Mon amour ... termine l'année

Publié le par Laurette

Le dernier album de l'année ... il doit avoir un sens un peu particulier non ? L'année dernière, pour moi c'était La première fois que je suis née... et cette année, je suis toujours dans le même état d'esprit, c'est la maman qui prend le relais...7 ans que ça dure, une sacrée aventure, la plus épanouissante que je connaisse ... elle est mon tout et pour toujours !

Challenge "Je lis aussi des albums" - lecture 108/100 - Coup de coeur -

Mon amour, Astrid Desbordes et Pauline Martin, Albin Michel Jeunesse, 2015

Mon amour ... termine l'année

"Dis maman, est-ce que tu m'aimeras pour toujours?"

Une évidence pour nous, mais une angoisse pour eux ... les petits choux, si ils savaient à quel point l'amour d'une mère ou d'un père peut être illimité et inconditionnel ...

C'est exactement le propos de cet album ... il dit avec une telle simplicité et une telle authenticité l'amour parental, celui qui nous fais tout oublier ... les bouderies, les portes qui claquent, les bêtises, le petites et les plus grosses, l'absence, les échecs, les doutes, les questions sans réponses, les jours de tempête ... aimer son enfant, tous les jours ... et pour toujours. Aimer ET le lui dire, aimer ET lui montrer...tous les jours.

Et ne jamais s'endormir sans se le dire, ne jamais s'endormir fâchés, c'est le seul principe qui s'applique à la maison, car c'est compliqué d'avoir des principes quand on est parent mais celui-ci il est essentiel et je m'y tiens depuis 7 ans, jour pour jour sans jamais défaillir ... !!!

Que dire de plus sur cet album ... c'est un coup de cœur, il me parle et m'est essentiel voilà tout !

Et comme parfois les mots me manquent ... je choisis de vous livrer la présentation de l’Éditeur :

"- Dis, maman, est-ce que tu m’aimeras toute la vie ? demande Archibald, un soir avant de s’endormir
- Hum, eh bien, je vais te dire un secret…, ré
pond sa maman.

Ainsi commence le tendre inventaire des moments de vies partagés entre une mère et son enfant, où tout devient prétexte à s’aimer.

Sur chaque double page, Astrid Desbordes a choisi d’opposer en vis-à-vis des situations contraires, qui jouent avec aisance sur les registres du quotidien et de l’imaginaire, de la poésie et de l’humour. Le message de cet irrésistible album est simple et limpide : l’amour est constant et sans condition. Mais c’est dans la toute dernière phrase que se cache le véritable secret : « Je t’aime parce que tu es mon enfant / mais que tu ne seras jamais à moi. »

Les illustrations de Pauline Martin, subtiles dans le trait comme dans la couleur, soulignent avec force la délicatesse de cette formidable déclaration d’amour.

Force et tendresse, accord parfait entre textes et illustrations ..., plutôt qu'un trop long discours, je vous laisses avec ces quelques images ...

Mon amour ... termine l'année
Mon amour ... termine l'année
Mon amour ... termine l'année
Mon amour ... termine l'année

Deux petites chansons avant de filer ...

La première est pour les papas, elle m'a été soufflé par mini maman Mathilde. Elle a débarquée dans l'aventure il y a presque trois mois, et je pense qu'elle est plus que convaincue. Je l'embrasse ainsi que la petite Maé et son papounet.

La deuxième est pour la petite Emma, qui grandit bien trop vite, et que j'embrasse tendrement.

Il est temps de vous laisser et de vous dire à l'année prochaine pour d'autres lectures, d'autres partages, d'autres coups de cœur, d'autres défis, d'autres challenges, et un peu plus de joies et de paix je l'espère ... une année se termine, elle fut douloureuse, compliquée à traverser. A tous ceux qui ont survécus mais qui se sentent aujourd'hui un peu moins légers, ceux qui sont partis sans prévenir et ceux qui ne vivent depuis que dans l'absence, je vous envoie une grande brassée de tendresse. Et faites une chose pour moi ... prenez dans vos bras les gens qui comptent pour vous et dites-leur que vous les aimez ... le temps ne se rattrape pas.

Ma dernière pensée va à une personne qui a passé l'année à m'épauler, me guider, m’accompagner, me soutenir, m'écouter, m'encourager, me conseiller, sans faille, sans reproche, sans jugement, avec patience, délicatesse, sensibilité et générosité, une si belle personne qui mériterai de sortir un peu de l'ombre dans laquelle elle se glisse trop souvent ... elle se reconnaîtra je pense. Un grand merci à toi mon amie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Blandine 02/01/2016 22:00

Tu as tout à fait raison!
Et un album de plus qu'il me faut découvrir, merci :-)
Bises

Nathalie 02/01/2016 13:54

Tu as bien raison ! Il faut dire aux gens qu'on aime qu'on les aime et on n'a jamais assez de tendresse... De gros bisous à toi et à ta schtroumpfette.

Laurette 02/01/2016 23:16

De gros bisous aussi à toi ... tendresse, amour et fantaisie au programme de 2016 alors ...

Moka 01/01/2016 10:14

J'ai repéré ce livre dans une librairie française en Roumanie cet été. Une merveille que je regrette de ne pas avoir achetée là-bas...

Laurette 01/01/2016 20:59

oh c'est amusant de croiser le chemin de ce genre de livre de cette façon là ... pour la merveille tu as raison, pour le reste, il va donc falloir y retourner ;-). Bises