Une toile de maître ...

Publié le par Laurette

On est mercredi, et j'ai décidé que le mercredi, à partir d'aujourd'hui, et jusqu'à épuisement des stock je vous présenterais un album d'Isabelle Simler, dont je ne me lasse pas de découvrir le travail incroyable...des albums aux Éditions Courtes et Longues.

Pour aller voir cette maison d’édition, appréciable par son indépendance qui lui permet d'éditer plus librement, c'est sur le site ou la page facebook

Souvenez-vous, en août pour ma chronique océane, je vous présentais Des vagues, que j'ai adoré, et c'est peu dire, la chronique est par .

Aujourd'hui, je reviens vers vous avec un nouvel univers enchanteur et vu l'animal mis en lumière, même sous les crayons magiques d'Isabelle Simler, ce n'était pas gagné que je soit séduite...

Un album que nous avons décidé de présenter en chronique croisée avec Blandine, du blog VivreLivre.

Challenge "Je lis aussi des albums" - lecture  57 /100 - très belle lecture -

Une toile de maître ...

La toile, Isabelle Simler, Éditions Courtes et Longues, 2013

Je crois n'être pas la seule à rejeter littéralement cet animal mais il n'y a rien à faire, c'est physique, dés que j'en voit une, je prends mes distances.... je ne peux même pas les regarder, même de profil ! J'ai tenté pour cette chronique de faire quelques recherches mais rien à faire, je n'ai pas tenu plus de 10 minutes. La vue de cet animal m'est clairement insupportable, même à travers l'écran !!!

Évidemment, il s'agit de l'araignée, mais Isabelle Simler a eu l'idée de génie de ne jamais la montrer véritablement, elle n'apparait que furtivement pour dérober son butin page après page et progressivement l'emprisonner dans la toile pour nous laisser découvrir, à la dernière page, une véritable œuvre d'art.

Et autant les araignées me sont insupportables, si belles, colorées, originales ou rares soient t-elles autant je dois bien avouer que leurs toiles restent pour moi un mystère de beauté et de délicatesse ...Un animal si méprisé (à tort surement ...), capable de tant de générosité pour nos pupilles .... et pour ses papilles bien sûr, et surtout, car je ne crois pas que l'araignée travaille si minutieusement pour nos yeux, aussi beaux soient-ils ...

Isabelle Simler nous propose ici une ballade au cœur d'une faune et d'une flore riche de mille merveilles, comme elle sait si bien le faire, tout en finesse et en simplicité. Un très bel imagier, unique en son genre, où l'artiste tricote en parallèle l'histoire fabuleuse de la magie de notre mère nature. On se faufile discrètement entres les fougères qui bordent un plan d'eau, pour découvrir les petits trésors cachés à ses pieds, coques, brindilles, chatons, insectes volants ou rampants, , ombelles, épines, étamines, plumes, cailloux... autant de petits trésors que l'on retrouve dans une toile finement découpées à la manière d'un napperon brodé.

Une toile de maître ...

Un beau format à l'italienne qui met parfaitement en valeur le trait fin, précis, précieux d'Isabelle Simler, un imagier varié, riche, original, de belles couleurs, quoi qu'un peu plus timides que pour Des vagues.

Et comme pour des vagues, j'ai apprécié le travail de recherche d'Isabelle Simler qui nous plonge dans une nature dont les albums parlent peu en général, apportant à son public une véritable découverte, technique et artistique.

Il n'est pas beaucoup d'albums où l'on parle ainsi de chaton qui ne mangent pas de croquettes, ou d'étamines, en réalité, organe de reproduction des végétaux.

Peu d'albums où l'on consacre une double page à la punaise, un animal qui ne provoque en général que peu d'admiration capables pourtant sous les traits d'Isabelle Simler d'une grande fantaisie. Nous sont aussi présentés des papillons certes plus classiques mais dont les noms, les couleurs, les formes nous poussent à l'admiration.

Une toile de maître ...

Retrouvez avec malice les capitule du pissenlit sur lequel vous aimiez tant souffler étant enfant ou le samare de l'érable que nous appelions alors "hélicoptère" et nous amusions à faire tournoyer dans les airs ...

Une toile de maître ...
Une toile de maître ...

Quand je vous dit que la nature regorge de petits trésors que les yeux d'enfants savent bien capter ... qu'il est bon que les albums nous proposent ainsi ces petits détours dans lesquels on se laisse entraîner sans observer aucune résistance...

Pour aller voir ce que Blandine pense de ce bel album c'est par ici

A mercredi prochain pour un autre album d'Isabelle Simler, en attendant, si vous ouvriez les yeux pour vous aussi découvrir les mille trésors de la mature ...?

Et un grand merci aux Éditions Courtes et Longues, qui m'ont fait confiance pour présenter quelques uns de leurs albums.

Commenter cet article

Virginie 06/09/2015 00:18

Bonne idée de parler des albums d'Isabelle Simler. J'ai découvert ses albums cette année. C'est vraiment très beau. Je ne connaissais pas celui-ci. J'ai hâte de tous les découvrir chaque semaine.

Laurette 06/09/2015 21:12

Bonjour Virginie et merci, moi aussi j'ai découvert Isabelle Simler depuis très peu de temps mais ça aura été je crois un coup de foudre artistique ... un univers tout à fait à part, et ce n'est pas les prochains albums qui le contrediront ... à mercredi alors ;-)

Blandine 02/09/2015 23:32

Ton article m'a fait sourire! Qu'est-ce que cette (affreuse) bestiole, petite ou un peu plus grosse, a pu me faire hurler de peur jusqu'à il y a peu... maintenant, tant qu'elles ne m'approches pas de trop près, ça va!

oh les hélicoptères... je les appelle toujours comme ça! on a essayé d'en faire tourner avec le trio mais flop général!

J'aime beaucoup ce que tu fais avec les photos, cet assemblage. tu utilises un logiciel?
Cela dévoile un peu de l'album sans tout en gardant du mystère, c'est très sympa!

J'ai hâte de découvrir ton prochain article sur Isabelle Simler ;-)
Bises

Blandine 02/09/2015 23:49

Il paraît que "ce n'est pas la petite bête qui va manger la grosse" et puis la plupart du temps, elles sont placides dans leur coin... donc... et gesticuler et hurler ne fait pas grand-chose si ce n'est attirer les moqueries (je n'ai pas encore croisé de mygales et n'espère pas!)

ok pour mercredi prochain! je dois t'avouer que la couverture de cet album ne me tente pas spécialement, je lirai donc ton article avec beaucoup de curiosité!

Laurette 02/09/2015 23:43

Mais comment as-tu pu te guérir de la bébête ??? Je ne suis pas phobique mais pas loin quand même ... pour l'assemblage de photos c'est juste publisher ... je l'utilise beaucoup, c'est simple et le rendu est pas trop mal ... mais je rêverais de me lancer dans d'autres logiciels plus sophistiqués ... mercredi prochain c'est en tête à tête avec un chat ... bises