Le temps des miracles

Publié le par Laurette

Depuis Tant que nous sommes vivants, il me tardait de retrouver l'écriture d'Anne-Laure Bondoux. Ce deuxième roman ados (à partir de 13 ans), est clairement à la hauteur de mes attentes ... C'est un nouveau coup de coeur

Le temps des miracles, Anne-Laure Bondoux, Bayard Jeunesse, collection Millézime, 2009

Le temps des miracles

Il s’appelle Blaise Fortune, il a 12 ans, il débarque dans notre beau pays des droits de l’homme, planqué dans un camion, perdu au milieu de dizaines de cochons, avec pour seul bagage un passeport français, et trois mots de vocabulaire appris par cœur.

Blaise Fortune a 12 ans, il est désormais seul au monde, perdu dans un pays qu’il ne connait qu’à travers les pages de son atlas, avec pour seule compagnie les souvenirs d’une enfance chaotique et pourtant heureuse, passée aux côtés de gloria bohème, sa seule famille, la femme qui l’a sauvé d’un accident de train, dans le Caucase, alors qu’il n’était encore qu’un bébé. Gloria est une femme courageuse, aimante, tenace, qui n’a qu’un but : sortir le petit Koumaïl (son prénom russe) de ce pays en guerre et lui offrir la seule chose qui compte : un avenir !

Quand Gloria revient du travail, …, je lui demande si c’est permis d’être heureux par temps de guerre. Elle me regarde avec gravité et essuie ses joues crasseuses avant de répondre : " être heureux est recommandé par tous les temps, Monsieur Blaise !"

Voilà l’histoire d’un exil émouvant et passionnant. Un exil peut-être semblable à mille autres et pourtant si singulier, ponctué d’effrois, de dangers, de menaces, de blessures, d’abandons, de trahisons, de planques, de fuites, mais aussi de rêves, d’espoirs, de rencontres, de partages, de chaleur, d’amour et d’humanité.

… je demande à Gloria ce que nous ferons quand nous aurons nos passeports. – Nous pourrons aller où nous voudrons, me répond Gloria. Jeanne et Blaise seront des citoyens libres ! Je réfléchis perplexe. J’ai beau savoir que je m’appelle vraiment Blaise, je me sens triste à l’idée de quitter Koumaïl. Quand nous embarquerons, j’ai l’impression qu’une part de moi-même restera à Soukhoumi, comme une valise abandonnée sur un quai. Une valise pleine de souvenirs et de regrets.

Nous nous dépêchons de partir en direction de l’Ouest, la gorge plombée avec ce sentiment terrible d’abandonner encore quelque chose de nous-mêmes au bord du chemin. Je me sermonne en silence : « Allons, pas de nostalgie, pas de mélancolie, non de Dieu ! Regarde droit devant toi, mon garçon, l’avenir est beau ! » Et je rassemble tout ce qui me reste d’espoir pour imaginer la Tour Eiffel sous la neige, et m’a mère qui m’attend près de l’ange doré du Mont-Saint-Michel.

Voilà un récit qui force le respect et nous pousse à regarder la réalité en face, à mettre des visages et des histoires sur les millions d’immigrés qui affluent sur "nos" terres, en quête, non d’un paradis mais simplement d’un refuge, non d’une vie meilleur mais simplement d’une vie, avec la promesse d’un lendemain. "Nous" représentons l'espoir ... quelle doit être leur désillusion quand ils se voient enfermés dans les camps de fortune ...

Que j’aime l’écriture d’Anne-Laure Bondoux ..., elle me parle, me touche, décrit avec tant de justesse toute l’humanité des êtres, des regards, des voix, des ambiances, des silences et offre une incroyable facilité à se projeter.

Un roman touchant que je vous encourage à lire, si ce n'est déjà fait et glisser entre les mains de vos ados !

Un site dédié vous donnera quelques informations complémentaires sur les diverses inspirations de l'auteure et quelques "secrets de fabrication" très intéressants. C'est à découvrir par là CLIC

Une chronique chez Lectures Jeunesse ici CLIC

Belle soirée.

Laurette

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Blandine 03/07/2016 23:21

Comme tu me donnes envie de le lire et dont ta lecture en cours fait particulièrement écho.
Tes mots sont très touchants.
J'ai lu le recueil de nouvelles "Bienvenue" et le petit livre d'Actes Sud "Bienvenue à Calais", que je dois encore présenter, et je suis sûre que tu serais émue, comme je l'ai été, à leur lecture...
Bises.

Laurette 03/07/2016 23:24

Merci Blandine. Je ne connais pas tes titres, je vais aller regarder ça de plus près car ce sujet me tient à cœur et attend ta chronique alors, ...Bises

Nathalie 03/07/2016 23:06

J'ai beaucoup aimé celui-ci aussi. Je pense que tu aimeras aussi "Pépites" !

Laurette 03/07/2016 23:16

Oh oui chouette un nouveau titre, ..., je vais essayer de le trouver pour les vacances :-) Merci Nath, bises