A l'école des doudous

Publié le par Laurette

Ah les doudous, les fameux ... après vous avoir présenté déjà pas mal d'albums sur ce sujet en septembre suite au rendez-vous mensuel de Sophie Hérisson et de son challenge "Je lis aussi des albums", en 4 épisodes, CLIC, je reviens aujourd'hui avec une nouveauté d'une petite maison d’édition crée en 2014, qui, je lui souhaite, deviendra grande. Je la découvre avec cet album qu'elle a eu la gentillesse de m'envoyer. Merci aux éditions du mercredi.

Challenge "Je lis aussi des albums" - lecture 102/100 - belle lecture -

A l'école des doudous, ou comment devenir un doudou, Frédérique Elbaz, Isaly, Les éditions du mercredi, 2015

A l'école des doudous

"Assise sur une étagère, une petite vache en peluche rêvait de courir le monde. Elle était faite pour l'aventure et la grande vie."

Ainsi commence cette passionnante histoire, car un jour, enfin, un vieil ours vient chercher notre petite vache, choisie pour être le doudou d'une fillette.

Elle qui rêve d'aventure, elle ne pouvait pas mieux tomber !

L'ours l'emmène alors à l'école des doudous, car, comme nous le rappelle une célèbre citation "On ne naît pas doudou, on le devient...".

Démarre alors pour notre vache un long apprentissage des savoirs et savoir-faire essentiels. Tous les jours, avec ses congénères, elle s'entraîne avec persévérance et enchaîne théorie et pratique. Elle apprend avec intérêt ce qu'est un enfant, comment les anciens se sont battus pour leur avenir, comment survivre en milieu hostile, ou résister aux enfants pas toujours très tendres.

A l'école des doudous

Des journées rythmées et variées où les élèves profitent aussi des moments de détente et de partage, notamment avec les anciens qui répondent avec fierté et bienveillance à leur inquiétudes.

Après quelques semaines, intenses et riches, les doudous sont enfin diplômés, il est temps désormais pour notre petite vache de rejoindre la fillette qui l'attend...

Une idée originale qui apporte un peu fraicheur et de nouveauté sur un thème déjà largement exploité. Un album tout a fait charmant en particulier pour les illustrations très tendres d'Isaly.

Une petite réserve ...

Objet transitionnel par excellence, le thème du doudou est généralement, et le plus souvent, abordé avec des enfants de maternelle. Et les illustrations sont parfaitement adaptées à cette tranche d'âge d'ailleurs.

Par contre, la longueur du texte, la richesse de la construction narrative, les références humoristiques ou "historiques" correspondent mieux aux enfants plus âgés.

Ma fille de 7 ans a beaucoup aimé cette histoire (à ma grande surprise), même si elle n'a pas encore cerné toutes les allusions.

Et c'est là le problème ... comme moi, je pense que beaucoup d'autres parents et enseignants d'enfants de primaire ne s’orienteront pas vers une histoire de doudou alors qu'elle recèle bien d'autres thématiques.

Passé cette réserve, il y a dans cet album pas mal de jolis moments à souligner...

J'ai aimé le plaisir, la volonté et la ténacité de cette petite vache à apprendre, toujours plus de choses utiles à son avenir. Je trouve cet exemple si positif pour les enfants.

 

A l'école des doudous

J'ai aussi aimé son impatience à partager la vie d'un enfant, d'être utile enfin à quelqu'un, d'être aimée, et aimer à son tour, partager. Une jolie façon de rappeler l'essentiel.

J'ai aimé, bien entendu le clin d'oeil aux luttes féminines pour leur émancipation avec ces doudous filles, obligées de "porter des robes à dentelles et des froufrous ridicules", de rester sagement assises et "faire joli", qui, un jour "se sont révoltées pour avoir les mêmes droits que les doudous garçons". "Fini la vie de potiche !".... Qu'elle belle façon de glisser au creux de l'oreille des enfants que leurs droits d'aujourd'hui ont été durement acquis et qu'ils ont aussi le devoir de s'en souvenir et, comme la petite vache de "savourer leur chance".

A l'école des doudous

J'ai aimé l'humour et la dérision de cette école qui enseigne aux doudous une image assez réaliste des enfants avec cette leçon n°1 "Un enfant est une créature tendre, douce, merveilleuse, câline, qui pue, qui pète, qui rote, qui bave, qui crotte", puis plus loin en cours de gymnastique, "travaillez vos muscles car les enfants vont vous serrer très fort dans leurs bras, vous trimbaler la tête en bas et parfois même vous jeter contre un mur." Une manière amusante et intelligente de rappeler, que les enfants sont aussi adorables que monstrueux parfois, et ce n'est pas les parents qui diront le contraire, mais aussi, de redonner un aspect pratique aux apprentissages scolaires pour les petits lecteurs qui n'en saisissent pas toujours l'utilité ou le sens.

J'ai aimé enfin cette curiosité enfantine dans ce passage où les jeunes prennent conseil auprès des anciens pour apprendre les derniers détails essentiels et s'enrichir de leur expérience et leur vécu qu'aucune théorie ne peut remplacer ..."Et si on est perdus?", "Et quand on passe à la machine, c'est comment ?" (...). Il est tellement important de pouvoir s'appuyer sur nos ainés, une leçon de sagesse à transmettre à tous les enfants d'aujourd'hui pour que jamais ne se perde cette précieuse transmission.

A l'école des doudous

Allez aussi rendre visite à Isaly, (à qui j'ai d'ailleurs emprunté les illustrations de cet article),

Un doux vendredi à toutes et tous...courage, demain c'est samedi ... et la course aux cadeaux ... alors n'oubliez pas de passer par la librairie ;-)

Commenter cet article

Blandine 11/12/2015 23:06

L'idée de départ, une école à doudous, est vraiment ingénieuse et je trouve ton article très bon. et tu as certainement raison quant à la cible potentielle d'acquéreurs.
Je vais découvrir la légende du papier découpé de Yangzhou, emprunté à la bibliothèque. L'as-tu lu?
Bises.

Laurette 11/12/2015 23:35

Non pas encore mais il me tente beaucoup celui-là... en stock, illustré par Isaly, j'ai en revanche le magasin des souvenirs que je n'ai pas encore programmé ... Si je le trouve je te fais signe ;-)

Lylou de Livres et merveilles 11/12/2015 14:15

Un bien joli album ! Je troue l'idée d’une école à doudous très astucieuse. Je ne l'ai pas demandé en SP car mon mois de décembre était trop chargé pour pouvoir le chroniquer :/ Je suis donc ravie d'avoir pu en connaître le contenu et d'avoir eu ton avis !
Belle journée à toi.

Laurette 11/12/2015 21:50

Merci pour ce petit mot Lylou, toujours contente de te lire. Cet album est charmant, et comme tu dis l'idée est vraiment astucieuse. Un album qui fait aussi passer pas mal d'autres idées pertinentes. Bon week-end.