Brèves de chroniques ... octobre 2015

Publié le par Laurette

Entre ceux que j'achète, toujours trop nombreux au goût de mon banquier, ceux que j'emprunte, 40 toutes les 3 semaines et ceux que je lis désormais pour un comité de lecture local, rejoins il y a un mois, je croule sous les lectures et n'ai plus assez de temps pour offrir à chacun la chronique qu'il mériterait surement ...

Pour ne pas passer complètement à côté non plus, je vous proposerais désormais tous les mois, un petit récap synthétique de ceux que j'ai eu le temps de lire sans pouvoir ou vouloir les chroniquer. La plupart retiennent mon attention, mais de temps en temps je serais aussi un peu plus critique ...

Je ne peux pas tenir la cadence pour la chronique hebdomadaire comme la propose par exemple Blandine avec son"C'est lundi que lisez-vous?", mais proposerais en début de mois, les lectures du mois précédent. L'occasion de faire un récap des chroniques également.

POUR LE MOIS D'OCTOBRE

J'ai fais le choix du Challenge Halloween, très prenant mais passionnant ... quelques autres lectures ont quand même réussi à se glisser ... un total de 22 lectures présentées ce mois-ci, dont 13 albums, 1 BD, 8 premières lectures-premiers romans.

Voilà les liens vers tous les articles de ce mois ...

Et en bref donc, d'autres lectures du mois ...

Métamorphoses, Frédéric Clément, Seuil Jeunesse, 8 octobre 2015

Brèves de chroniques ... octobre 2015

Une merveille, tant pour les textes poétiques, épiques, parfois drôles, que pour les splendides illustrations !

A mi-chemin entre un documentaire et un album, Frédéric Clément nous propose différentes métamorphoses animalières et végétales tout en délicatesse et subtilité.

Ces métamorphoses qui prennent parfois des mois ou des années pour laisser éclore quelques merveilles que nous offre la nature... La balade vaut vraiment le détours...

Pour la gourmandise, voici une illustration en cours de réalisation publiée par l'illustrateur lui-même sur Pinterest.

Brèves de chroniques ... octobre 2015

La première chose qu'on regarde, Grégoire Delacourt, JC Lattès, 2013

Brèves de chroniques ... octobre 2015

J'avais dévoré La liste de mes envies, puis, Les quatre saisons de l'été (toujours pas chroniqué d'ailleurs), et, envoutée par cette écriture, j'ai voulu continuer la découverte de l'univers de Grégoire Delacourt avec ce roman.

Une histoire un peu improbable qui ne m'avait pas séduite à sa sortie en librairie :

Elle n'a pas pu vous échapper mais au cas où, voilà la 4ème de couv : "Le 15 septembre 2010, Arthur Dreyfuss, Vêtu de son caleçon fétiche, regarde un épisode des Soprano quand on frappe à la porte. Il ouvre. Scarlett Johansson. Il a vingt ans, il est garagiste. Elle a vingt-six ans et quelque chose de cassé."

Pour ma part, je me suis laissée embarquée sans aucun mal dans cette aventure, plutôt étonnante, bien écrite, certes sans contrainte intellectuelle mais bien menée. Une histoire d'amour clairement improbable mais des parcours de vie qui questionnent, qui bousculent. Des vies mises à nue qui ne m'ont pas laissée indifférente, des fêlures dans lesquelles on peut se reconnaître. Deux destins croisés à tout jamais transformés.

J'ai depuis lu quelques critiques virulentes à propos de ce roman qui m'étonnent et me choquent même.... les chroniqueurs littéraires, vont parfois bien trop loin dans leurs propos, dénigrant au passage sans scrupule, l'ensemble des lecteurs qui ont fait le détours et qui ont aimé la balade, qu'ils semblent juger de "seconde zone". A les écouter, je suis le prototype même de la ménagère de moins de 50 ans, sans aucun esprit critique qui se complait dans les romans de gare...

Ne leur en déplaise, aucun critique au monde ne pourra décider à ma place que telle lecture me sera bénéfique ou telle autre à proscrire, c'est une histoire entre l'auteur et moi. Elle ou lui propose l'histoire et j'en dispose à ma guise. Qu'ils ne s'étonnent cependant que les blogs aient tant de succès, car j'y lis toujours des avis sensibles et ouverts que les blogueurs aient aimé ou non la lecture plutôt que des critiques assassines, pseudo techniques et toujours donneuses de leçons !

Petit extrait, juste pour mon plaisir :

" Quand le trio se fut éloigné, Jeanine Foucamprez et Arthur Dreyfus éclatèrent de rire; un rire qui avait une jolie musique, un parfum de sales gamins, l'éclat de joie des farces inconséquentes qui sont le ciment des enfances heureuses."

Le Crafougna, Stéphane Servant, Anne Montel, Didier Jeunesse, 2012

Brèves de chroniques ... octobre 2015

Et bien voilà, ma fille, ma nièce et moi même avons crafougné avec grand plaisir ... d'ailleurs je propose que l'on intègre ce verbe au dictionnaire ... ça résumerait bien des situations... il se trouve que sans le savoir je crafougne pour ma part depuis des années et ma fille, je dois dire est plutôt douée aussi en crafougnage. Parfois nous crafougnons en cœur, d'autre fois à contre courant !

Je pourrais continuer tout l'article de cette façon mais si vous n'avais jamais lu cet album, pas sûr que vous appréciez ...

Le Crafougna est une sorte de grosse bestiole grise, grincheuse et velue qui débarque sans prévenir dans les maisons, qui s'incruste, envahit tout l'espace et progressivement, jour après jour, enlève toute joie de vivre, toute curiosité, tout sourire et toute envie de communication à ses habitants.

Petit extrait : "Le jeudi, c'était le bazar. La maison était sens dessus dessous, toute crafougnée. Papa, maman et ma sœur étaient ronchonchons. Le Crafougna avait mangé toutes leurs envies."

Un texte pétillant et des illustrations croustillantes à souhait.

Une lecture amusante mais très maline aussi pour aborder à minima les petites bouderies du quotidien et leurs grandes conséquences sur la vie de famille.

Un petit surnom tout trouvé pour ma petite boudeuse de 7 ans ... ;-)

Télé cotcot réalité, Michel Piquemal, Frédéric Pillot et Alexandre Roane, De la Martinière Jeunesse, 2010

Brèves de chroniques ... octobre 2015

Encore sous le charme de La ballade de Kiki le coq et Cucue la poule, j'ai abordé cette lecture avec beaucoup enthousiasme ...

La lecture reste agréable, le texte amusant, les illustrations toujours aussi travaillées, joyeuses, et enfantines.

Nous revoici dans notre poulailler, qui s'apprête à recevoir la télé pour le célèbre jeu "Télé Cotcot réalité" : " la vie d'un poulailler, filmé au jour le jour, avec ses histoires d'amour, ses tracas quotidiens, ses joies et ses peines".

Une émission présentée par le non moins célèbre Capon du Marais, sur lequel toutes les poulettes craquent ... "Regardez ! C'est Chapon du Marais, l'animateur vedette de Télé Cotcot ! Ce qu'il est gloussant!".

Toutes sauf Chiquita la rebelle, la seule à voter contre l'invasion. Chiquita la sauveuse aussi, car elle se méfie de ce bellâtre et a bien raison. Car pour faire grimper l'audimat et créer le "buzz", il est prêt à tout, commence par droguer les poulettes à l'aide de "fofolles pilules" puis en vient à pactiser avec leur ennemi juré, le rusé renard !

L'histoire ne m'a pas follement emballée, le sujet non plus, mais je ne suis pas bon public de ce genre de distraction dans la vraie vie et cette histoire n'est surement pas conçue pour moi.

Je n'y ai pas vraiment trouvé le propos que l'on peut y attendre. Certes le présentateur est démasqué et destitué de ses fonctions audiovisuelles mais nos poulettes ne semblent pas avoir tiré grande leçon de cette expérience. Je me demande alors ce que les enfants pourront bien apprendre de cette histoire... Il ne suffit pas de virer le présentateur pour que la télé devienne miraculeusement une boîte à malice, on en est même assez loin ...

Cela dit, je ne doute pas de l'utilité des lectures de jeunesse pour contribuer à aiguiser le regard critique de nos enfants sur la suprématie des images, de l'apparence, de la superficialité et du mensonge qui règne dans le milieu. Alors, bien accompagnée, cette histoire peut, peut-être faire son effet .... ??? Mon questionnement reste entier.

Parfum de sorcière, Claire Arthur et Jean-François Martin, Nathan , 1998, première lecture à partir de 7 ans.

Brèves de chroniques ... octobre 2015

Germaine Chaudeveine ... ça vous parle ??? Normal, j'ai présenté pour le Challenge Halloween l'une de ses aventures, Miss Monde des sorcières qui m'avait alors beaucoup plu. Je suis tombée par hasard sur celle-ci à la bibliothèque hier, j'ai fait ma curieuse et comme le dit l'adage, la curiosité est un vilain défaut, j'en ai fait les frais !

Côté histoire, pour faire court, on découvre ici la passion démesurée de Germaine Chaudeveine pour les odeurs nauséabondes en tous genres ... "...essences de jus d'égouts, de diarrhées de canards, de cambouis de moteurs, de rots d'hippopotames de vomis de papillons..."

BON APPÉTIT bien sûr !!!

Elle passe ses journées à concocter divers parfums pour en asperger toutes celles et ceux qu'elle ne peut pas supporter ... c'est lors de sa tournée quotidienne qu'elle croise un monsieur fort distingué dont elle va aussitôt tomber amoureuse.

On va alors suivre la vie décousue de cette sorcière qui ne sait décidemment pas trop ce qu'elle veut... elle l'aime, elle le veut, puis elle se fait aimer. Mais, il change, elle n'en veux plus, elle le jette, puis décide de devenir une vedette. Elle le retrouve par enchantement et se marie avec lui, devant les caméras... !

Je ne suis pas du tout séduite par cette aventure et ai, de loin préféré Miss Monde des sorcières.

L'histoire reste bien écrite, et les illustrations sont sympas mais je m'attendais à une bonne partie de rigolade et ce ne fut pas le cas...dommage.

Il y a des longueurs inutiles et, et ce n'est pas banal, des raccourcis et des enchaînements un peu bruts. Trop de rebondissements aussi, qui arrivent comme on dit comme un cheveu sur la soupe.

Je me serais contentée d'un propos sur la compatibilité amoureuse, les efforts à consentir de part et d'autre, donc de la première partie, le reste étant sans grand intérêt...

Et voilà comment se termine mon histoire d'amour avec Germaine Chaudeveine ... je n'y retournerai plus !

Cette fois c'est bouclé, on est le 2 novembre, le mois d'octobre est derrière nous, on s'achemine tranquillement vers les réjouissantes fêtes de fin d'année ... chouette, j'adore !!!

Pour le mois de novembre, ÉNORMÉMENT de lectures en attente de chronique, quelques romans notamment, et pas mal de livres pour le nouveau challenge inter-blogs présenté hier, "Le mois des livres en cuisine", lancé par Bidib, Ma petite médiathèque.

Encore un mois bien rempli en perspective donc !

Belle semaine à toutes et tous et belles lectures bien entendu.

Publié dans Recap mensuel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Blandine 03/11/2015 13:38

Et le crafougna me tente bien :-)

Blandine 03/11/2015 13:33

C'est intéressant de faire le compte de ses lectures, je ne le fais jamais, car n'y pense pas. ça permet de se rendre compte, vais essayer pour mon récap' à moi, tiens!

Sinon, je suis outrée par ce que certains écrivent comme critiques de livres, que tu as parfaitement résumé. J'ai lu dimanche soir une critique sur Babelio d'un livre que je lis. Tout était négatif et le peu de positif servait davantage à dénigrer. J'avais déjà lu plusieurs critiques du même acabit de cette personne... à croire que c'est un jeu! C'est l'exact contraire de ceux qui sont toujours enthousiastes... pas très objectif in fine...

En tout cas, moi, j'aime tes mots, tes analyses, que les livres t'aient plu ou non, alors continues ainsi!
Et on se retrouve très vite pour des chroniques communes :-D
Bises

Laurette 03/11/2015 15:21

Merci bien Blandine pour ce très chouette message ... je n'ai pas joint les liens vers les critiques en question, je ne voulais pas leur faire de pub mais ça valait le coup d'oeil... elles viennent de journalistes / auteurs et effectivement pourtant peu objectifs et extrêmement dévalorisant pour les lecteurs ... et oui pour le décompte je l'ai fait pour moi au début par curiosité ... on arrive à de bons chiffres déjà... et encore, je ne parle pas de tout malgré tout, certaines choses ne valent pas le détours du tout et d'autres ne restent que trop peu de temps entre mes mains ... à très vite !

Nathalie 02/11/2015 11:13

ça c'est rigolo ! J'ai aussi présenté le Crafougna, lu il y a peut-être deux semaines et l'article est paru sur le blog il y a 2 jours : http://delivrer-des-livres.fr/le-crafougna/

Laurette 02/11/2015 12:07

Oui j'ai vu, viens de te poster un commentaire ... ;-) Bises