pas de repasser par le blog, je finit de vous préparer la Rubrikabrac spéciale rentrée.

Publié dans Premières lectures

Commenter cet article

Blandine 22/11/2015 23:37

Oulala, je ne me souvenais même plus que tu avais chroniqué "Vive la France!".
Erreur réparée ;-)
Alors que je me souvenais de "Je ne veux pas lire", partagé d'ailleurs!
Bises.

Laurette 23/11/2015 00:25

Pas de soucis Blandine :-) Je suis contente que cette lecture t'ai plu. Merci pour tes partages nombreux. Bises

Nathalie 29/09/2015 16:48

Je ne l'ai pas lu, mais d'après ton commentaire, je me dis que "Vive la France" devrait faire partie des lectures obligatoires à l'école...

Laurette 29/09/2015 17:46

Oui, je vote pour !!!