Un hiver en enfer ...

Publié le par Laurette

C'est décidé, cette année, je mettrais un peu plus en avant les romans ados ... en particulier s'ils sont aussi qualitatifs que celui-là ... en même temps c'est Jo Witek, aussi douée pour les albums que les romans ... Allez aujourd'hui pas de grands bavardages, je passe à la chronique.

Un hiver en enfer, Jo Witek, Actes Sud Junior, 2014 (Thriller, à partir de 14 ans)

Un hiver en enfer ...

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas mis le nez dans un thriller mais celui-ci m’avait été chaudement (malgré le titre) recommandé par ma libraire préférée, une spécialiste des lectures ados, toujours de bons conseils … Merci Rachel ;-)

Et ce livre, je ne l’ai pas lu, je l’ai vécu … à moitié crispée dans mon lit, et l’ai dévoré d’une traite, moi qui suis plutôt de tradition lambine … Ça m’a valu une nuit presque blanche à sursauter au moindre petit bruit inhabituel, bien planquée au fond de ma couette, comme l’aventurière du dimanche que je suis !

Une sacrée expérience pour un roman, vous l’aurez compris, PALPITANT !!! Et j’étais loin de m’imaginer ce genre de qualité derrière un roman pour ado … je devrais m’y plonger plus souvent je crois !

Pour le résumé, je vais vous livrer sans scrupule celui de Ricochet car il est excellent et que quand il s’agit d’un roman, je n’excelle pas (encore) dans l’exercice de la synthèse … vous courriez le risque de trop en savoir, ce qui aurait été dommage … quoi que, vu le nombre de rebondissements, il vous faudra vraiment attendre les dernières pages pour comprendre.

« Pour se rassurer, Edouard aligne ses crayons de couleurs toujours dans le même ordre. Timide et peur sûr de lui, cet adolescent de 15 ans est victime, depuis son entrée au collège, de graves harcèlements. Pour supporter son calvaire, il s'évade sur la toile dans la peau d'un puissant avatar. Le jeune homme vit avec son père qu'il apprécie beaucoup à l'inverse de sa mère maniaco-dépressive qui est incapable de lui donner la moindre affection. Le destin s'acharne sur Edouard qui se retrouve, du jour au lendemain, orphelin de père. Désormais, il partage son existence avec sa génitrice qui, s'autoproclamant guérie, lui témoigne une attention aussi excessive qu'étouffante. S'ensuit un face à face cruel et sordide aux confins de la folie et de la mort. »

Je suis vraiment séduite par le style de Jo Witek, l’univers de folie, dans lequel elle nous plonge qui s’installe progressivement, la sphère familiale insécurisante, avec laquelle il faut toujours plus ou moins composer, les personnages atypiques, complexes et pourtant attachants qu’elle a choisit de mettre en scène et qu’elle décrit avec précision et subtilité. Et ce fond de harcèlement scolaire d’une grande brutalité qui nous bouscule autant qu’il nous éclaire sur la réalité du monde, une réalité dont on se passerait bien et que le plus souvent on refoule plus ou moins volontairement.

Aussitôt ouvert, il vous sera impossible de laisser ce livre en plan pour le terminer plus tard car le suspens est crispant mais irrésistible ! On navigue a vue, et, impossible jusqu’à la dernière ligne droite de comprendre où se situe la limite que l’on franchit page après page, au fur et à mesure que l’histoire se tricote et que passé rejoint le présent pour l’éclairer et réduire progressivement l’idée même d’un avenir potentiel pour notre jeune héros pris au piège.

Une lecture qui ne vous laissera pas indemne car bien sûr l’ensemble est une fiction mais chaque composante rejoint une petite part de nous-mêmes, celle que nous cherchons justement désespéramment à enfouir le plus profondément possible dans les méandres de notre inconscient !

Âmes sensibles, s’abstenir … pour les autres, foncez ! Et … BON COURAGE !

Je vous laisse aller lire aussi la Chronique de Nathalie chez Délivrer des Livres CLIC

D'autres romans ados pré-ados à venir en ce mois de février ... belle journée à vous chers lecteurs/lectrices.

Laurette

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article