Chronique d'une future maîtresse n°3

Publié le par Laurette

Chronique d'une future maîtresse n°3

Flash spécial : " Concours en approche, je répète, concours en approche ... et nous apprenons à l'instant que Laurette n'est pas prête !!! "

Mon goût pour la "perfection" me joue des tours, je voudrais tout connaître et j'ai d'ailleurs l'impression que les attentes sont là, les PE stagiaires ont si peu de temps de formation pour apprendre le métier ! Et le métier me semble si complexe ! Bon on ne s'affole pas, il me reste 3 semaines, et on peut en faire des choses en 3 semaines.

En ce moment, je suis sur les méthodes de lecture au CP ... passionnant bien sûr mais chacune apportant son lot d'avantages et d'inconvénients, je n'ai toujours pas saisie laquelle était le plus pertinente à utiliser ... sur ce coup là, c'est un peu démerde toi maîtresse ! Par anticipation, j'appréhende un peu d'avoir un CP un jour, même si cette classe reste pour moi l'un des plus beau challenge pour les enfants.

Un peu de THÉORIE ...

Bon, de manière synthétique, il existe 4 méthodes de lecture :

LA MÉTHODE SYLLABIQUE (ou synthétique ou combinatoire)

Modèle ascendant, du bas vers le haut, de la plus petite unité, la lettre puis le son, la syllabe, pour aller vers les unités plus grandes, la phrase et enfin le texte. C'est une méthode essentiellement technique de déchiffrage. C'est un peu d'ailleurs ce qui lui est reproché, elle ne fait pas grand cas du sens, utilisant souvent des textes sortis de tous contextes.

LA MÉTHODE GLOBALE (aussi intitulée analytique)

Modèle descendant, du haut vers le bas, de la plus grande unité, le texte à la plus petite, la lettre, en passant par la phrase, le mot, la syllabe, de son, soit exactement le contraire. On commence par analyser les textes dans leur globalité, analyser le contexte, le sens. Dans cette méthode les enfants utilisent une base de mots mémorisés dans leur forme globale. Le textes choisis comporte ces mots connus et d'autres inconnus. Les enfants vont tenter de donner sens à ces mots inconnus par déduction, en utilisant les indices du texte.

LA MÉTHODE MIXTE

Comme son nom l'indique, cette méthode mixte les deux précédentes. Une méthode syllabique à démarrage global. On ne construit pas le mot, la phrase, le texte, on le déconstruit. On utilise beaucoup les images pour verbaliser ce que l'on voit, sous forme de mot au début puis de phrases et textes courts. Ce mots, phrases et textes sont écrits en association à l'image puis analysés et décortiqués par la méthode syllabique.

LA MÉTHODE ACTIVE (ou interactive ou naturelle)

Cette dernière méthode se passe des manuels et se base le plus souvent sur des albums, des livres, de "vrais" textes, non pas écrits pour apprendre à lire mais pour le plaisir du lecteur. L'enseignant choisit des textes qui font sens pour l'enfant, qui évoquent la vie d'écolier ou d'enfant en général, la rentrée, les fêtes de fin d'année, les vacances ou tous autres centres d'intérêt des enfants. Les textes sont aussi choisis pour la possibilité qu'ils offrent de les associer à une pratique comme un livre de recettes de cuisine suivi d'une séance de popote, un album pour introduire une correspondance de classes ... Le questionnement sur le texte est l'activité centrale du travail d'apprentissage. Il s'agit plus d'une opération culturelle et sociale qu'une activité technique et scolaire. En théorie ça parait pas mal et très sensé, mais la pratique me semble particulièrement nébuleuse.

Alors, si je récapitule et que j'extrapole un peu ... le mieux est de faire un savant mélange des 4 méthodes (FASTOCHE !!!) et en tout état de cause de lier la technique au sens, l'acte de lecture comporte de toute façon trois dimensions qui peuvent difficilement se passer l'une de l'autre :

- lire, un acte culturel = on lit pour s'informer, se détendre, échanger, comprendre le monde, ressentir des émotions, se forger une opinion, agir (..)

- lire, un acte de compréhension = le lecteur est en quête de sens, de contenu, d'informations, pas de plaisir de lecteur sans compréhension de ce qui est lu

- lire, un acte instrumental = décoder, explorer, anticiper, déduire, mémoriser, revenir en arrière

Je retiens aussi quelques conseils pertinents :

- lier simultanément lecture et écriture, les deux compétences sont liés et se servent mutuellement

- prendre le temps = chaque élève doit pouvoir aller à son rythme, ce qui demande à l'enseignant de s'adapter à chacun. Les enfants ont de toute façon toute la durée du cycle 2 pour apprendre à lire, soit le CP ET le CE1 !

- s'entraîner = la méthode est une chose, mais comme dans tout apprentissage seule la répétition fera le différence et il est essentiel de proposer des exercices variés TOUS les jours (y compris le week-end et pendant les vacances, mais ce n'est que mon avis de maman).

- privilégier le plaisir = choisir des textes qui font sens pour les enfants, dans les thèmes choisis, proches de leurs centres d'intérêt, précédant ou faisant suite à des évènements attendus par les enfants, comme les sorties scolaires, les vacances, les fêtes, un projet de classe (...).

- utiliser les supports de textes les plus variés possibles pour favoriser une culture globale et permettre à tous les enfants d'entrer dans la lecture selon ses préférences, ses compétences.

Voilà pour la petite théorie issue des manuels. Je n'ai pas trouvé beaucoup de sites présentant les choses de manière simplifiée et synthétique, mais vous pouvez tout de même aller faire un tour par là CLIC

Un peu de PRATIQUE ...

Côté ressources, la toile est riche, très riche, trop riche ... tellement d'approches, d'exercices, de fiches en ligne qu'il devient difficile de faire un choix sans se noyer !

Après avoir fait un peu le tour, je retiens deux approches, deux STRATÉGIES DE LECTURE,  très intéressantes, bien détaillées, qui me parlent, proposées sur 2 sites de qualité.

Chez Dix moi, j'ai trouvé la méthode CADOR, avec pleins d'outils détaillés et joliment illustrée

  

C = Comprendre (donner du sens aux mots, aux textes, décortiquer, déduire ...)

A = autonomiser ( mémoriser l'orthographe, améliorer la vitesse de lecture, la diction, l'intonation, le respect de la ponctuation ...)

D = développer son vocabulaire

O = objectiver (savoir pourquoi on lit, se donner des objectifs de lecteur, savoir comment on lit)

R = réseauter (faire des liens entre les textes, caractéristiques, genre, style, auteur ...)

Chez Mélimélune (entre autre, mais j'adore son site, à part pour les pubs pour le ventre plat ;-), j'ai trouvé la méthode DECLIC, plus connue et pleine de sens.

A chaque items correspondent des mini-leçons permettant de travailler les différentes compétences à acquérir. J'aime beaucoup le principe même si ça me semble assez complexe et long à mettre en œuvre.

D = Déchiffrer les mots

E = enrichir son vocabulaire

C = comprendre ce que l'on lit

L = lire entre les lignes / ou lire avec fluidité

I = intégrer un comportement de lecteur, les règles

C = culture littéraire

Dans ces deux méthodes j'ai trouvé un petit atelier très sympa pour les amoureux des mots ...

LA CHASSE AUX MOTS ... lors des lectures en autonomie, les enfants sont invités à s'arrêter et noter les mots nouveaux qu'il ne connaissent pas et qui les intéressent. Ces mots sont notés sur un post-it et placés sur le "mur des mots" par lettre ou sur un petit papier puis placé dans le bocal à mots nouveaux ou un sac opaque, ou encore sur une petite fiche individuelle que chaque enfant garde toute la semaine (permet de réguler le nombre de nouveaux mots par semaine à trouver).

Puis dans la semaine, tous les jour ou une fois dans la semaine, un mot nouveau est choisi pour la classe ou par enfant, sur le mur, pioché dans le bocal ou selectionné sur les listes des enfants (on vote pour le mot que l'on souhaite ou chaque enfant choisit un mot) et étudié : définition, exemple d'utilisation avec illustration graphique, puis en CE1, les synonymes, les contraires, les mots de la même famille ... une fiche est réalisée puis les mots sont classés par ordre alphabétique (première approche du dictionnaire) et/ou manipulés pour les regrouper selon leur nature : verbe, nom, adjectif et pourquoi pas créer des phrases, des histoires, des poésies, à partir d'un mot ou de plusieurs et donc travailler la production d'écrits.

On peut aussi exploiter ces mots pour créer des petits jeux comme celui du mot de passe trouvé dans la classe de Malory. Toutes les semaine, le lundi, pour entrer dans la classe (ou pour avoir une petite surprise), il faut donner un mot de passe qui est nécessairement sur le mur des mots. Pour ça on donne la définition (pour Mallory) ou pourquoi pas une énigme à la classe du genre : "Cette semaine le mot de passe est un adjectif de moins de 6 lettres attribué plutôt aux animaux" (ne cherchez pas, je viens d'inventer l'énigme, sans penser à une réponse particulière....). 

D'autres petits jeux de réinvestissement par là CLIC

De quoi impliquer les enfants dans les apprentissages et intéresser les enfants à la beauté des mots... j'adore <3

Chronique d'une future maîtresse n°3

J'ajoute un livre que je viens de découvrir chez Blandine, qui me parait tout à fait à propos ...

Je ne le connais pas encore, alors allez voir sa chronique CLIC

La fabuleuse méthode de lecture du professeur Tagada( et se son assistant Tsoin-Tsoin), Christophe Nicolas et Guillaume Long, Didier Jeunesse, 2013 (dès 4 ans)

Extraits ... le ton et le graphisme me plaisent beaucoup !

        

Pour compléter cet article, je vous prépare une petite sélection d'albums qui nous parleront des mots et des livres ... à venir donc et j'ai déjà pas mal de titres mais si vous pensez à des choses en particulier, n'hésitez pas ... merci :-)

A très vite.

Laurette

Publié dans Bientôt maîtresse ?

Commenter cet article

Nathalie 27/03/2016 09:43

Quelques idées ici : http://www.babelio.com/liste/5566/Des-albums-qui-plongent-les-petits-lecteurs-dans-l
ou là : http://www.ricochet-jeunes.org/themes/theme/304-livre-lecture

Laurette 27/03/2016 12:37

merci pour les liens Nath, sûre d'en découvrir d'autre. Bises

Nathalie 27/03/2016 08:54

Bon courage !!
Bisous