L'esprit de Noël

Publié le par Laurette

Aujourd'hui, on se retrouve avec Blandine autours de plusieurs albums sur le thème de Noël pour le challenge de Mya Rosa,"Christmas Time". C'est ma quatrième participation.

Je dois bien avouer qu'avec ce thème je suis souvent déçue de ce qui est proposé en littérature jeunesse, des albums très, trop souvent, orientés autours du père Noël, et des lectures aux saveurs un peu trop commerciales alors je vous avoue que je n'ai aucun album sur ce thème en stock. Heureusement, les bibliothèques sont là et j'y ai trouvé quelques belles lectures, pas toutes jeunes mais plus en lien avec l'esprit de Noël qui m'est cher.

Je commence par le clin d'oeil pour Blandine, ce sacré petit Bathazar, qu'elle présente souvent et que, pour ma part, je n'avais encore jamais lu ...

Challenge "Je lis aussi des albums" - lecture 98/100 - coup de coeur -

Le Noël de Baltazar, Emma Kelly, Marie-Hélène Place, Caroline Fontaines-Riquier, Hatier Jeunesse, 2006 (réedité en format poche en octobre 2015)

L'esprit de Noël

Voilà, j'ai fait mon baptême de Balthazar, et je dois bien dire que ce petit personnage est tout à fait attachant. En le découvrant au travers de cette histoire, j'ai surement choisi, sans le savoir, la plus douce de toutes...

"Dans la maison de Balthazar la fête de prépare", nous sommes la veille de Noël, et cette année Balthazar souhaite offrir un beau cadeau à son fidèle compagnon Pépin. Sa tirelire est vide, alors, il choisit son plus précieux trésor et va l'échanger contre un bonhomme en bois au magasin de Monsieur Merlin. Il sera parfait pour conduire le train de Pépin.

L'esprit de Noël

Pépin, de son côté souhaite aussi faire plaisir à Balthazar mais ses poches son vides. Alors, il choisit lui aussi son plus précieux trésor pour l'échanger contre un joli coffret en bois laqué trouvé au magasin de Monsieur Merlin. Il sera parfait pour héberger la magnifique collection de billes de Bathazar.

Le jour de Noël arrive enfin, les deux compères s'empressent de s'offrir leurs cadeaux respectifs et la surprise est de taille...pour faire plaisir à l'autre ils ont tous deux accepté de sacrifier leur jouet préféré sans imaginer alors que l'autre en ferait autant et que le cadeau trouvé chez Monsieur Merlin ne serait plus d'aucune utilité...

Heureusement, la magie de Noël frappe soudain à la porte... je vous laisse avec votre imagination, et, si vous ne connaissez pas cet album, il vient de sortir en petit format, une belle occasion de l'offrir pour Noël non ?

L'esprit de Noël

Un album sans aucune prétention d'une infinie douceur. L'esprit de Noël est là juste sous nos yeux, avec cette histoire d'une grande simplicité pleine de tendresse, de générosité, de partage, sans le strass et les paillettes, sans l’hyper-consommation, sans le bonhomme en rouge...

On enlève tout le superficiel, et l'on garde l'essentiel, l'infini plaisir de faire plaisir, celui qui n'a pas de prix, voilà ce que j'ai toujours préféré dans ces fêtes de Noël.

Tout est dit, et le reste est dessiné, et c'est fou ce que ce petit personnage est attachant, lui et sa petite souris bien sûr. Je comprends, et partage le coup de cœur de Blandine. Dommage que je n'ai pas découvert ce petit personnage avant, il aurait vraiment plus à ma fille, qui est peut être un peu trop grande maintenant, quoi que ... je mettrais ce petit album dans le calendrier de l'avant, on verra si la petite Emma tombe sous le charme !

Voir la chronique de Blandine sur cet album par ici CLIC

Et pour retrouver d'autres albums de Balthazar chez elle, il y a celui où il n'a pas peur du noir par là CLIC, celui du temps qui passe par là CLIC, celui-ci spécial calendrier de l'avent avec 24 petits livres par ici CLIC et les chiffres à toucher enfin, par là CLIC.

Challenge "Je lis aussi des albums" - lecture  99/100 - Très belle lecture -

L'arbre aux  jouets, Rascal et Sophie, Pastel, 1995

L'esprit de Noël

Je continue par un autre très bel album, tout aussi délicat, qui nous conduit dans une petite auberge, tenue par un lapin, nommé Rémy.

En échange d'une histoire ou d'un souvenir ramené de lointaines contrées, les voyageurs pouvaient s'y restaurer de délicieuses spécialités de carottes.

Un jour, un vieux lapin passa devant l'auberge, salua Rémy puis, sans prendre le temps de s'arrêter continua sa route. Quand il eut complètement disparu, Rémy "cru entendre un appel à l'aide", et aussitôt se précipita pour secourir cet étranger de passage.

Dés lors commençe un drôle de périple pour notre généreux aubergiste qui se propose d'accompagner et soutenir le vieux lapin jusqu'à destination.

L'esprit de Noël

Bientôt, d'autres vieux animaux les rejoignent sur le chemin, chacun marchant lentement et dans le calme pour un dernier voyage.

Arrivés dans une clairière, tous les animaux prennent place dans le gigantesque chêne qui s'y dresse. Rémy n'a pas le temps de comprendre ce qui se passe qu'une étoile tournoie autours de l'arbre, puis "éclata en une fine poussière d'or". Il découvre alors un spectacle des plus étranges et des plus magnifiques, tous les animaux se sont transformés en jouets.

L'esprit de Noël

Rémy sentit alors une larme couler sur son museau (...)

C'est un vieil homme en rouge, arrivé en même temps que l'étoile qui lui confie le secret de l'arbre au jouets et lui explique que tous les vieux animaux qui parvenaient à temps à grimper sur l'arbre magique, ont la chance de connaître une seconde vie dans les bras d'un enfant.

Une histoire pleine de tendresse, et de saine magie, à partager avec tous les enfants et les adultes qui n'ont pas cessé de l'être.

Et, même si j'ai souvent quelques appréhensions avec les histoires qui mettent en scène le Père Noël, le propos ici est ailleurs.

Cette histoire nous parle de partage, de solidarité, d'altruisme, et je crois savoir que nous en avons plus que jamais besoin ... Elle nous parle aussi de cette période de l'année, moment propice pour se souvenir de ceux qui nous ont quittés mais qui continuent à vivre dans un coin de notre cœur, comme ces symboliques doudous qui accompagneront les enfants dans leur quotidien.

Encore une histoire sans tralala, des textes simples et tendres, accompagnés de douces illustrations au teintes pastels et joliment détaillées.

Je vous laisse avec la petite citation glissée en lieu et place des remerciements traditionnels, qui résume toute la poésie de cette lecture :

Quand viendra la fin, ne va pas à la poussière, va aux étoiles !

Antun Branko Simic

Challenge "Je lis aussi des abums" - lecture  100/100 - lecture très sympa -

Le palmier de Noël, Audrey Poussier et Matthieu Sylvander, Ecole des loisirs, 2013

L'esprit de Noël

Palmino et une vieille cigogne vivent seuls dans un immense désert brulé par le soleil. Palmino aime écouter les voyages de la vieille cigogne qui lui raconte qu'un jour, oubliant de rentrer en Afrique, elle a vu Noël. Il n'en faut pas plus à Palmino pour se décider à partir car lui aussi veut voir Noël, sans trop comprendre d'ailleurs de quoi il s'agit vraiment.

Le voyage est des plus fastidieux car Palmino doit traverser la mer. Et quand enfin il arrive de l'autre côté, il est accueilli par de grands palmiers menaçants, intolérants, et parfaitement sans scrupule, sans gêne et sans humilité, qui en guise de bienvenue, appellent la police.

Allô, la police, ici c'est les palmiers magnifiques. Venez vite, un individu louche vient d'arriver par la mer !

L'esprit de Noël

Et les palmiers de crier à notre petit voyageur terrorisé "En prison ! En prison ! En prison !"

Cela vous rappelle sans doute les récentes actualités et pourtant cet album date de 2013, il fallait oser introduire ce petit rebondissement dans cette histoire mais je le trouve tout à fait à propos pour évoquer l'esprit de Noël.

Aussitôt appelée la police débarque, mais non pour jeter Palmino en prison, plutôt pour lui trouver une famille accueillante, au plus grand désespoir des "palmiers magnifiques" que notre bienveillant policier affublera même du nom de "crapules".

Quand à Palmino, il découvrira enfin le mystère de Noël aux côtés de Sapinette qui dira simplement

"Noël, c'est tout ça", en montrant les guirlandes, les lumières et la famille rassemblée.

L'esprit de Noël

Et effectivement, de quoi d'autre aurions nous besoin ...

Challenge "Je lis aussi des albums" - lecture  101/100 - Belle lecture -

Le Noël de Maître Belloni, Hubert Ben Kemoun et Isabelle Chaterlard, Père Csator / Flammarion, 1996

L'esprit de Noël

Qu'est-ce qui rassemble La Belle au Bois Dormant, Chaperon rouge, Mère-grand et le loup, Princesse Aurore, Blanche Neige et les 7 nains, Pinocchio et autres personnages imaginaires ...? Maître Belloni, le marionnettiste bien sûr.

Un jour de grand froid, les marionnettes se réveillent, le feu est éteint dans la cheminée, et Maître Belloni, allongé dans son lit est tremblant de fièvre. Les pantins de bois sont alors pris de panique et s'imaginent déjà leur créateur en train de mourir. Celui qui les a fait naître et le seul capable de les faire danser devant les yeux ébahis des enfants.

L'esprit de Noël

La seule solution pour le sauver est de réchauffer la maison mais il n'y a plus de bois, alors, chaque marionnette fait la seule chose possible, elle jette au feu une jambe, un bras, une main, un pied en signe de reconnaissance éternelle pour ce fabuleux marionnettiste. Enfin ce fut au tour de Pinocchio de jeter au feu ce qu'il avait de plus précieux, son nez de châtaignier, allongé de multiples mensonges prononcés, pour une fois, pour la bonne cause.

Ce fut un feu magnifique. Il fredonna toute la nuit son ardente chanson et il chantait toujours lorsque, au matin, Maître Belloni s’éveilla guéri.

Il regarda par la fenêtre, de la neige à perte de vue et s'apprêtait à préparer un beau repas de réveillon, quand il aperçut toutes ses marionnettes mutilées. Peiné mais à nouveau plein de force et de courage il prit sa hache et partie braver le froid et la neige pour amasser en forêt suffisamment de bois pour réparer ses fidèles compagnons.

L'esprit de Noël

Au petit matin, toutes les marionnettes étaient à nouveau sur pied, prêtes à fêter Noël mais malheureusement, sur la table aucun repas à déguster. Aussi, l'une des marionnettes, la magicienne Uzi saisi dans le feu le nez de Pinocchio et "de sa main toute neuve, le caressa doucement", transformant la buche de bois, en une magnifique buche au chocolat.

L'esprit de Noël

On dit que c'est en souvenir de cette nuit étrange et belle, qu'on mange une bûche à Noël et que, parfois, elle a le goût si agréable, si délicat de la châtaigne.

Quel joli conte de Noël, si délicat, si féerique, parsemé de fabuleux ingrédients, si accessibles et qui se font pourtant si rares ... générosité, don de soi, partage, chaleur humain et quelques touches chocolatées en bonus pour le plaisir des papilles.

Voici quelques belles histoires à chuchoter aux petites oreilles attentives de nos enfants et leur permettre de partager un peu cet esprit de Noël.

Et maintenant je vous laisse découvrir les albums que Blandine a choisi pour sa chronique, ça se passe par là :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MyaRosa 10/12/2015 10:10

Bonjour Laurette,n

Quelle belle sélection ! Merci beaucoup. J'ai noté plusieurs titres. Cette histoire de Balthazar est l'une de mes histoires de Noël préférées. J'aime beaucoup ce petit personnage et ses histoires.

Laurette 10/12/2015 10:14

merci Mya... je comprends que ça soit l'une de tes histoires préférée ... dommage que je ne la découvre que maintenant mais mieux vaut dire ...

Laurette 09/12/2015 23:48

Oui, je comprends maintenant pour Balthazar mais les histoires me séduisent plus que les lectures éducatives...je n'ai plus trop l'occasion de m'en servir en même temps ... ;-)
Je viens d'actualiser l'article avec les chiffres à toucher qui m'avaient échappés les "coquinous".
Les illustrations ... c'est toujours le problème, il faut parfois passer outre pour faire d'autres rencontres, même si j'ai encore un peu de mal, mais j'apprends. Bises...

Blandine 10/12/2015 00:05

Oui, c'est un peu normal!
Dans un album, les illustrations font beaucoup, c'est la première approche. et moi aussi j'apprends ;-)

Blandine 09/12/2015 23:29

Ah Balthazar <3 Je confirme, je craque! et il y en a un autre que j'ai chroniqué: les chiffres à toucher de Balthazar. http://vivrelivre19.over-blog.com/2015/10/cuisine-de-sorcieres-3-albums-des-3-ans.html
Ta sélection est toute empreinte de douceur, j'aime beaucoup même si les illustrations ne m'attirent pas plus que cela et m'auraient certainement fait passer à côté.
J'aime beaucoup tes mots sur le Noël de Maître Belloni <3
Bises