La légendaire Befana

Publié le par Laurette

Blandine et moi même revenons aujourd'hui avec d'autres lectures de sorcières, en albums cette fois-ci après les premières lectures-premiers romans de mercredi CLIC.

Un seul album pour moi aujourd'hui mais une véritable histoire autours qui vaut bien à elle seule une chronique dédiée.

Non loin de chez nous, à l'heure où d'autres attendent avec une joie non dissimulée leur part de galette et leur petite heure de gloire, une couronne sur la tête, les petits Italiens eux se préparent à recevoir la visite annuelle de La Befana.

Quasiment inconnue chez nous, elle représente en Italie une véritable institution au point que de nombreuses fêtes, spectacles, défilés et autres courses lui sont consacrés.

La légendaire Befana

Ainsi, la nuit du 5 au 6 janvier, pour l'épiphanie, bien campée sur son balai magique, elle entame une longue tournée pour distribuer friandises et cadeaux aux enfants qui ont été sages et seulement du charbon à tous les autres.

La légende trouverait son origine chez les romains, où en l'honneur de la naissance de Jésus, on avait pris l'habitude de s'échanger des cadeaux. Mais, comme c'est souvent le cas, on dit aussi que la tradition plutôt populaire a été récupérée par la religion chrétienne. On raconte aujourd'hui encore aux enfants cette histoire :

Dans la nuit du 5 au 6 janvier, 3 hommes richement vêtus frappèrent à la porte d'une vielle femme. C'était les trois rois mages qui cherchaient leur chemin pour Bethléem afin de rende hommage au divin enfant et lui porter quelques présents.

La femme leur indiqua leur route mais refusa de les accompagner comme ils le lui avaient demandé. Quelques heures plus tard, prise de remords, elle rempli un panier de gâteaux, fruits secs, petits cadeaux et friandises (très variable selon les sources mais l'esprit est là) et tente de rattraper les rois mage.

Mais ils sont déjà loin et elle ne les retrouve pas. En chemin, elle frappe ainsi à toutes les portes, distribuant les présents de son panier aux enfants qu'elle rencontre espérant que l'un d'entre eux soit le fameux divin enfant.

Et depuis .... elle reprend la tournée tous les ans à la même date !

La légendaire Befana

Côté préparatifs, les enfants accrochent leurs chaussettes aux fenêtres et l'on prépare pour la Befana quelques petites gourmandises pour qu'elle se ravitaille sur le chemin, quelques fruits frais ou fruits secs, une soupe de haricots, la fameuse soupe de Minestrone, et quelques gâteaux traditionnels, les Befanini.

La légendaire Befana

Si les festivités de Noël ont peu à peu pris le pas sur cette tradition elle reste encore très célébrée en Italie et les enfants retrouvent dans leur chaussettes au petit matin, des confiseries, et parfois un petit morceau de charbon ... en sucre bien sûr car en Italie, on s'est mis à confectionner aussi une confiserie qui prend forme et couleur du charbon.

Mais si l'on passait à l'album maintenant ???

Challenge "Je lis aussi des albums" - lecture  76/100 - belle lecture -

La befana, Sandra Nelson, Sebastien Pelon, Père Castor, 2012

La légendaire Befana

Un album qui illustre bien la légende, et la morale simple mais efficace ... ou tu te comportes bien, tu es sage, serviable, poli et tout le reste et tu sera récompensé pour tes bonnes actions, ou tu joues ton vilain garnement et il faut t'attendre à du charbon !

Dans le rôle du vilain garnement, on retrouve Nicolo, petit garçon de Montepulciano, situé dans la campagne Toscane. Un petit garçon qui n'en fait qu'à sa tête, fait bêtise sur bêtise et refuse d'écouter et d'aider sa mère dans les tâches du quotidien.

La légendaire Befana

Une maman qui à bout d'arguments lui lance une ultime menace : "Si tu continues, la Befana t'apportera du charbon !". (tiens, ça me rappelle la menace du père Noël ça, s"i t'es pas sage, le père Noël ne t'apportera pas de cadeaux" ...).

Sa mère peut toujours s’agacer, notre petit démon est déjà loin. Mais cette fois-ci, il va un peu trop loin, il s'est aventuré en forêt et ne retrouve plus son chemin.

Et c'est là, au milieu de la forêt que lui apparait un cabanon d’où s'échappe cette chanson :

"Chaussettes trouées, chaussures percées, me voici, me voilà, c'est moi la Befana."

La légendaire Befana

Nicolo n'en croit pas ses yeux et ses oreilles... lui qui pensait que sa mère avait inventée cette histoire pour lui faire peur se retrouve nez à nez avec LA Befana en personne !

La légendaire Befana

Il fait moins le malin le petit Nicolo et n'en mène pas large tout d'un coup ... il "tremble comme une feuille", et se "ratatine sur lui même, terrorisé." Et, le pauvre n'est pas au bout de ses peines car la Befana sait tout de lui et des drôles de tours qu'il joue à sa mère... forcément les sorcières savent toujours tout !!!

Mais cette sorcière là est unique en son genre, si elle en a l'accoutrement et le mode de vie, c'est uniquement pour mieux berner les petits démons dans le genre de Nicolo et les remettre avec ruse et persévérance dans le "droit chemin" ...

L'histoire se termine par la recette du gâteau de la Befana, ... et vous comprendrez pourquoi quand vous aurez pris le temps de la lecture ... à vrai dire, une recette plus poétique que technique, donc si vous voulez la confectionner, voici un lien qui vous y aidera CLIC.

La légendaire Befana

Un conte rondement mené, et très joliment illustré pour faire passer tout en finesse de petits messages subliminaux aux enfants sur le respect, la politesse, le courage, l'effort, la sincérité, la générosité.

Une histoire astucieuse qui dresse le portrait d'une sorcière tout à fait atypique, appréciée par les enfants tant elle sait se montrer généreuse avec ceux qui le méritent mais tout autant redoutée par d'autres à la conscience plus incertaine ... !

Une lecture que vous pourrez tout aussi bien lire aux bambins dans quelques jours pour les fêtes d'Halloween ou dans 2 mois en attendant Noël ou, si votre coeur, comme le mien, est un peu aussi en Italie, rien ne vous empêche d'introduire la Befana dans votre petit foyer douillet. 

A bon entendeur ...

 

Un album lu pour le Challenge "Je lis aussi des albums", couplé tous les samedis d'Octobre au Challenge Halloween, auquel je participe depuis le début du mois et qui concoure pour une Box de Pandore.

La légendaire Befana

Pour retrouver les sorcières que nous présente Blandine aujourd'hui, allez faire un tour du côté de chez Vivre livre CLIC ... je mets en route mon balais et j'y vole de ce pas !

En octobre 2013, elle nous présentait trois autres sorcières, c'est par là CLIC.

Le mois d'Octobre n'est pas terminé ... il me reste encore quelques albums à vous présenter, quelques décorations à vous montrer et quelques plats à préparer ... à bientôt donc et bon week-end !

Commenter cet article

eimelle 06/01/2016 19:11

cet album a l'air très chouette! Je le note!

Bidib 18/10/2015 08:56

une thématique croisée autour de la befana en janvier ? pourquoi pas ! je suis partente :)

Laurette 19/10/2015 01:21

Chouette ... je vais lancée Blandine sur le coup, je suis sûre qu'elle nous suivra ;-) et peut-être même Nathalie, avec ses origines italiennes ...

Blandine 17/10/2015 23:28

Aaah merci d'avoir parlé de la Befana! Il me faut cet album (j'ai quand même du sang italien dans les veines!)

Malheureusement, tous parlent du Père Noël maintenant mais dans de nombreux pays encore, c'est la nuit du 5 eu 6 janvier qui est importante! j'en ai parlé ici: http://vivrelivre19.over-blog.com/2014/01/dans-la-nuit-du-5-au-6-janvier.html

On a beaucoup fêté les Rois Mages à la maison (référence à l'Espagne) :-)

Laurette 18/10/2015 01:40

Moi aussi j'ai quelques gènes italiens ... Sicile plus exactement ... j'ai découvert cette tradition il y a quelques temps déjà mais n'avais jamais pris le temps d'en parler. Merci pour ton lien que je découvre juste... étrange ressemblance effectivement !
Je vais tenter de trouver d'autres références pour début janvier. Bises

Nathalie 17/10/2015 14:30

Alors là !! Je suis vexée... Ma grand-mère Carla (tout ce qu'il y a de plus italienne, même si elle vit en France depuis plus de 70 ans et qu'elle roule toujours les "R" d'une façon inimitable), ne m'a jamais parlé de la Befana !! Je vais de ce pas lui téléphoner pour râler...

Laurette 18/10/2015 01:35

Tu as bien raison ... c'est INADMISSIBLE !!!! ;-)

Bidib 17/10/2015 14:09

une sorcière oui, mais pas vraiment de saison ^^
Je connais pas cet album, je vais chercher pour la petite dernière.
Chez nous c'est devant la cheminais qu'on placé de vieux bas en nylon (on peut y mettre bien plus de choses que dans des chaussettes ! Ma mère à perpétué la tradition quand on est arrivé en France mais maintenant qu'elle est partie (encore plus au nord) nous on a plus de Befana et moi je me suis fait gronder parce que j'ai pas repris le flambeau :'(. Promis en janvier prochain j'organise la Befana (en Italie c'est un jour férié)

Laurette 18/10/2015 01:34

Oh, tu es italienne, chouette, ...., pour la saison, j'ai hésité à le garder sous le coude jusqu'à début janvier et puis, ... je n'ai pas pu résister !!! Mes origines ont parlées, je connais cette tradition depuis un moment mais ne l'ai jamais mise en place, alors pour moi, cette année, ce sera ma première ... on se fera un petit retour pour l'occasion ?