Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Publié par Laurette

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Me voilà parti pour le challenge, catégorie jaune, 60 lectures dans l'année,

Pour faciliter le travail de Hérisson, j'ai ouvert cette page spéciale challenge, mais les albums, le plus souvent, seront également intégrés dans les autres pages, en fonction des thématiques.

J'ai également décidé d'annoter mes lectures en 3 catégories (c'est subjectif bien sûr mais ça vous donnera une idée) : 

- Coup de cœur - (pour mes pépites personnelles)

- Bel album -

- Album sympa -

Je m'arrête là car le but n'est pas de vous présenter des albums que je n'aime pas ou que je ne conseillerais pas ...

Pour tout savoir sur le challenge, faire plus ample connaissance avec les autres participants et découvrir d'autres belles lectures, c'est par là http://delivrer-des-livres.fr/challenge-je-lis-aussi-des-albums-2014-participants-et-titres/

- album 1/60 : Marre du Rose / page biblio Filles-Garons

- album 2/60 : A la recherche du bonheur / page petits bonheurs

- album 3/60 : Devant chez moi,

- album 4/60 : La tarte aux fées / page l'histoire est dans l'assiette / page sacré Mickaël 

- album 5/60 : Cornebidouille

- album 6/60 : Comme chaque matin / page petits bonheurs

- album 7/60 : Bizarre, Bizarre / page d'acceuil le 1er février / thème de février

- album 8/60 : La plus petite histoire du monde

- album 9/60 : La drôle de maladie de p'tit Bonhomme

- album 10/60 : Hector, l'homme extraordinairement fort / page biblio Filles-Garçons

- album 11/60 : Bertille Bonnepoire a le cafard ...

- album 12/60 : Le bonhomme et l'oiseau / thème de mars

- album 13/60 : La déclaration des droits des filles / page biblio Filles-Garçons et article "Femmes à la une" du 8 mars

- album 14/60 : L'ogre qui n'avait peur de rien / page gentils petits monstres

- album 15/60 : La sorcière Rabounia / page gentils petites montres

- album 16/60 : Picoti, Picota ! / article publié le 5 avril / thème d'avril

- album 17/60 : Un mur sur une poule / article publié le 5 avril / thème d'avril

- album 18/60 : Les monstres aussi ... / article publié le 13 avril

- album 19/60 : Inventions complètements inventées / article publié le 13 avril

- album 20/60 : Aujourd'hui je suis... / article publié le 22 avril

- album 21/60 : Aujourd'hui on va... / article publié le 22 avril

- album 22/60 : Hier, je t'ai... / article publié le 22 avril

- album 23/60 : Avril, le poisson rouge / article publié le 23 avril

- album 24/60 : Un petit chaperon rouge / article publié le 23 avril

- album 25/60 : C'est un livre / article publié le 25 avril / nouvelle page "les livres où il fait bon lire"

- album 26/60 : Envole-toi ! / article publié le 03/05 / thème de mai

- album 27/60 : Pas de bol ! / article publié le 03/05 / thème de mai

- album 28/60 : Pierre la lune / article publié le 03/05 / thème de mai

- album 29/60 : Le papa qui n'avait pas le temps / article publié le 03/05 / thème de mai

- album 30/60 : La recette de moi / article publié le 03/05 / thème de mai

- album 31/60 : L'horloge de grand mère / article publié le 03/05 / thème de mai

- album 32/60 : Marius / article publié le 03/05 / thème de mai

- album 33/60 : Les papas et les mamans / article publié le 03/05 / thème de mai

- album 34/60 : Enfants cherchent parents trop bien / article publié le 03/05 / thème de mai

- album 35/60 : Et pourquoi ? / article spécial loups publié le 31/05

- album 36/60 : Plouf / article spécial loups publié le 31/05

- album 37/60 : Mademoiselle sauve-qui-peut / article spécial loups publié le 31/05

- album 38/60 : Trop c'est trop ? / article spécial loups publié le 31/05

- album 39/60 : Le loup sentimental / article spécial loups publié le 31/05

- album 40/60 : Tout sur le grand méchant loup / article spécial loups publié le 31/05

- album 41/60 : C'est pas moi c'est mon loup ! / article spécial loups publié le 31/05

- album 42/60 : Le grand livre de Beattrix Potter / thème de juin

- album 43/60 : Mon chagrin / article spécial "raz le bol" publié le 8/06

- album 44/60 : Le petit soucis / article spécial "raz le bol" publié le 8/06

- album 45/60 : La petite mauvaise humeur / article spécial "raz le bol" publié le 8/06

- album 46/60 : La petite casserole d'Anatole / article spécial "raz le bol" publié le 8/06

- album 47/60 : Billy se bille / article spécial "raz le bol" publié le 8/06

- album 48/60 : Les jours bêtes / article spécial "raz le bol" publié le 8/06

- album 49/60 : Le gros Ralbum de tous les y'en a marre / article spécial "raz le bol" publié le 8/06

- album 50/60 : J'ai mis du sable dans mon cartable / rubrikabrac n°8 spéciale vacances / article du 25/07

- album 51/60 : Cerine Griotte / rubrikabrac spéciale Chats et Chiens publié le 28/10

- album 52/60 : Le chien que Nino n'avait pas / rubrikabrac spéciale Chats et Chiens publié le 28/10 / + challenge 1% rentrée littéraire

- album 53/60 : Mon chat le plus bête du monde / rubrikabrac spéciale Chats et Chiens n°9 publiée le 28/10

- album 54/60 : On n'est pas des super héros / article publié le 30/10 / page biblio filles-garçons / + challenge 1% rentrée littéraire

- album 55/60 : Le baume au coeur / article publié le 1er novembre / le célèbre remède miracle des familles

- album 56/60 : L'enfant idéal / rubrikabrac n°10 publiée le 23/11

- album 57/60 : Halb, l'autre moitié / article publié le 17/12, trouvailles rapportées de Montreuil

- album 58/60 : Mon arbre à secrets /article publié le 17/12, trouvailles rapportées de Montreuil

- album 59/60 : Le conte du prince en deux ou l'histoire d'une mémorable fessée /article publié le 17/12, trouvailles rapportées de Montreuil

- album 60/60 : Père Noël mes fesses / article public le 22/12

- album 61/60 : LE BONUS, La première fois que je suis née  / article publié le 28/12

 

Challenge "Je lis aussi des albums", lecture 1/60 -  coup de coeur -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Pour ma première chronique de ce challenge, j'ai choisi l'un de mes thèmes de prédilection, la question du genre dans les albums jeunesse, de l'identité, et la lutte contre les discriminations.

Marre du rose, Nathalie HENSE, Ilya GREEN, Éditions Albin Michel Jeunesse, 2008

Pour être tout à fait clair, j'adooore le rose, c'est une couleur vivifiante, mais je la trouve encore plus éclatante quand elle sait se faire discrète et sait se mélanger à toutes les autres couleurs (exactement comme dans cette album d'ailleurs).

Malheureusement, nous sommes encore et toujours, dans une parfaite dictature du rose pour toutes les louloutes, les fringues, les jouets, les accessoires, et les albums ... même les coloriages "pour les filles" sentent le rose à plein nez ...et si il ne s'agissait que d'une histoire de couleurs, il y a les "jeux de filles", les "histoires de filles", les "déguisements de filles", les "secrets de filles", ... avec toute leur délicatesse, leurs jolis mots, leur sensibilité... rien ne sert d'éduquer les enfants à faire des choix quand leur caractère est ainsi déjà préétabli.

Voilà pourquoi cet album est essentiel, il a le mérite de mettre une bonne claque aux stéréotypes, en toute simplicité, sans plus de tralalas. L'héroïne de ce livre est audacieuse : elle aime le noire, le rose ça lui "sort par les yeux", elle grimpe aux arbres, cache des trésors dans le jardin, observe les petites bêtes, joue avec de dinosaures, se prend pour un pirate et aime observer les grues par la fenêtre... Stupéfiant ... des trucs de garçons ? Non, tout simplement des trucs d'enfant. Un garçon manqué ? Non, une fille réussie...

D'ailleurs, il y aussi Auguste dans ce livre, lui il s'amuse à coudre des vêtements à ses poupées (des trucs de filles, lui dit sa mère) préfère peindre des fleurs et des coccinelles (des dessins de filles : il est trop sensible semblent dire les enseignants), peint ses voitures en rose (juste parce qu'il les trouve plus jolies comme ça !) et rêve qu'on lui offre des perles et des bâtons de majorette plutôt que des voitures.

Mais le plus beau passage du livre c'est celui ou la fillette demande à la maison "pourquoi les filles ne peuvent pas aimer les choses de garçons et les garçons, des choses de filles" et qu'on lui répond "c'est comme ça"... "les réponses en l'air c'est pas des réponses".

Et c'est bien là qu'est le problème, plus aucun adulte ne sait vraiment pourquoi il y a des trucs de filles et des trucs de garçons, "c'est comme ça", c'est tout, mais on ne base pas une éducation sur cette réponse. Laissons donc les enfants respirer et être qui ils ont envie d'être!

A noter, comme toujours, les magnifique illustrations d'Ylia GRENN, qui retracent très bien l'univers de l'enfance et mettent parfaitement en valeur le texte et le propos du livre. On regretterait presque qu'elles ne soient pas pleine page...

Challenge "Je lis aussi des albums", lecture 2/60 - bel album -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Pour ma deuxième chronique, je voudrais vous présenter un tendre album qui fait du bien au moral parce que ces temps-ci, les occasions de se réjouir deviennent plus rares.

- A la recherche du Bonheur, Eric PUYBARET, Juliette SAUMANDE, Éditions Auzou, collection Tom Poche, 2009

J'ai trouvé cet album sans le chercher, exactement comme je trouve en général le bonheur, sans le chercher vraiment. C'est un peu la leçon à tirer de cet album tendre à méditer sérieusement.

Manoug vit au pays de prudence où pas un seul habitant n'est malheureux car pas un seul habitant ne prend de risque, ne se lance dans l'inconnu, n'étant ainsi jamais déçu. Mais résultat personne ne vit sa vie : Manoug ne peut même pas avoir d'histoire du soir, il pourrait faire des cauchemars, et sur conseille de son grand papa il écoute le métronome, car avec lui pas d'imprévu, le tic est toujours suivi d'un tac...Alors certes Manoug n'est pas malheureux, mais il n'est pas heureux non plus, car il n'est pas libre. Il ne désire qu'une chose, partir pour découvrir le monde. C'est l'oiseau Cocagne averti par le vent qui proposera à Manoug de l'emmener pour un beau voyage vers le pays du bonheur.

S'en suivra une merveilleuse aventure faite de plaisirs simples, de petits bonheurs, dans des contrées toutes plus réjouissantes les unes que les autres. Dans la Presqu'île exquise, il découvre le plaisir des saveurs, dans la Gorge des Gâtés, celui de tout posséder, au Glacier des Aglaglas, celui de rigoler, dans la Vallée des Ravis, celui d'être complimenté, au Pays des Tous-Doux, celui d'être câliné ...A chaque contrée, il envoi à son grand papa une carte postale, et à chaque carte postale, son grand papa rêvera lui aussi de liberté, regrettant sa prudence de chaque instant.

Le voyage durera un an, de découvertes et d'amusements, avant que Manoug commence à se demander si atteindre le pays du bonheur était vraiment le plus important... Et c'est un soir, un peu apeurée par la nuit noire que Manoug se rappellera les paroles rassurantes de grand papa en regardant les étoiles : "si tu en loupes une, il y en aura toujours une autre pour la remplacer". C'est là que le voyage se termine, là où il a commencé, et l'on s’aperçoit que le petit garçon n'est peut-être jamais parti finalement. la dernière carte postale à grand papa indiquera "Cette fois j'ai compris. J'ai trouvé pleins de petits bonheurs partout, mais le plus grand est ici !" car le bonheur c'est de le partager, avec ceux que l'on aime... le livre se termine ainsi "le pays du bonheur c'est partout où les gens sont heureux" ... ENSEMBLE, faudrait-il rajouter.

Des albums réjouissants, il y en a des centaines, mais ceux qui parle du bonheur sont assez rares. Celui-ci est d'une touchante simplicité. Un voyage initiatique, parsemé de chemins que nous gagnerions à tous emprunter, le plus régulièrement possible. Cette petite leçon serait à méditer un peu chaque jour pour faire en sorte que chaque jour compte vraiment. Le bonheur est partout, il nous entoure, il faut juste savoir le semer, l'entretenir, le chérir, le cueillir, et pouvoir en profiter (comme le petit prince avec sa rose). Alors arrêtons de courir de temps en temps et apprenons à regarder tout simplement.

Les illustrations d'Eric PUYBARET donnent formidablement vie à ce texte sincère de Juliette SAUMANDE.

Un bon exercice, auquel je souhaiterais cette année m'astreindre, serait de noter jour après jour tous les petits bonheurs vécus. J'en profites pour vous inviter à visiter le blog de Lila, une autre participante à ce challenge qui a choisi cette philosophie.

Challenge "Je lis aussi des albums", lecture 3/60 - bel album -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

L'album que je viens de vous présenter m'a fait ressortir un autre album de ma collection, un album poétique, généreux, qui se passe aujourd'hui, dans un petit coin de cité, comme il en existe tant, qui nous parle de la vie tout simplement.

- Devant chez moi, Lénia MAJOR, Sandrine LHOMME, Editions Balivernes, 2008

C'est l'histoire d'un enfant d'une cité, quelque part, pas très loin. Un petit garçon qui s’ennuie, entre ses quatre murs tristes et gris, d'une cité où aucune fleur de semble motivée à pousser, où les seuls animaux que l'on rencontre sont en 3D, à la télé, où les enfants n'ont pas beaucoup d'occasion de s'évader, vraiment.

Mais dans les cités, heureusement, il y a des balcons, et sur les balcons, des jardinières, souvent à l'abandon. Des jardinières où parfois des oiseaux égarés peuvent se poser et trouver un petit garçon pour les rassasier.

De graines en graines, de jours en jours, la petite tourterelle va trouver auprès de ce garçon, la sécurité nécessaire pour nicher et le petite garçon va trouver lui une belle occasion d'exister. "Elle n'était pas exceptionnelle cette tourterelle, sauf qu'elle avait besoin de moi, alors moi j'avais besoin d'aile, elle." Et justement, cette tourterelle lui a donné des ailes, à ce petit garçon, qui, racontant son histoire à l'école, va y devenir le héros du jour, et, sans même l'avoir cherché la vedette du quartier, où dans l'année qui a suivi, une cinquantaine de jardinières ont poussé, avec, un milieu des fleurs, un coin d'herbe séchée, au cas où un oiseau viendrait s'y poser... une année, où "le maire a eu l'idée de faire venir des pelleteuses pour creuser le bitume et planter des arbres, des fleurs, de la pelouse entre les allées, du square de la tourterelle égarée."

Une belle histoire pleine d'espoir à lire à tous les enfants des cités pour qu'ils puissent inventer entre les murs gris, un petit coin de paradis.

Un texte simple, moderne, poétique, rythmé. Une histoire enthousiaste et vraie. A découvrir en fin d'album le reportage photos en direct de la jardinière occupée par la tourterelle puis sa famille, celle qui a inspirée cette histoire.

J'aime aussi la dédicace de l'illustratrice en début d'album qui est une belle synthèse "A toutes les jardinières en attente d'une belle histoire".

Challenge "Je lis aussi des albums", lecture 4/60 - Coup de cœur -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Dans mes lectures de début d'année, j'ai découvert un vrai coup de cœur, sur les conseils avisés de mon libraire préféré. Je devais impérativement partager avec vous cet album tant il est unique en son genre.

- La tarte aux fées, Michaël ESCOFFIER, Kris DI GIACOMO, Éditions Frimousse, 2013

Petit crapaud affamé (en en connait d'autres) s'impatiente à table pendant que papa s’affaire à la cuisine - pour une fois que c'est papa, dans les albums c'est par tous les jours, et oui .... car les papas aussi savent faire de bons petits plats mesdames ! Aujourd'hui c'est tarte aux fées ... mais fiston n'a pas l'air dupe et reconnait assez vite le subterfuge. En fait de fées, papa tente, avec la plus grand imagination d'ailleurs, de faire manger à fiston de bonnes grosses limaces, excellentes pour la santé (oui je sais moi aussi ça me parle !!!).

Je trouve la stratégie tout à fait recevable, je l'ai d'ailleurs lu dans "la bible des parents qui tentent de faire ce qu'ils peuvent". mais bon, nous parents humains ne tenterions jamais de faire un truc pareil ... NON MAIS FRANCHEMENT!!! Ce serait un vrai scandale de mentir ainsi à la prunelle de ses yeux...

D'ailleurs papa crapaud se retrouve complètement piégé par ce petit mensonge et tous les plus gros qu'il invente tous les jours à fiston comme celui qu'il est en fait un petit dragon, digne fils d'une grande lignée de nobles animaux ailés... GRAVE ERREUR... (erreur de débutant), car fiston ne se décidera à manger que si papa se décide à voler...

Au pied du mur, papa ne peu plus reculer, ... il saute ...

Vous voulez la fin ? hé bien il faudra foncer chez votre libraire et la découvrir par vous même. Un petit effort que diable.

Je vous garantie que vous ne serez pas déçus par cet achat. D'ailleurs, quand Michaël ESCOFFIER est à la plume, il n'y a rien à jeter... des albums de qualité, soignés, aux univers très variés, toujours un peu décalés, et de l'humour à chaque page, n'hésitez pas et donner moi votre avis !

Deux illustrations de l'album pour vous mettre en appétit...

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Challenge "je lis aussi des albums", lecture 5/60 -  bel album  -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Histoire de sorcière. Même si seulement 10% d'entre vous ne connaissait pas encore cette histoire, ça vaut le coup de la présenter. Un album très drôle, que j'aime beaucoup lire à voix haute, pour tous les noms d'oiseaux que se renvoient les personnages.

- Cornebidouille, Magali BONNIOL, Pierre BERTRAND, Éditions l’École des Loisirs, 2005

"Pierre, mange ta soupe ...". Qui n'a pas chanter cette douce ritournelle un jour à un enfant peu motivé par le contenu de son assiette ? Quel enfant n'a pas vécu ce grand moment de solitude, obligé d'avaler la mixture sans intérêt pour lui ... Mais qui a bien pu inventé la soupe ? Pourtant c'est bon mais le découvrir est un privilège d'adulte !

Si tu ne mange pas ta soupe, c'est la sorcière Cornebidouille qui viendra te la faire manger ... le coup de la sorcière, bien tenté mais Pierre est un peu plus malin et puis de toute façon, il s'en fiche, il n'a "même pas peur".

A force de chercher, on finit par trouver.... ce qui devait arriver, arriva, la sorcière Cornebidouille vint faire une petite visite dans la chambre de Pierre, histoire de présenter ses arguments...

"Alors, comme ça, petit morveux, on ne veux pas manger sa soupe ?"

"J'men fiche, j'ai même pas peur" (il recommence le bougre.... provocation quand tu nous tiens !!!) Et puis vous sentez pas bon... vous avez un gros bidon ... et le nez en tire-bouchon".

A ce tarif là, bien sûr la sorcière finira pas sortir de ses gonds, on ne lutte pas ainsi contre MADAME CORNEBIDOUILLE sans en subir les conséquences ! Sauf que la sorcière visiblement ne connait pas le petit Pierre et toute la ruse dont il sait faire preuve.

Tout ne se finira pas très bien pour elle... enfin, cette fois-ci, car la suite vous attend ...

- La vengeance de Cornebidouille

- Cornebidouille contre Cornebidouille

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014
Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Challenge "je lis aussi des albums", album 6/60 - Coup de coeur -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Comme je suis en train de créer une page spéciale petit bonheur, je voulais absolument mettre à l'honneur ce petit album,

- Comme chaque matin, Christian VOLTZ, Éditions du Rouergue, 1998

Monsieur Léon cela pourrait être n'importe qui, moi par exemple, ou vous, toi, lui, eux... Le réveille sonne, Monsieur Léon n'a pas envie de se lever, pas envie d'aller travailler, il est en retard, comme chaque matin, son lait déborde, comme chaque matin, le robinet goutte, comme chaque matin, il cherche partout sa deuxième chaussette, comme chaque matin, embouteillages, comme chaque matin, son directeur lui lance un regard noir pour les quelques minutes de retard, comme chaque matin.... c'est parti pour une journée derrière son bureau !

Cela pourrait être la journée de n'importe qui, une journée banale, où l'on rêve juste d'être ailleurs, pas forcément passionné par son quotidien professionnel. Une journée que nous sommes en général en capacité de relativiser sans trop de difficulté, en pensant à tous les petits bonheurs que l'on va vivre en sortant le soir.

Mais ici, on sent que ce Monsieur Léon a le cœur gros, on sent le malaise, le mal-être.Il a une boule dans la gorge, costume gris, cravate grise, pour passer absolument inaperçu, se faire le plus petit possible, le plus insignifiant, le plus transparent...

Elle est triste cette histoire, pourtant c'est peut-être celle de votre voisin de bureau...

Heureusement que Monsieur Léon est étourdi, car en cherchant sa deuxième chaussette, ce matin, un petit détail s'est glissé dans sa triste vie, le petit détail qui pourrait bien tout changer, le détail que Mlle Rose remarquera, le détail qui fera renaître enfin un sourire sur le visage de Monsieur Léon, et qui, peut-être enfin, lui laissera entrevoir le soleil derrière les gros nuages de sa vie, un soleil plus radieux qu'aucun autre matin.

Un petit album qui pourrait passer inaperçu, comme Monsieur Léon, et ce serait vraiment dommage, car il nous parle d'un sujet grave avec légèreté, tendresse et optimisme. Il nous parle de mal être au travail, qui nous empêche de croire au bonheur.

Bien sûr, il faudrait bien plus qu'un album pour en venir à bout, mais un album c'est déjà ça... ça peut au moins vous faire réfléchir. Demain, quand vous arriverez au boulot, allez voir votre Monsieur Léon à vous et offrez lui votre plus beau sourire, un petit mot gentil, et renouveler l'opération, quelques minutes par jour, cela peut peut-être changer une vie, qui sait ?

Comme Toujours M. VOLTZ nous offre un bric à brac de petites trouvailles pour illustrer à merveilles le propos, et un petit texte d'une belle justesse.

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Challenge "je lis aussi des albums", album 7/60 - Bel Album -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Chaque mois, les participants au challenge "je lis aussi des albums" se donnent un rendez-vous thématique, le 1er février, l'amour est à l'honneur...

J'ai choisi un tout petit album, unique en son genre, que ma fille et moi adorons se lire sous la couette, juste avant de tomber dans les bras de Morphée.

Lecture 7/60 : BIZARRE ... BIZZARRE, Claude PONTI, l’École des Loisirs, 1999

C'est l'unique album de PONTI que je possède d'ailleurs, étant plutôt d'ordinaire hermétique à son univers (je sais, ne pas être en adoration de PONTI est considéré par les puristes comme un pure scandale mais bien souvent ce sont les livres qui s'imposent à moi, ça ne se discute pas !).

C'est une petite histoire, simple, poétique et magique. Tout s'opère sous une branche de Charmilla Moremilla. Ce jour là, en se rencontrant, juste à cette endroit, Monsieur Monsieur et Mademoiselle Moiselle vont découvrir la puissance du sentiment amoureux. le charme s'opère, Monsieur Monsieur et Mademoiselle Moiselle vont perdre sous cette branche à chaque passage, tour à tour, un petite morceau d'eux même et être ainsi contraint d'y retourner encore et encore jusqu'à comprendre le sentiment grandissant "je crois que je sais ce qui nous arrive, nous sommes amoureux"...

Une lecture qui se passe de tout autre commentaire.

Vive l'amour, vive les albums ! Hauts les cœurs ! Et n'oubliez pas de prendre le temps de dire à vos proches combien vous les aimez...!

Album 8/60, challenge "je lis aussi des albums" - bel album -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Encore un peu d'amour ...

- La plus petite histoire du monde, Sytou et Galou, Éditions Bilboquet - collection Les trésors de Bilboquet - 2011

C'est une belle histoire que cette histoire là, l'histoire la plus connu du monde sans doute, "la plus grande histoire de l'humanité", la plus simple aussi, une histoire au destin incomparable. Une histoire qui se passe de grands discours, qui ne nécessite aucun dictionnaire, ni de longues études. Une histoire qui traverse le temps et les âges, les frontières et les montagnes, les langues et les cultures...

C'est l'histoire d'une histoire, frustrée et malheureuse d'être si petite, qui, rêvant d'une grande vie décide de parcourir le monde pour s'étoffer. Et c'est justement parce qu'elle est si petite que cette histoire deviendra si universelle. Partout où elle passe, on la comprend facilement, on s'en souvient aisément, on la traduit rapidement. Aujourd'hui c'est la plus grande histoire de l'humanité, pourtant, elle n'a pas changé, elle est restée fidèle à elle même mais elle a voyagé, a connu le grand destin dont elle rêvait...

Une petite histoire qu'il est plus essentiel que jamais de partager tant la précipitation du monde d'aujourd'hui pourraient un jour causer sa perte...et si ces quelques mots prononcés, pourtant si précieux finissaient par se perdre et s'oublier dans le tumulte de nos vie ?

Un livre qu'on prendra plaisir à relire régulièrement, et à offrir à ceux que l'on aime bien sûr !

Challenge "Je lis aussi des albums" - album 9/60 - bel album -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

L'amour m'a inspirée, alors voici un troisième album,

- La drôle de maladie de p'tit bonhomme, Pierre DELEY, Irène BONACINA, Didier Jeunesse, 2012

Que c'est dur de grandir, surtout quand tous les adultes qui vous entourent semblent s'être donner le mot pour vous cacher le plus grand secret de tous les temps ...

"J'ai le ventre tout serré, le cœur qui yoyotte, les genoux qui tremblotent, la tête à l'envers, et je ne sais plus si j'ai envie de rire, de pleurer ou les deux en même temps, MAIS QU'EST-CE QUE J'AI ?"

"Ta drôle de maladie, on la connaît mais c'est un secret et un secret, ça ne se dit pas, ça se découvre ..." "si c'est ça grandir, autant rester p'tit"...

Et bien p'tit bonhomme t'es plutôt mal barré ... tu viens juste de découvrir LE plus grand secret qu'il y aura à découvrir, celui qui vient de t'ouvrir deux portes que tu empruntera l'une après l'autre, avant de trouver le bon chemin, un grand bonheur d'un côté, suivi, d'un grand malheur, dont on se remet, je te rassure...

Un album hors du temps, pas tout à fait ici et maintenant, ni tout à fait ailleurs et dans une autre époque. Mais en ce p'tit bonhomme on pourra facilement se reconnaître et se replonger dans notre première histoire d'amour, avec une petite pointe de nostalgie.

Un album qui nous rappelle que l'amour n'a pas d'âge, les mots diffèrent mais le sentiment reste le même, ça reste chaque fois mystérieux, même si en théorie on sait à quoi s'attendre, c'est toujours un secret à redécouvrir.

Pour ce p'tit bonhomme et tous les autres, je m'adresse aux adultes, souvenez-vous comme votre première histoire d'amour était une affaire sérieuse, et comment vous avez surement souffert, pensant ne jamais pouvoir vous en remettre...

Challenge "Je lis aussi des albums" - lecture 10/60 - album TRES sympa

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

10ème album pour le challenge, il faut fêter ça, je reviens donc au thème choisi pour le premier album, et qui a été tant d'actualité ces derniers temps, celui des représentations filles-garçons. Et j’ajoute, en l'honneur de Copé et de son goût prononcé pour le sujet, une petite touche de nudité...

- Hector, l'homme extraordinairement fort, Magali Le Huche, Didier Jeunesse, 2008

Avec cet album, on s'attaque aux préjugés dont peuvent être victimes les hommes, qui se doivent en toutes circonstances d'être forts, de vrais mecs, pas des omelettes, pour nous aider, nous les "faibles" femmes dans nos quotidiens si éprouvants ...

Allez les gars, pleurez un bon coup, on ne dira rien à vos potes, promis !

L'histoire se passe dans un cirque, extraordinaire, bien sûr, avec des personnages tous plus extraordinaires les uns que les autres bien sûr, dont Hector, le gros balèze de l'équipe, celui qui peut soulever à la seule force de son indexe, deux machines à laver le linge mouillé (et bien sûr, nous avons bien besoin de soulever nos machines à laver les filles, pour faire notre petit ménage derrière ...!!!). Enfin...bref, Hector, balèze à la scène, cache un lourd secret, dans l'intimité de sa toute petite caravane : il passe toutes ses soirées à tricoter. "Maille à l'endroit, maille à l'envers, De l'angora ou du mohair, De la laine ou du coton, Le tricot, c'est ma passion."

Et quand il tricote, depuis quelques temps, c'est vers Léopoldine, la ballerine extraordinairement divine, que s'envolent toutes ses pensées...

Mais, les histoires d'amour, au cirque comme ailleurs, ne sont pas toujours simples. Jaloux, des biscotos d'Hector, Gédéon et Léonard, les deux extraordinaires dompteurs, feront tout pour nuire au roi du crochet et le ridiculiser. L'histoire fini bien, évidemment, mais je vous laisse découvrir pourquoi toute la petite troupe se retrouvera au fil de l'histoire, totalement "à poil"...

Chers parents, pas d'inquiétude, il ne s'agit pas d'un album encourageant au naturisme, quoi que, on peut toujours imaginer tous les messages possibles à chaque histoire, et, tout ce petit monde terminera, en costume de scène...bien sûr !

Magali Le Huche nous apporte ici une histoire originale, fantaisiste, drôle et tendre. Peu d'albums traitent des clichés sexistes du côté des garçons, et ça c'est chouette. Vive la banalité.

Challenge "Je lis aussi des albums" - lecture 11/60 - Bel album

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Je continue dans l'univers de cette artiste, toujours dans le registre de l'amour, mais on change de décors et de personnages pour un album tout doux, comme je les aime.

- Bertille Bonnepoire a le cafard..., Magali Le Huche, Sarbacane, 2006

Bertille habite un petit appartement, au dernier étage, du 46, rue des bouloches, avec son chien et son canari. Elle a une petite vie bien rangée, ne sort pas beaucoup ("dehors ça sent la voiture, c'est trop grand, et il y a trop de monde"), passe ses journées à bichonner ses plantes vertes et à rêver à des grandes destinées... jusqu'au jour où le cafard l'emporte, celui des jours où rien ne va, où l'on se sent moche, où l'on ne sent pas aimé, où l'on se sent seul !

Et pourtant, sur le même palier, vit Edmond, amoureux en secret de Bertille, avec son chien, et sa petite vie bien rangée, lui aussi. Depuis quelques jours, Edmond est inquiet de ne plus voir sa chère voisine à son balcon et imagine les pires scénarios...

Chacun attend l'amour, sans être capable pourtant de sortir de sa timidité.

C'est grâce à leurs fidèles compagnons que le destin de ces deux solitaires basculera, pour laisser place à une vie d'une grande simplicité, bien rangée, mais à deux. Bien mieux que toutes les grandes destinées que Bertille avait imaginé !!!

C'est simple et c'est justement ça qui fait le charme de cet album. ça raconte juste la vie, celle qui s'écoule derrière toutes les petites fenêtres des petits appartements des grands immeubles de nos grosses villes où l’anonymat et la solitude est un très grand fléau des temps modernes.

Challenge "Je lis aussi des albums" - lecture 12/60 - Coup de coeur

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Chaque mois, les participants au challenge "je lis aussi des albums" se donnent un rendez-vous thématique, le 1er mars, on fête le printemps un peu en avance,

J'ai cherché un bon moment un album sur le sujet, et j'ai trouvé une perle, qui plus est dans les nouveautés de ce début d'année. Elle sort tout droit du magasin, achetée en fin d’après-midi tout spécialement pour vous,

- Le bonhomme et l'oiseau, Alice BRIERE-HACQUET, Clotilde PERRIN, édition Père Castor, 2014

C'est album est une évidence, il est tendre, poétique, délicat, touchant. C'est un coup de cœur pour moi. L'histoire est belle, magnifiquement illustrée en pleine page.

Au cœur de l'hiver, deux gamins bravent le froid pour créer un petit bonhomme de neige, carotte en guise de nez, écharpe et bonnet douillets, une branche de frêne à la main pour lui tenir compagnie. Puis les gamins rentrent se réchauffer, laissant notre bonhomme à son destin éphémère et solitaire. Une nuit, un petit oiseau, fragilisé par le froid tombe droit dans ses bras. le bonhomme de neige le recueille, au creux de son écharpe pour lui apporter un peu de chaleur. Commence alors sous cette nuit étoilée, une trés jolie complicité. L'oiseau, pour le remercier, se met alors à chanter des histoires venus des pays loigtains traversés. Des histoires qui réchauffent peu à peu le coeur de glace de notre bonhomme de neige, qui fond de jour en jour, jusqu'à laisser place tout doucement, au printemps. Le bonhomme n'est plus mais la vie continue. La branche de frêne a pris racine, l'oiseau y niche désormais, les enfants reviendront s'y adosser pour lire des histoires ...

J'aime les illustrations de Clotilde PERRIN, dont j'ai déjà parlé pour la chronique de t'es fleur ou t'es chou ? en page biblio filles garsons à voir ici http://casalaurette.over-blog.com/biblio-filles-gar%C3%A7ons.htmlhttp://.

J'ai lu récemment un autre de ces albums, magnifique, chez Sarbacane, écrit par Christine BEIGEL, que je chroniquerai bientôt, j'ai mis du sable dans mon cartable.

Je dois aussi lire, un baiser à la figue, Éditions MANGO, écrit par Raphaële FRIER, chroniqué le 1er février sur le blog Let's Be ExtraVagant !, dans le cadre du challenge, sur le thème de l'amour. La chronique était là : http://letsbeextravagant.wordpress.com/2014/02/01/un-baiser-a-la-figue-raphaele-frier-et-clotilde-perrin/

Si vous aimez, ou juste par curiosité, allez voir son joli site ici : http://www.clotildeperrin.net/index.html

Challenge "Je lis aussi des albums" - lecture 13/60 - Coup de coeur

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Album chroniqué à l'occasion de la journée internationale de la femme, à voir dans l'article du 8 mars ici http://casalaurette.over-blog.com/2014/03/les-femmes-a-la-une.htmlhttp://

Un album fraichement sorti, le 6 mars en librairie.

- La déclaration des droits des filles, Elisabeth BRAMI et Estelle BILLON-SPAGNOL, éditions Talents Hauts, 2014

On peut difficilement faire plus simple et plus efficace en gardant un ton léger, ludique, enfantin, drôle. Aucune hésitation, ACHETEZ cet album.

Cet album est soutenu par Amesty International, dans le cadre de la lutte globale contre les discriminations.

Les enfants ont déjà leurs droits (Convention Internationale de droits de l'enfant de 1989) le droit à pratiquer un loisirs, certes, mais il est encore utile aujourd'hui de rappeler que les jeux, les sports, les pratiques culturelles ne sont pas sexués, le droit à l'éducation aussi, encore faut-il que les filles puissent véritablement choisir leur filière, et, le droit à l'égalité, le droit d'être protégé contre les discriminations ... !!!

Les garçons ne sont pas en reste, ils ont aussi leur déclaration car militer pour l'égalité filles/garçons, c'est donner à chacun les mêmes chances et les mêmes droits :

- aux filles le droit de grimper aux arbres, d'être débraillées, de ne pas savoir coudre, de choisir de devenir conducteur de camions, de faire de la boxe, ou porter du noir ... sans se faire traiter de "garçon manqué"

- aux garçons, le droit de pleurer, d'être coquet, de jouer à la dinette, d'être mauvaix en maths, ne pas savoir bricoler, d'aimer porter du rose et de vouloir devenir sage-femme sans se faire traiter de "femmelette".

Parce que ça commence comme ça les discriminations, tout petit déjà, on remet gentiment les enfants sur le chemin qu'il est préférable de suivre, chacun le sien, un semblant de "normalité" qui semble rassurer les parents, sorte "d'ordre naturel" à respecter, mais qui en dit long sur les stéréotypes bien encrés dans notre société, et qui malheureusement ont la vie longue ...

Je vous encourage à découvrir la maison d'édition Talents Hauts, des livres qui traitent tout spécialement du sujet, ici http://www.talentshauts.fr/?p=catalogue9-42&book=245 et sur Facebook : https://www.facebook.com/talentshauts?fref=ts

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014
Challenge "Je lis aussi des albums" 2014
Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

A découvrir donc également, la version garçons, au ton tout aussi juste :

- la déclaration des droits des garçons, Elisabeth BRAMI et Estelle BILLON-SPAGNOL, éditions Talents Hauts, 2014

Challenge "je lis aussi des albums", lecture 14/60 - bel album -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Un nouvel album au 28/03/2014, chroniqué dans la page thématique, "gentils petits monstres"

Me voici de retour avec un nouvel album qui entre parfaitement dans la rubrique, c'est frais, impertinent, drôle à souhait, bien écrit, bien illustré, ça se lit vite, et ça relis à loisirs, pour le plus grand plaisir des petites oreilles.

- L'ogre qui n'avait peur de rien, Sandrine Beau, Soufie, Les éditions des braques, 2013

Par une belle soirée d'été, une petite fille, armée d'un oreiller croise la route d'un ogre, bien gros, bien grand, bien gras et bien barbu, un vrai de vrai quoi ... enfin presque... Notre ogre trouve la petite fille à son goût, s'apprête à en faire son quatre heure mais, sache, Monsieur le vilain pas beau que les petites fille d'aujourd'hui sont de vrai petites malines, et impertinentes à souhait en plus. Elle viennent à bout des ogres les plus féroces en 2 jeux, set et match !!! Faudrait peut-être songer à la retraite maintenant, il est temps !

Je ne vous raconte pas comment la petite fille gagne la partie bien sûr, ni quel est le rôle exacte de l'oreiller, je ménage le suspens... tout ce que je peux vous dire c'est que tout le monde a, bien au chaud, une petite peur, prête à ressurgir quand on s'y attend le moins et que pour le coup quand je parle de petite peur, celle de l'ogre ne mesure pas plus de 8 centimètres !!!

A lire sans hésiter !

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Challenge "je lis aussi des albums", lecture 15/60 - bel album -

 

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Un deuxième album pour la route, et on passe aux sorcières, qui ne sont pas en reste dans la littérature jeunesse.

- La sorcière rabounia, Christine Naumann Villemin, Marianne Barcilon, Éditions Kaleidoscope, 2012,

Un grand classique, un incontournable du genre, dans le registre humour tendre. Couple auteure, illustratrice déjà très connu également, en particulier pour l'excellent Tétine de Nina.

Je vous livre la 4ème de couverture, c'est fidèle à l'histoire et cela ne peut que vous donner envie, donc sur ce coup là, j'ai décidé de ne pas trop me fatiguer en longs discours cette fois ci ... je sais, je choisi la facilité mais quand c'est bien écrit, il faut s'incliner !

"Rabounia, qui vit entre les pages 56 et 63 du grand recueil des histoires pour le soir, est réveillée par les cris insupportables. Elle a beau savoir qu'il est formellement interdit de sortir de son histoire, trop c'est trop ! Alors elle chausse ses baskets, et se dirige vers une tout autre histoire que la sienne, qu'elle aura bien du mal à comprendre ..."

Un transfert de page, j'adore, Une sorcière comme je les aime, aigrie, moche, poilue, ronchon, autocentrée, injurieuse à souhait : " Ah !, Pet de rat et face de mygale, qui ose me reveiller ...? Une rencontre improbable, un quiproquo simplissime, et un cœur de pierre qui s’attendrit au fil des pages... la recette d'une chouette histoire, comme j'aime les partager avec ma fraise des bois.

Que c'est bon de savoir qu'on a une valeur sûr dans sa bibliothèque...

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

RENDEZ-VOUS D'AVRIL : pacques

Chaque mois, les participants au challenge "je lis aussi des albums" se donnent un rendez-vous thématique, le 5 avril, ils ont fêté pâques ...

N'étant pas favorable à ce thème, je me suis longuement exprimée sur le choix des thématiques de rdv dans l'article qui accompagnait les chroniques, à voir ici http://casalaurette.over-blog.com/2014/04/challenge-je-lis-aussi-des-albums-le-rdv-d-avril.htmlhttp:// mais je reste fidèle au rdv, et respectueuse du travail de Sophie Hérisson, donc voici mes 2 livres choisis pour l'occasion, deux albums qui mettent les œufs à l'honneur, puisque nous pouvions exceptionnellement un peu dévier du sujet pour l'occasion ...

Challenge "je lis aussi des albums", lecture 16/60 - album sympa -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- Picoti, picota ! Orianne LALLEMAND et Rosalinde BONNET, Éditions Casterman, 2009

Choisir des albums pour ma fille quand elle était petit était pour moi une vraie épreuve tant je trouvais que les albums étaient souvent fades et gnangnans !

Celui-là, il sort un peu du lot je trouve. C'est au rythme de la comptine bien sûr, et pour les petits "boutchous", ça marche plutôt pas mal ... mais c'est totalement et habilement revisité, On nous raconte ce que devient l’œuf, que notre poule abandonne (enfin c'est ce qu'on croit !). Tous les animaux, ces gros jaloux, veulent s'accaparer notre petit œuf, qui se fait bien malmener pendant toute l'histoire. Ils y a les écureuils qui veulent le grignoter, les canards qui lui font prendre un bain, la vache, plutôt sympa lui tricote un pull, les cochons qui le prennent pour un cochonnet (celui de la pétanque), le cheval qui lui improvise un rock endiablé ... heureusement notre mère poule le retrouve juste à temps, elle le bécote et le picote jusqu'à ce que l’œuf s'ouvre ... sur ... une belle surprise qui fera son petit effet !!!

Un album à chanter, chuchoter, mimer, jouer, roucouler, ... et relire à l'infini... c'est tendrement illustré, bien rythmé pour les plus petits, drôle, plein de suspens, très facile à lire avec un petit texte tout en rîmes, cartonné donc increvable (ou presque, je n'ai qu'un enfant donc pas testé ni les familles nombreuses, ni les cages des fauves au zoo ...).

Et c'est un titre d'une impressionnante collection de petites comptines toutes plus célèbres les unes que les autres : à la queue leu leu. Allez regarder de plus prés...

Challenge "je lis aussi des albums", lecture 17/60 - coup de coeur -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- Un mur sur une poule, de Baun et Dedieu, Gulfstream Éditeur, 2013

On part de la petit comptine, gentillette, tout à fait en accord avec la nature, une poule, un petit truc à manger, une soudaine envie de pondre, un œuf et le tour et joué... mais tout ira de mal en pis... car l'Homme, en voulant toujours plus, s'est dit un jour, que l'on pourrait surement obtenir des poules un autre rendement ... et hop pourquoi se contenter d'une poule sur un mur quand on peut enfermer 1000 poules entre quatre murs... attention, la prison ça rend fou !!!

Un petit album sur la condition des poules élevées en batterie... à noter que cet éditeur a sorti une collection La nature te le rendra et qu'il existe 2 autres albums de 2013, du même couple percutent auteur/illustrateur.

J'ai adopté un crocodile : "un ouvrage amusant pour sensibiliser les plus jeunes au problème de l’adoption des NAC."

Une fraise en hiver : "un ouvrage amusant pour sensibiliser les plus jeunes à l’impact écologique de la consommation des fruits et légumes hors-saison."

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Le 13 avril 2014, coup d’accélérateur,

J'ai chroniqué 17 albums depuis janvier 2014 ... j'en ai 60 à chroniquer... calcul rapide : je suis super/méga en retard ... il est temps de reprendre un peu le rythme !!!

Allez ce soir, pour rattraper un peu le temps, je vous présente 2 petits albums carrés chez Gautier-Languereau, comme ça, juste pour le plaisir de la découverte...

Challenge "je lis aussi des albums" - lecture 18/60 - album sympa

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- Les monstres aussi ... de Christine Beigel et Maxi Luchini,Gautier-Languereau, 2013

Celui-ci, il a une petite histoire, il a été acheté pour une occasion toute particulière, le monstrueuse anniversaire de ma fille...chaque année, je mets un thème et j'invite les copains à la maison... cette année c'était les monstres...je me suis laissée inspirée par ce petit album amusant pour construire la journée.

Le ton est donné dés le début puisque comme l'album nous le rappelle ... les monstres aussi fêtent leur anniversaire !

C'est un résumé tendre et amusant d'une vie d'enfant ... les monstres aussi : font des bêtises, boudent, font des concours de grimaces, refusent d'aller au lit, font des cauchemars, se lèvent aussi de mauvais poil, se déguisent en princesse, font des fautes d'orthographe, piquent de grosses colères, font des prouts à la piscine, attrapent des poux, mentent, ont des secrets, adorent les guili-guili ...

... pas une page où vous ne pourrez pas reconnaître votre progéniture ... sauf peu-être quand on nous rappelle que "Les monstres aussi ... adorent la glace à la bouse de vache avec supplément de pattes de mouches", là j'ai des doutes !!!

Autant de petites occasions pour faire le point avec vos affreux à vous ! Des illustrations savoureuses, un délice à parcourir, sans aucune prise de tête, et à relire au grès de vos envies !

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014
Challenge "Je lis aussi des albums" 2014
Challenge "Je lis aussi des albums" 2014
Challenge "Je lis aussi des albums" 2014
Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Challenge "je lis aussi des albums" - lecture 19/60 - Bel album -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- Inventions complètements inventées, Pierre-Dominique BURGAUD, Laure SOLUS BABINET, Gutier-Languereu, 2013

Un autre petit recueil complètement farfelu, drôle, imaginatif, très inspirant...

Le pourquoi du comment des choses qui n'ont pas d'explications... comme pour répondre aux millions de pourquoi des enfants... ont pourrait même penser que ce sont des enfants qui nous ont sortis toutes ses idées amusantes ....

Voici quelques inventions parmi mes préférées ...

Les rêves ont été inventées pour que l'on puisse éteindre la lumière la nuit et n'avoir même pas peur.

La mousse au chocolat a été inventée par l'inventeur des haricots verts. Juste pour se faire pardonner.

Le pôle Nord a été inventé par un collectionneur de flocons de neige.

Les mamans ont été inventées parce qu'il faut bien pouvoir demander à quelqu'un d'autre quand les papas disent non.

Les nuages ont été inventés par les anges pour qu'on ne puisse pas regarder chez eux.

Les secrets ont été inventés, tout ronds et tout petits pour pouvoir tenir dans le creux de l'oreille.

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014
Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Et les livres ... ça a été inventé pourquoi ?

voici la phrase gagnante du concours lancé par Gautier-Languereau :

Voir toutes les autres phrases sur ce lien : http://www.inventions-completement-inventees.com/resultat-concours.html

Le 22 avril 2014,

Aujourd'hui, ce n'est pas un, ni deux, mais bien trois albums que je vous présente pour le challenge "Je lis aussi des albums", et oui, messieurs, mesdames ... Vous avez bien entendu .... approchez approchez braves gens, vous ne serez pas déçus! Trois albums de Mies Van Hout, parus chez minedition, un style bien défini mais trois albums bien différents, qui parleront à trois générations différentes ...

Challenge "je lis aussi des albums", lecture 20/60 - album sympa -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Pour le plus petits, Aujourd'hui, je suis ..., 2011

La joie, la colère, la peur, la fierté, la jalousie ... autant de sentiments qui nous traversent dés le plus jeune âge sans que nous ayons encore les mots pour les expliquer et les comprendre ... on ne s'en souvient plus mais c'est surement angoissant de découvrir pour la première fois la palette des émotions .... c'est ce qui fait de cet album un achat plus que malin quand on a des enfants, ... ça et les illustrations bien sûr, qui sont si justes... des traits colorés et enfantins à la pastel grasse sur fond noir, c'est réellement magnifique !!!

Challenge "je lis aussi des albums", lecture 21/60 - bel album -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Pour les plus grands, Aujourd'hui on va ...2012

Pour moi, on monte d'un cran, j'ai craqué pour cet album grand format ... qui respire bon l'enfance. On y retrouve les magnifiques illustrations, mais l'on passe des poissons aux gentils petits monstres mignons à croquer ! Une tranche de vie que j'imagine dans une cour de récréation... la cloche sonne, les marmailles trop heureux de ce petit temps de liberté se mettent à jouer, puis, pour qui pour quoi, la petite parole de trop, mal placée, et la bagarre éclate... l'histoire est simple et la suite très classique, on se dispute, on pleur, on se sépare, on regrette, on espère chacun de son côté avant de se réconcilier, de rire ensemble pour finir, heureux, blottis l'un contre l'autre ... tout ça le temps d'une récréation tout à fait ordinaire ... c'est cette simplicité et la force des illustrations qui fait de cet album une vraie réussite à mon goût...

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014
Challenge "Je lis aussi des albums" 2014
Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Challenge "je lis aussi des albums", lecture 22/60 - coup de coeur -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Pour le parents enfin, Hier je t'ai ... 2013

On fini par un vrai gros coup de cœur, un pur délice pour la maman que je suis... je ne l'ai d'ailleurs pas encore partagé avec ma fille ... pas sûr qu'elle puisse comprendre pour le moment, mais ce jour viendra... je l'éspère.

Les oiseaux sont à l'honneur dans ce dernier album ... il nous parle de nous, les mamans, qui avons désiré, espéré et attendu nos petits ... puis est venu le temps de la découverte... je vous laisse vous replonger dans cet instant magique et très clairement unique et je ne doute pas que pour vous aussi le temps se soit arrêté quelques secondes ... puis nous avons nourris nos bambins, les avons consolé, dorloté, et supporté aussi ... là encore, aucun doute, impossible que cela ne vous rappelle pas quelques souvenirs ! Nous avons porté ces petits miracles sur pattes, les avons écouté et encouragé ... puis ... viendra le temps de les laisser s'envoler ...et il faut s'y préparer car à chaque jour son lot de petites prises d'autonomie, que nous observons le plus souvent avec fierté et tendresse mais le jour du grand vol doit surement s'accompagner de quelques petites angoisses et d'une pointe de blues ... baby blues bien sûr ... pas pressée d'y être franchement !

Un album à découvrir, sans aucun doute possible !

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Le 23 avril 2014,

Deux albums inédits aujourd'hui dans ma besace...et deux personnages clairement rebelles sous des traits crayonnés tout de rouge vêtus...

Challenge "je lis aussi des albums", lecture 23/60 - coup de coeur -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- Avril le poisson rouge, Marjolaine LERAY, Acte Sud Junior, 2013

Chaque année c'est pareil, nous on se marre avec nos petits poissons discrètement (ou non d'ailleurs) accrochés dans le dos des passants petits et grands ... pendant que notre petit avril, lui, se morfond dans son bocal...ingrats que nous sommes !

Imaginer la vie du petit poisson d'avril, il fallait y penser... déjà ça commence bien ! et la suite est vraiment à la hauteur. Un pur délice...

Et pourtant, en théorie, si il y a bien un animal qui me provoque une totale indifférence c'est vraiment le poisson...sauf quand il est dans mon assiette bien sûr... alors là, je n'en fait qu'une bouchée, peut- importe qu'il soient pané, façon meunière, en papillote, en terrine, en brochette, en tarte, frit ou grillé. D'habitude, je ne lui laisse pas le temps de me raconter sa vie ! Alors voilà bien un album qui me réconcilie avec l’espèce et m'incite à un peu plus de tolérance et d’indulgence !

Là où je ne voyait qu'un animal totalement dépourvu de neurones, tournant en rond dans son bocal, sans mémoire intégrée, se cache en fait un cœur sensible, une âme rebelle, une pensée philosophique, et une ruse digne des plus grands criminels !!!

Avril est un poisson qui refuse sa condition, sortant d'une enfance difficile auprès de 2 parents "aqualiques", il a de grands rêves qu'il compte bien réaliser et va utiliser un bien malin stratagème pour parvenir à ses fins et réussir l'évasion du siècle....je ne peux évidemment pas vous en dire plus, tant le suspens est à son comble...

Tout mon soutien dans ta lutte mon petit gars !!!!

Ce livre est enthousiasmant, original et frais, les illustrations sont simples et justes, le texte est drôle, la police de caractère parfaitement adaptée au ton de l'album, une mise en page, rapport textes/images juste parfaite!

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014
Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Challenge "je lis aussi des albums", lecture 24/60 - coup de coeur -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- Un petit chaperon rouge, Marjolaine LERAY, Actes Sud Junior, 2009

Oui, je sais, vous vous dites, le petit chaperon rouge c'est du réchauffé ... Oui, mais non, celui là, il n'est pas vraiment banal, et c'est le moins que l'on puisse dire...

Dans sa version initiale, le petite chaperon rouge est un petit être sans défense, une mignonne petite fillette, se baladant tranquillement et naïvement dans les bois, en sifflotant, sans se méfier du danger qui rode ... et bien qu'on se le dire, les temps ont changés, les petites filles d'aujourd'hui, c'est vraiment plus ce que c'était, dans les livres toujours, ... et c'est tant mieux, n'en déplaise à ce vieux coquin de loup, qui, comme souvent se fera bien avoir... ET TOC !

Et là c'est du lourd, c'est l'arnaque du siècle pour le loup, qui visiblement se croit toujours le plus fort...et là j'ai juste envie de dire, comme l'affirme la petite fillette à la fin de l'album : Naïf !!!

Ben, vous ne pensiez quand même pas que j'allais vous révéler l'arnaque ??? Il va falloir vous procurer l'album ... !

C'est surprenant, drôle, un peu grinçant et dépoussière clairement le petit conte. Les illustrations sobres ajoutent clairement de l'intérêt à ce texte épuré mais efficace, second degrés très réussi !

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Challenge "Je lis aussi des albums" - lecture 25/60 - Bel album -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- C'est un livre, Lane SMITH, Éditions Gallimard Jeunesse, 2013

C'est un délicieux pied de nez à la bataille "version numérique contre format papier" ...

Pas sûr, en revanche, que ce livre fasse l’unanimité parmi les "geek", représentés par un âne, un peu bébête donc, qui, chose quand même peu plausible, ignore complètement ce qu'est un livre et se demande comment faire défiler le texte, si ça marche en Wi-Fi, où est la souris ...le défenseur du livre lui s'en sort bien, représenté par l'animal malin par excellence, le singe ...quoi qu'un peu trop sérieux quand même ce personnage, et pas très drôle finalement ! C'est mon petit bémol ...

Alors ça serait cela l'avenir ... des jeunes qui ignorent jusqu'à savoir ce qu'est un livre ...? NON, quand même, j'ai un peu de mal à imaginer ce scénario...je sais que les librairies indépendantes ne sont pas au mieux mais, d’après ce que j'ai pu lire, les jeunes n'ont pas cessé de lire, ils lisent différemment et ils sont de moins gros lecteurs également. L'économie du livre n'est pas au plus mal, mais les ventes de livres ne se font plus uniquement en librairie. Il faut désormais composer avec les ventes en ligne, et les ventes en hypermarché ... la production de livres n'a jamais été aussi importante, nous sommes littéralement noyés sous les titres, et les gros lecteurs se font plus rares (tellement de choix de loisirs aujourd'hui ...) pas de surprise donc à ce que les ventes baissent un peu...

Que les ventes en ligne et en hypermarché se propagent ne me plait guère car je reste attachée à la librairie, où je prend le temps de regarder les nouveautés, feuilleter les classiques, et où je fais bien souvent de belles découvertes, je crée des occasions de me laisser surprendre, au hasard de la balade. Mais je ne refuse pas pour autant la modernité et y ai recours de temps en temps, bien pratique pour les achats programmés comme ceux de Noël par exemple où il devient clairement impossible de flâner dans les rayons de sa librairie. En revanche, je boude littéralement les hypermarchés, où il est clairement impossible de trouver autre chose que le "prêt à penser" ... certains diront que c'est un moyen d’amener les non lecteurs à croiser le chemin du livre, ... moi je crois que c'est surtout un moyen supplémentaire de faire de l'argent, ... ne faut-il quand même être un peu plus exigeant ??? Je n'ai aucunement la prétention de penser que je lis mieux ou plus en boudant l'hypermarché mais pour regarder régulièrement ce qui y est présenté, aucune chance d'y trouver quoi que ce soit qui sort des 40 "meilleurs ventes" et en matière de littérature jeunesse, c'est clairement pour moi, le rayon le moins intérressant du magasin, à éviter à tout prix, surtout quand on fait l'erreur d'emmener ses enfants pour la corvée des courses ... !

Mais, si l'on en croit ce petit album, on peut aimer la modernité et prendre plaisir à plonger, sans trop d'hésitations dans un bon bouquin...il n'y aurait donc pas à craindre l'arrivée tant décriée du livre numérique ??? Je dois bien avouer que je ne sais pas moi même quoi en penser...il semblerait d'ailleurs que les lecteurs de livres numériques, soient de gros lecteurs... pour ma part, je surf aisément et avec plaisir, je "blog" même, puisque je suis ici à vous écrire, car je penses que le numérique est un formidable outil de découverte et de partage, à qui sait s'en servir, et qui me donne parfois l'impression, certes un peu illusoire, de rajouter des années à ma vie, mais côté lecture, je suis resté attachée au rituel du papier, trop rare moment de liberté totale où plus rien n'a vraiment d'importance, où l'esprit s’échappe et vagabonde entre deux mondes, où le temps s'arrête pour laisse place à un plaisir inexplicable à celui qui n'a jamais ouvert un livre...

Pour la petite réfléxion qu'il m'a inspirée, pour le ton décalé, l'humour et l'originalité de cet album, je le recommande. Sûr qu'il pourra faire naître des petites débats avec les enfants sur le sens que chacun donne à ses lectures...

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

A noter qu'une version maternelle, pour une première découverte du livre est sortie en 2012, je ne l'ai pas encore lu mais le ton semble le même, version couche-culotte et bibi ....

C'est un petit livre, Lane SMITH, Éditions Gallimard Jeunesse, 2012

RENDEZ-VOUS DE MAI : La famille

Challenge "je lis aussi des albums" - lecture 26/60 - Coup de coeur -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- ENVOLE-TOI ! de Didier JEAN et ZAD, Editions 2 Vive Voix, 2010

J'ai connu cet album chez Syros où il portait alors le nom de Ces matins là ...

Que laissons nous à nos enfants, comment leur transmettre le meilleur et leur apprendre comment voler de leurs propres ailes? ... Un album délicat et émouvant, de splendides illustrations qui occupent tout l'espace et nous emmènent dans le voyage. Un très bel album que nous offre un drôle de couple inséparable.

L'histoire nous raconte les liens subtiles entre un fil et son père, peintre, qui a chaque anniversaire offre à son enfant une toile qu'ensemble ils traverseront. "Chaque année, mon père m'entraînait dans un de ses escapades, d'où je ressortait différent, à la fois plus grand et plus humble face au monde qui m'entourait." Il apprendra à marcher, découvrira l'immensité du monde, apprendra à dompter ses émotions, découvrira les injustices pour lesquelles il faut lutter...jusqu'à ce que son père le considère assez grand pour donner à la toile blanche sa propre vision du monde... qu'il concrétisera en devenant écrivain.

Challenge "je lis aussi des albums" - lecture 27/60 - bel album -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- PAS DE BOL ! Susie MORGENSTREN et Théresa BRONN, Editions Actes Sud Junior, 2014

Un album tout a fait inédit, tant sur le fond que sur la forme. Des illustrations dignes des romans photos des années 80 qui se prêtent parfaitement au texte et le rend encore plus réaliste...mais l'histoire parlera sans aucun doute à toutes les familles. C'est une histoire ordinaire, par une journée ordinaire, lors d'un petit déjeuner ordinaire, une dispute entre frère et sœur ordinaire pour deux bols totalement ordinaires et parfaitement identiques, aux yeux de la mère toujours car la scène vire au conflit armé pour un bol jalousé des 2 ennemis...

"Maman ferme les yeux, puis les ouvre. Elle ne voit pas les enfants sages et géniaux dont elle rêve. Elle voit deux guerriers féroces, deux monstres préhistoriques, deux chasseurs impitoyables ! Elle voit aussi hélas, deux enfants normaux."

Je vous laisse deviner où finiront les deux bols de céréales arrosés de lait...

Une histoire de famille ordinaire comme il en existe tant ... mais une histoire d'amour par dessus tout comme sait si bien nous les raconter Susie MORGENSTERN.

Challenge "je lis aussi des abums" - lecture 28/60 - album sympa -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- PIERRE LA LUNE, Alice BRIERE-HAQUET, Célia CHAUFFREY, Édition Tom'poche, 2010

Un joli album et de tendres illustrations pour bel hommage aux mamans. Pierre est un petit bonhomme, qui aime tendrement sa belle et grande maman voudrait lui offrir "un cadeau à sa hauteur : gros comme son cœur, tout rond de douceur plein comme du bonheur, et lumineux, contre la peur". En regardant par la fenêtre, le cadeau idéal apparait comme une évidence, c'est la lune qu'il offrira à sa mère, mais offrir la lune n'est-il pas un rêve inatteignable, surtout pour un bonhomme si petit ? Alors il demande de l'aide à son père, aux voisins, aux voisins des voisins, à tout le village en promettant un morceau à chacun tant et si bien qu'il abandonne, persuadé qu'il ne restera plus un morceau pour sa mère. Il part alors à la recherche d'une autre solution, marche des heures, des jours, des mois, fait le tour de la terre sans jamais trouver. A son retour, pierre a grandi tout le village l'attend, ému de cet accueil, il se donner une seconde chance, et s’aperçoit que la lune est si grande, qu'il pourra facilement la partager avec tout le village tout en gardant le meilleur morceau pour sa mère... "parce qu'une maman, on en a qu'une, on peut bien lui offrir la lune" ... c'est y pas mignon ça ?

Challenge "je lis aussi des labums" - lecture 29/60 - bel album -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- LE PAPA QUI N'AVAIT PAS LE TEMPS, Danièle FOSSETTE et Isabelle CHARLY, Éditions Gautier-Languereau, 2004

Les papas ne sont pas en reste avec ce petit album qui nous emmène dans un fabuleux voyage où un homme retrouvera le chemin de la paternité pour le plus grand bonheur de Jules, son fils. C'est l'histoire d'un papa trop occupé par son travail et préoccupé par ses soucis pour tenir les promesses d'ailleurs faites à son fils unique. C'est l'histoire d'un gamin qui rêve sa vie plutôt que de la vivre. Le drôle de rêve emmène Jules dans de fabuleuses contrées, où son père, parti à sa recherche, va réapprendre, tout doucement, au fil des pages à redevenir un papa aimant, ce papa, caché sous sa pile de soucis. Le premier pays traversé est celui des Modoux où il réapprendra à parler le langage des papas. Il atterrira ensuite sur la planète des Totoutards et réapprendra à perdre du temps pour aimer. C'est au pays des Milportes que ce voyage initiatique prendra fin, sorte d'épreuve ultime où il réapprendra simplement à exprimer enfin ses sentiments.

Au réveil, père et fils se racontent ce rêve étrange qu'ils viennent de faire, blottis l'un contre l'autre, ils se redécouvrent...

Challenge "je lis aussi des albums" - lecture 30/60 - album sympa -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- La RECETTE DE MOI, de Raphaëlle FRIER et Audrey PANNUTI, Editions NAIVE, 2011

Un petit album si simple et si évident pour comprendre qui l'on est, d'où l'on vient, que l'on fait parti d'un tout, mais à une place unique...

Par le yeux d'une fillette, il nous apprend à chérir ce qui fait de nous les porteurs d'un héritage génétique, les boucles de mamans, les reflets bruns de papa, le nez retroussé de grand mère, le sourire de pépé...et ce savant mélange, recette totalement magique qui fait de chacun de nous un être parfaitement à part...

Challenge "je lis aussi des albums" - lecture 31/60 - bel album -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- L'HORLOGE DE GRAND MÈRE, Stephen LAMBERT, Éditons Mijade, 2013

Une petite fille passe ses vacances chez ses grands parents et s'arrête devant la grande horloge dont les aiguilles ne tournent plus se demandant pourquoi personne ne cherche à la réparer... et si le temps qui passe pouvait se mesurer autrement qu'en regardant défiler les aiguilles ? Le temps de lire une page de son livre, de promener le chien, le temps qui fait avancer l'ombre du magnolia dans le jardin. Le temps précieux pour écouter le chant des oiseaux le matin et regarder les lumières danser quand la nuit est tombée. Le temps pour jouer, pour voir sa famille, le temps de voir les arbres se refleurirent, de faire une sieste au soleil...Au fil des pages, la grand mère nous apprend à profiter de la vie, sans se soucier du temps qui passe, nous rappelant que tout est une question de fragile équilibre, qu'il faut savoir apprécier à sa juste valeur. Une très belle leçon de vie et d'humilité.

Challenge "je lis aussi des albums" - lecture 32/60 - bel album -

- MARIUS, Stéphane POULIN, l'Atelier du Poisson Soluble, 2001

C'est un album essentiel, tant pour parler de séparation que d'homosexualité et d’homoparentalité, et c'est un album d'une rare fluidité. Le petit Marius a deux maisons, et de chaque côté sa mère et son père ont chacun un nouvel amoureux. Et le petit Marius ne se pose pas tellement de questions, il nous raconte juste un petit morceau de sa vie, en toute simplicité, l'école, la cabane au fond du jardin, les parties de voiture téléguidée avec l'amoureux de sa mère et les frittes, que lui prépare l'amoureux de son père... la vie quoi...rien de plus, rien de moins...il n'y a bien que les adultes pour en faire une affaire d'état ... !!!

Si la question vous intéresse, allez faire un tour du côté du site altersexualite.com, qui dresse une liste très complète d'ouvrages, romans ados et albums par ici : http://www.altersexualite.com/spip.php?article100 et MARIUS y est chroniqué par là : http://www.altersexualite.com/spip.php?article156

A voir également la chronique de la Mare aux mots ici : http://lamareauxmots.com/blog/et-si-on-parlait-dhomoparentalite-et-dhomosexualite-aux-enfants/

Challenge "je lis aussi des albums" - lecture 33/60 - album sympa -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- Les papas et les mamans, Peter BENTLY, Sara OGILVIE, Éditions Milan, 2013

Petit album sympathique qui, sur le ton de la dérision, s'adresse aux enfants et fait le point avantages/inconvénients des parents... finalement, même si les enfants ont parfois l'impression de vivre avec des gardiens de prisons : range ta chambre, lave toi les mains, finis ton assiette, dis bonjour la dame..., les parents peuvent être chouettes aussi ...

S'en suis une série d'avantages en nature considérables dont les enfants ne pourront pas se passer ... les parents sont doués pour réparer les jouets et les genoux, sont des canapés confortables, finissent nos assiettes, te portent sur leurs épaules, te font des supers câlins, et même rangent ta chambre... si si les enfants, se sont les parents qui rangent les chambres !!!

Challenge "je lis aussi des albums" - lecture 34/60 - coup de coeur -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- Enfants cherchent parents trop bien (pas sérieux s'abstenir !), Élisabeth BRAMI, Loïc FROISSART, Éditions Seuil Jeunesse, 2014

Un album tout à fait unique en son genre, sur des illustrations pétillantes et colorées d'un illustrateur que je découvre avec plaisir.

Rédigés comme des petites annonces, chaque page nous apporte un regard juste tout à fait différent sur la famille, parfois tendre, parfois amusant, parfois grave, mais toujours très sérieux, comme savent parfois l'être les enfants, pour peu que l'on sache les écouter sérieusement... un album qui fait réfléchir, tant les enfants que leurs parents sur des situations de la vie courante que l'on pourrait parfois considérer, à tort, comme anecdotiques. On ne choisit pas ses parents, on ne choisit pas ses enfants, il faut apprendre à se connaître, à s'apprivoiser, à s'accepter pour pouvoir s'aimer.

"Garçon, 5 ans, timide, CHERCHE PAPA POULE, pour venir l'applaudir aux compétitions de judo et le consoler en cas d'échec par ippon sur Tatami"

"Garçon, 8 ans, doué pour la danse, CHERCHE PAPA ET MAMAN QUI COMPRENDRAIENT que ce n'est pas "que un truc pour les filles" et l'inscriraient à un cours SANS SE MOQUER. Petite participation aux frais possible grâce aux frais possible grâce à économie d'argent. "

"Fille de divorcés, 11 ans, abandonnée par "vrai papa" oubliant de passer la prendre en bas de l'immeuble de sa maman, CHERCHE PAPA REMPLACANT POUR WE ET PETITES VACANCES. (maman sans amoureux, assez dépressive, mais si affinités, possibilité relation...)"

Rien ne manque dans cet album, le ton, l'humour, la poésie, l'émotion, la diversité des situations, les illustrations à propos..., en espérant sincèrement vous avoir convaincus...

Si ce n'est pas le cas, voici une autre chronique à voir sur l'excellent site de la La Soupe de l'Espace ici : http://www.soupedelespace.fr/leblog/enfants-cherchent-parent-trop-bien-pas-serieux-sabstenir-elisabeth-brami-loic-froissart/

7 NOUVELLES CHRONIQUES SPECIAL LOUPS le 31 mai 2014

Challenge "je lis aussi des albums", lecture 35/60 - album sympa -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- Et pourquoi ? de Michel Van Zeveren, Ecole des loisirs 2008

Encore un remake du petit chaperon rouge... mais nous nous éloignons dés la deuxième page du conte traditionnel. Une petite fille aux apparences naïves, toute de rouge vêtue, un petit panier à porter chez mère-grand à la main, gambadant tranquillement dans la forêt, un méchant loup qui se pointe, crocs en avant, prêt à faire son déjeuner...jusqu'à là tout va bien...mais c'est sans compter le jeu préféré des enfants, avides de comprendre le monde qui les entoure et accessoirement, de faire tourner les grands en bourriques... et ça fonctionne à merveilles ! "Je vais te manger !" ... ET POURQUOI ? Comment ça pourquoi ? parce que j'ai faim tiens ! .... ET POURQUOI ? ... un jeu sans fin malheureusement... et même quand le loup, à bout d'argument et de patience, finit par sauter sur la petite agaçante et l'avaler tout cru ! Le jeu de questions se poursuit dans le ventre du loup qui, épuisé de devoir écouter la petite, ira de lui même chez le chasseur et préférera encore s'ouvrir le ventre au grand étonnement du chasseur, peu habitué à voir se pointer la proie directement à domicile !!!

Un album qui fonctionne très bien auprès d'un public qui se délecte du petit jeu de répétition.

Challenge "je lis aussi des albums", lecture 36/60 - album sympa -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- PLOUF !, Philippe CORENTIN, Ecole des loisirs, 1992

Voilà un loup qui ne finit pas trop mal... et oui ça m'arrive d'avoir un peu de considération pour ce pauvre animal !!! Un petit album initiatique, pour tous les enfants en quête d'autonomie qui souhaitent s'affranchir un peu de l'avis de leur parents et mettre à l'épreuve l'éducation reçue...

Notre petit loup trop sentimental s'appelle Lucas. Devenu grand, il est temps pour lui de quitter le cocon familial...les adieux sont émouvants, mais au moment de partir, son père, n'oubliant pas son devoir, lui transmet l'indispensable liste de tout ce qu'un loup peut (et doit) manger... s'en suit les rencontres successives avec toutes ses potentielles proies : la chèvre et ses cabris, le petit chaperon rouge, les trois petits cochons, petit pierre. Mais notre loup, fidèle à ses émotions, ne parviendra pas à suivre les consignes de sa mère, et se laissera systématiquement attendrir...jusqu'à sa rencontre avec l'ogre, qui, fidèle à son caractère de gros bourru, et ne comprennant strictement rien à la psychologie, parviendra à énerver notre loup affamé, qui n'en fera qu'une bouchée pour le plus grand bonheur du petit poucet et de ses frères retenus prisonniers. Finalement, l'ogre, qui n'était pas indiqué dans la liste des proies potentielles devient le met préféré de notre loup, devenu ainsi parfaitement autonome...

Un album amusant où l'on retrouve avec plaisir tous les personnages incontournables aux histoires de loup...plusieurs albums de loup dans la même veine avec cet auteur...allez y, c'est une valeur sûre !

Challenge "je lis aussi des albums", lecture 37/60 - album sympa -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- Mademoiselle Sauve-qui-peut, Philippe CORENTIN, École des loisirs, 1996

Encore une illustration bien pensée et bien menée du petit chaperon rouge... les rôles sont ici inversés. L'auteur nous offre le portrait d'une petite au caractère bien trempée, maline, casse-coup, et un peu peste sur les bords. Ici personne n'aura à craindre le loup mais tous tentent désespéramment de fuir cette petite fille toujours en quête de nouvelles bêtises à faire. Excédée, sa mère l'envoi porter la galette et le petit pot de beurre à mère-grand... C'est la mission idéal pour cette petite téméraire qui se retrouve en tête à tête avec notre loup et lui fera vivre un sale quart d'heure avant que notre grand mère ne revienne et mette fin au cauchemar de son invité, hébergée le temps de soigner un gros rhume...Tous les ingrédients de l'histoire initial sont là mais pas là où on les attends...un album malin.

Challenge "je lis aussi des albums", lecture 38/60 - bel album -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- Trop c'est trop ?, Martine PERRIN, Milan Jeunesse, 2008

On change complètement de registre avec cet album graphique.

Nous aurions parfois tendance à l'oublier mais le loup n'est pas que le personnage comique, souvent malmené dans nos albums jeunesse. Il n'en reste pas moins un magnifique animal sauvage, trop souvent chassé par l'homme d'ailleurs...

Cet album nous ramène à hauteur de loup, nous ballade dans son milieu naturel et nous faire suivre sa quête ... et pour une fois, ce n'est pas la faim qui mènera ce loup, mais la recherche de l'amour...

Un bel album tout en transparence, où l'on découvre sous les calques les différents rencontres que fait le loup, jusqu'à celle qui le fera chavirer ...

Challenge "je lis aussi des albums", lecture 39/60 - album sympa -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- Le loup sentimental, Geoffroiy de Pennart, Ecole des loisirs, 1999

Voilà un loup qui ne finit pas trop mal... et oui ça m'arrive d'avoir un peu de considération pour ce pauvre animal !!! Un petit album initiatique, pour tous les enfants en quête d'autonomie qui souhaitent s'affranchir un peu de l'avis de leur parents et mettre à l'épreuve l'éducation reçue...

Notre petit loup trop sentimental s'appelle Lucas. Devenu grand, il est temps pour lui de quitter le cocon familial...les adieux sont émouvants, mais au moment de partir, son père, n'oubliant pas son devoir, lui transmet l'indispensable liste de tout ce qu'un loup peut (et doit) manger... s'en suit les rencontres successives avec toutes ses potentielles proies : la chèvre et ses cabris, le petit chaperon rouge, les trois petits cochons, petit pierre. Mais notre loup, fidèle à ses émotions, ne parviendra pas à suivre les consignes de sa mère, et se laissera systématiquement attendrir...jusqu'à sa rencontre avec l'ogre, qui, fidèle à son caractère de gros bourru, et ne comprennant strictement rien à la psychologie, parviendra à énerver notre loup affamé, qui n'en fera qu'une bouchée pour le plus grand bonheur du petit poucet et de ses frères retenus prisonniers. Finalement, l'ogre, qui n'était pas indiqué dans la liste des proies potentielles devient le met préféré de notre loup, devenu ainsi parfaitement autonome...

Un album amusant où l'on retrouve avec plaisir tous les personnages incontournables aux histoires de loup...plusieurs albums de loup dans la même veine avec cet auteur...allez y, c'est une valeur sûre !

Challenge "je lis aussi des albums", lecture 40/60 - album sympa -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- Tout sur le grand méchant loup, Eric VEILLE, Actes Sud Junior, 2013

A mi-chemin entre une BD, un album, un documentaire, une encyclopédie...en tout cas, c'est drôle et inventif. Attention, c'est à prendre au 18ème degrés, ne vous imaginez pas que vous allez piocher de vrais infos sur les loups...mais c'est tant mieux !

Le loup, sa vie, son œuvre...et accessoirement sa famille, sa vie quotidienne, ses petits secrets, le type d'enfant qu'il mange, ses endroits préférés dans la maison...

C'est loufoque à souhait, mais parfois quand même un peu tiré par les cheveux et des pointes d'humour un peu forcé ...

Quoi qu'il en soit, j'aime assez :

- l'idée que le loup se lave les dents à la pâte de nuit,

- le loup du couloir qui a toujours envie de faire pipi en même temps que toi,

- le loup qui déteste se déguiser en grand mère et préfère être déguisé en samedi soir,

- l'idée que le loup déteste les enfants qui ont du chagrin car ils sont trop salés

- les lettres secrètes que le loup écrit à ses amis imaginaires, en particulier cette qu'il écrit au petit cochon

- que le loup qui a perdu sa maman ne soit pas du tout dangereux

Le seul problème c'est que l'on reste un peu sur sa faim, même si la fin, elle, est tout à fait à propos, les contenus restent assez légers...il y aurait tellement plus à en dire de ce sacré loup...dans un second tome peut-être ...

A voir tout particulièrement la double page nous présentant l'intérieur d'un loup, une visite guidée assez drôle où l'on retrouve bien évidemment différents personnages de conte qui ont malheureusement croisé son chemin ...de quoi se rassurer, une fois avalés par le loup, vous ne souffrirez pas de solitude !!!

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Challenge "je lis aussi des albums", lecture 41/60 - coup de coeur -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- C'est pas moi, c'est mon loup !, Mily CABROL, Amélie GRAUX, Milan, 2012

J'ai découvert cet album avec la chronique de Blandine, le 4 avril dernier, sur son blog vivrelilvre à voir ici http://vivrelivre19.over-blog.com/2014/04/c-est-pas-moi-c-est-mon-loup-mily-cabrol-des-6-ans.html

J'aime me cauchemars, également d'Amélie GRAUX me faisait déjà de l’œil depuis un moment...alors j'ai sorti la carte de bleue et j'ai investi !!!

Et que je m'en félicite ... car c'est un coup de cœur....

Je craque réellement sur ces illustrations, et cette petite bouille ronde de petite chipie, une petite fille maline qui ne doute de rien...j'ai l'impression d'avoir la même à la maison !!!

Cet album est tendre, drôle, réaliste, ... on a l'impression d’être un peu chez soi, on s'y sent bien dans cet album...

Tous les enfants cherchent un coupable pour justifier leurs bêtises et éviter de se faire gronder ... et quel coupable idéal que ce loup ! Encore un qui se fait un peu avoir mais c'est bien dans ce rôle là que je le préfère ... et cette fillette qui prend toute la place, une image très valorisante des filles, et ça aussi, j'adore...

La fin de l'album nous laisse imaginer d'autres aventures et c'est toujours un plaisir que ne jamais tout à fait referme le livre ...

Alors merci Blandine pour cette belle découverte !

Quelques autres albums illustrés par Amélie GRAUX qu'il va me falloir découvrir ...

Chronique de J'aime mes cauchemars à venir, pour compléter ma page dédiée ... je peux déjà vous dire que j'A-DO-RE !!!

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Challenge "Je lis aussi des albums", lecture 42/60 - bel album -

 

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- le grand livre de BEATRIX POTTER, l'intégrale de ses 23 contes, chez Gallimard Jeunesse, 2007

Pour le mois de juin, le thème à l'honneur du challenge "je lis aussi des albums", c'est l’Angleterre...moi qui suis parfaitement nulle en anglais et totalement non bilingue, j'aurais été parfaitement incapable de vous présenter un album en langue anglaise et ne connais aucun album présentant ou se déroulant en Angleterre ... il ne me restait donc plus qu'à présenter un auteur ou un illustrateur anglais.

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Auteur née à Londres en 1866, Beatrix Potter s'est battue pour devenir une femme indépendante, chose rare pour l'époque, allant jusqu'à publier à compte d'auteur en 1897, un premier recueil, refusé alors par les éditeurs. Une belle erreur puisque ce fut un grand succès...alors en 1902, Peter Rabbit est enfin édité...23 contes vont alors suivre jusqu'à ce qu'elle se mari et abandonne peu à peu l'écriture et l'illustration au profit de son travail à la ferme, élevage de moutons, achats de terres, permettant la préservation des sites et des paysages. A sa mort, en 1943, elle fait don à la nation britannique de plus de 1600 hectares de terre et d'une dizaine de fermes.

Petite fille née d'une famille bourgeoise, elle grandit de manière conventionnelle, et passe tous ses étés à la campagne où elle apprend à observer et dessiner plantes et animaux. Elle tente une carrière scientifique mais sera évincée du milieu, victime de l'obscurantisme, coupable simplement d'être une femme, dans un milieu alors exclusivement masculin. En 1890, encouragée par une amie, elle crée, avec ses dessins, des cartes de vœux, puis, pour accompagner la convalescence du fils de sa gouvernante elle créée les aventures de quatre petits lapins, Flopsy, Mopsy, Cottontail, et Peter...des aventures qu'elle peaufinera pendant 7 ans avant d'être connues du grand public.

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014
Challenge "Je lis aussi des albums" 2014Challenge "Je lis aussi des albums" 2014
Challenge "Je lis aussi des albums" 2014Challenge "Je lis aussi des albums" 2014
Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Parmi tous les charmants petits animaux que nous présente Beatrix Potter, le plus célèbre reste bien sûr notre Pierre Lapin, et son cousin Jeannot.

Pour ceux qui ne connaitraient pas, Pierre Lapin est un petit chenapan, clairement désobéissant mais tellement attachant ... qui vit avec ses sœurs, Flopsaut, Trotsaut, Queue-de-coton et une maman si patiente.

Elle a beau lui répéter de ne surtout pas aller dans le jardin de monsieur Mac Gregor, il n'y a rien à faire, Pierre n'en fait qu'à sa tête... et c'est pourtant bien dans ce jardin que son père a terminé en pâté !!!

Il faut croire que chez les lapins aussi l'adolescence est rude et les limites souvent dépassées...

L'anthropomorphisme est très souvent utilisé alors, et encore aujourd'hui, dans la littérature jeunesse et, est ici parfaitement maitrisée par Beatrix Potter qui nous présente des animaux plus vrais que nature, au caractère bien trempé.

Je trouve que ces histoires ont bien vieillies, et fonctionnent encore parfaitement pour la petite enfance,c'est bien écrit, ce n'est pas du tout édulcoré comme c'est aujourd’hui trop souvent le cas pour les petits, le dessins sont tout mignons, le rythmes est présent par des rebondissements fournis. Un recueil de contes à avoir en bibliothèque donc.

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014
Challenge "Je lis aussi des albums" 2014
Challenge "Je lis aussi des albums" 2014
Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Retrouvez également l'univers des contes de Beatrix Potter avec ce coffret 5 DVD, 9 contes, un documentaire sur l'auteur et un DVD d'éveil. Un très joli cadeau pour les petits à partir de 3 ans.

Un très beau coffret que nous avons souvent regardé à la maison, une alternance entre les contes en dessins animés et un petit film reconstituant des scènes d'écriture de Béatrix Potter qui nous plongent dans le début du siècle dans la campagne anglaise.

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

l existe aussi un film sur la vie de cette femme, avec René ZELLWEGER et Ewan McGreggor (amusant, comme notre méchant fermier dans l'histoire!!!). Je ne pourrais pas vous en dire plus, car je n'ai pas vu ce film.

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Par contre, avec ma fille, nous sommes assez fans du dessin animé diffusé sur France 5, le matin, évidemment complètement modernisé mais assez fidèle à l'esprit je trouve.

Challenge "Je lis aussi des albums" - lecture 43/60 - trés bel album -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Mon chagrin, Malika DORAY, Editions MeMo

Un album pour les plus petits, simple, tendre, vrai, magnifique.

Je ne suis pourtant pas forcement fan de tous les albums de Malika Doray mais celui-ci c'est une évidence.

Il explique aux enfants, tout en douceur, que tout le monde peut avoir du chagrin, même les adultes, qu'il arrive pour mille et une raisons, au fil des saisons, qu'ils ne doivent pas s"inquiéter, en être malheureux, mais au contraire que la meilleur façon de voir ce chagrin s’envoler est de continuer à partager petites joies et grands bonheurs.

Un texte court mais fort où chaque mot à son importance, des illustrations qui ajoutent juste ce qu'il faut de délicatesse et de chaleur. Tout est parfaitement dosé. Bravo.

Challenge "Je lis aussi des albums", lecture 44/60 - album sympa -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- Le petit soucis, Anne HERBAUTS, Éditions Casterman, 1999

Encore un petit chagrin, arrivé d'on ne sait où, comme ça au petit matin...une petite histoire du quotidien qui nous arrive à tous mais que le plus petits ne saurons pas toujours maitriser, nouveau sentiment dont ils ne sauront pas trop quoi faire ...

Notre petit ours est bien embêté et va tout tenter pour se débarrasser de se petit nuage qui trône au dessus de sa tête, "il s'est fâché, il a grogné, tapé, houspillé, mais le nuage avait bien décidé de rester." C'est plutôt bien observé...cela ressemble bien à ma fille en tout cas !

Puis notre petit ours a lâché prise, s'est mis à pleurer, son petit nuage à pleuvoir, et quand tous les deux ont eu versé toutes les reverses, le chagrin a disparu, et le petit nuage avec, comme par magie ...

Quelle simplicité pour parler des choses les plus compliquées, les sentiments...

Je ne suis pas totalement séduite par les illustrations mais cet album est intéressant et bien mené.

Également chroniqué par Chlop ici http://chlopitille.free.fr/dotclear/index.php?post/Le-petit-souci

Challenge "Je lis aussi des albums", lecture 45/60 - bel album -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- La petite mauvaise humeur, Isabelle CARRIER, Éditions BILBOQUET, 2012 -

Encore un petit album d'une grand simplicité pour les plus petits. Un album très malin, très imagé. Une petite histoire écrite et illustrée tout en finesse, qui permettra à tous les enfants de poser des mots sur ce qui peut paraitre si compliqué à expliquer.

On y parle des relations d'amitié (ou d'amour car cela ressemble beaucoup à ce qui peut se passer dans un couple) et la lassitude qui peut s'installer, avec le temps qui passe et qui tranquillement fait son œuvre sans qu'on y prête vraiment attention, jusqu'aux premières petites querelles, qui, si l'on ne s'en méfie pas, peuvent mal tourner.

Ici, nos deux petits amis, Pit et Pat, chacun à bord d'une barque, se rencontrent, s'entendent à merveille, deviennent inséparables, font barque commune et vivent la belle vie...Mais, au fil des pages, le voyage devient monotone, et les deux amis s'entendent un peu moins bien, la petite mauvaise humeur s'installe et grossit jusqu'à ce que la barque se brise, laissant une énorme pelote pleine de nœuds comme une multitude de petits reproches, que nos deux amis prendront le temps, jours après jours de s'expliquer... défaire un à un les nœuds qui bloquaient la situation pour finir par se retrouver, plus heureux et plus forts que jamais...

Un album efficace et délicat, tant côté texte, qu'illustrations, qui se complètent parfaitement pour donner un très bel album.

Également chroniqué par Judith et Sophie ici : http://litterature-jeunesse.over-blog.fr/article-la-petite-mauvaise-humeur-101948571.html

Challenge "Je lis aussi des albums", lecture 46/60 - Bel album -

- La petite casserole d'Anatole, Isabelle CARRIER, Éditions BILBOQUET, 2009

Ne traine t-on pas tous des casseroles ? Cela peut-être tout et n'importe quoi, chacun la sienne. Et peu importe la casserole, elle nous empêche tous plus ou moins d'avancer en toute tranquillité, mais peut-être est-ce tout simplement parce que personne ne nous a jamais vraiment appris à vivre avec.

Cet album traite du handicap physique mais à la première lecture cela ne m'avait pas vraiment sauté aux yeux, surement parce que je pensais à mes propres casseroles. C'est ça la force de cet album, il pourra certainement parler à tous les enfants et les adultes qui le sont un peu restés car il nous parle de chacun de nous, de ce qui nous freine, ce que l'on cherche à cacher au lieu de l'accepter, vivre avec et parvenir à en faire si ce n'est un atout, au moins une force.

C'est ce qu'Anatole apprendra, aux côtés d'une personne extraordinaire qui lui apprendra à se débrouiller avec sa petite casserole, à voir ses points forts, exprimer ses craintes, ses peurs, valoriser ses compétences et lui redonner petit à petit le goût des autres, le goût de la vie ... et si cette personne c'était vous ? Réfléchissez-y quand vous croiserez un Anatole, petit ou grand, trainant derrière lui une casserole...

Un petit film d'animation a été réalisé par Eric MONTCHAUD, à partir de cet album.
Court-métrage sélectionné lors de plusieurs festivals et prix du meilleur film francophone au Festival International du Film d'Animation de Meknès (Maroc).

Voici un très court extrait, ça donne envie...

Challenge "Je lis aussi des albums", lecture 47/60 - album sympa -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- Billy se bile, Anthony BROWNE, École des loisirs, 2006

Pour le résumé, j'ai choisi, une fois n'est pas coutume de vous livrer celui de l'éditeur, car l'essentiel de ma chronique réside ailleurs,

Billy se fait de la bile. Tout l'inquiète, surtout ce qui n'existe que dans son imagination. Et malgré les câlins rassurants de ses parents, il en perd le sommeil...Une nuit, Billy se confie à sa mamie qui lui apporte, dans le creux de sa main, un remède aussi étonnant qu'efficace !

Cet album m'a surtout intéressé pour la tradition que nous fait découvrir Anthony BROWNE. C'est suffisamment rare dans les albums que ça mérite vraiment d'être souligné. Voici donc ce que vous découvrirez dans l'album ...

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

C'est un véritable "album-atelier", que j'ai mis en pratique au boulot avec une amie plasticienne en atelier parent-enfant.

Et la création de ces petites poupées de tracas a vraiment su séduire enfants comme parents, tant pour le plaisir de découvrir des traditions venues des 4 coins du monde que pour l'envie de trouver une solution aux dodos difficiles de nos bambins.

La mienne n'a malheureusement pas encore compris la métaphore et a bien vite conclu à l'arnaque... s'imaginant pouvant demander l'impossible à la poupée : que sa maman arrête de lui demander d'aller dormir !!! Mais bien-sûr !!!

Et voilà sa petites poupées bien rangées dans leur petit lit, le petit confort à l'occidentale... quelques moitiés des pince à linge, des allumettes, des chutes de tissus, de la cordelette et/ou des petits fils de coton de couleur et quelques crayons feutres pour la faire belle, une boîte d'allumette et du joli papier pour la décorer... et le tour est joué !

Également chroniqué par Blandine, chez Vivrelivre, ici http://vivrelivre19.over-blog.com/2014/01/billy-se-bile.-anthony-browne.-d%C3%A8s-4-ans.htmlhttp://

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Challenge "Je lis aussi des albums", lecture 48/60 - bel OLNI  -

 

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- Les jours bêtes, Delphine PERRET, Editions l'Atelier du poisson soluble, 2004

Un petit livre inclassable...parfois qualifié d'OLNI, Objet Littéraire Non Identifié ... tellement inclassable que vous le trouverez surement au comptoir chez votre libraire, comme le petit plaisir bonus, non prévu dans votre liste d'achat mais auquel vous ne pourrez résister... c'est exactement comme ça qu'il est arrivé dans ma bibliothèque, par un heureux hasard.

C'est un véritable livre et également un véritable objet qui se glisse dans une boîte aux lettres ... à envoyer à un ami en coup de blues, simplement pour lui rappeler qu'on a tous nos jours bêtes, ceux où on a envie de baisser les bras, où l'on se sent seul, où on se sent banal ... mais qu'il y aussi des jours "au poil", suffit juste de se le rappeler de temps en temps.

A chaque page son petit jour bête très sobrement illustré en noir sur fond blanc par un petit animal. Textes et illustrations minimalistes mais plus serait superflu. La simplicité a du bon et crée parfois la pépite ... et s'en est une.

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014
Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Challenge "Je lis aussi des albums", lecture 49/60 - coup de coeur -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- Le gros RALBUM de tous les y'en a marre ! Elisabteh BRAMI et Gilles RAPAPORT, Éditions Seuil Jeunesse, 2013

Je ne vous ai présenté aujourd'hui que des albums que j'ai aimé pour des raisons toutes différentes mais celui-ci est mon chouchou toutes catégories, et je sais pour le voir trainer sur la toile que je ne suis pas la seule, ...

La 4ème de couverture vous apportera un éclairage certain sur cet album :

" Premier livre défouloir pour enfant rêvant d'un dialogue possible avec les grandes personnes". Pas râleurs s'abstenir !"

Pour celles et ceux qui me connaissent bien, ils comprendront surement que je ne pouvait pas faire autrement qu'acheter ce livre, moi, dont le sport favori est justement de râler ...et sans vouloir me vanter, j'y excelle ! Chacun son talent ... ;-)

Il faut avoir garder son âme d'enfant pour apprécier cet album à sa juste valeur et c'est mon cas, on ne se refait pas...et ce livre, c'est mon livre de chevet, celui que je garderais si, par malheur je devais me séparer de tous les autres ... Des coups de cœur, j'en ai eu bien d'autres mais celui-là, en plus, il est "hachement drôle" et des raisons de râler on peut en imaginer à l'infini alors avec cet album, je m'assure de ne jamais me lasser ...

Élisabeth BRAMI, je l'ai déjà chroniquée à plusieurs reprises et je continuerai car c'est un auteur que j'apprécie même si je n'ai pas la chance d'avoir lu tous ses albums.

Ici, elle nous compile 43 bonnes raisons de râler, 43 coups de geulle d'enfant et elle a du les observer un moment les enfants car c'est criant de vérité...je ne connais pas un enfant qui ne crie pas à l'injustice :

- d'être obligé d'aller se coucher en premier alors parce que se sont les parents qui sont fatigués

- de devoir toujours se dépécher, les jours d'école et les jours sans école

- d'être inscrit à une activité FORMIDABLE choisit à sa place par sa mère

- de devoir crever de chaud juste parce que sa mère trouve qu'il fait froid

- de devoir fermer la porte de la chambre la nuit quand on a peur alors qu'on nous l'interdit le jour, juste quand on veut être tranquille

- d'être toujours soit "trop petit pour comprendre" soit " le plus grand qui doit donner l'exemple ..."

- que les parents oublient leur promesse sauf si c'est une punition

Je m'arrête à regret pour vous laisser le plaisir de découvrir le reste par vous même mais j'aurai pu recopier le livre en entier car chaque page nous apporte son lot de réfléxion ...

Par ces petites contestations enfantines, l'auteur donne à penser à chaque parent, chaque adulte, sur tout ce que l'on peut faire subir aux enfants, par réflexe éducatif, par habitude ou par convention, juste par souvenir de notre propre enfance, sans pour autant avoir la lucidité de se rappeler à quel point nous aussi ça pouvait nous agacer !!!!

C'est jubilatoire, à mettre entre les mains de tous les enfants, juste pour leur donner l'occasion de se rebeller un peu ...tant que vous ne l'offrez pas à ma fille ....

Également chroniqué par Blandine chez Vivrelivre ici http://vivrelivre19.over-blog.com/2014/01/le-gros-ralbum.-elisabeth-brami-d%C3%A8s-6-ans.html

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014
Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Challenge "Je lis aussi des albums", lecture 50/60 - Bel album -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- J'ai mis du sable dans mon cartable, Christine BEIGEL, Clotilde PERRIN, Édition SARBACANE, 2010

Un grand et bel album qui nous emmène en vacances au cœur d'une touchante relation entre un petit garçon et sa grand mère et nous parle simplement de ces petits instants précieux dont nous ne pouvons que nous souvenir avec tendresse.

Un petit univers onirique, de magnifiques illustrations, un petit bonhomme attachant, des moments de vie simples qui nous rappellent à quel point le bonheur est accessible, chaque jour,...

Et cette rentrée des classes qui vient tout balayer sans prévenir... Il a mal au ventre notre petit bonhomme, alors il a mis du sable dans son cartable pour garder un petit bout d'été prés de lui, un petit bout de sa princesse grand mère...mais l'été devenait trop lourd dans son dos, alors, petit à petit, il a laissé coulé un peu de sable sur chaque pavé, tout le long du trajet, jusqu'à l'école, pour laisser une petite place aux cahiers...

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014
Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Challenge "Je lis aussi des albums", lecture 51/60 - Trés bel album -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- Cerise Griotte, BENJAMIN LACOMBE, Édition Seuil Jeunesse, 2006

Un album touchant où la complicité entre une petite fille et un chien réussira à changer un destin. Cerise est une petite fille boulotte, discrète, solitaire, mal dans sa peau, malmenée par les enfants de l'école. Elle vit seule avec un père gardien de fourrière, une maman probablement morte. Mal à l'aise dans le monde réel, Cerise passe tout son temps libre dans les récits d'aventures, et, quand elle lève le nez de ses livres c'est pour regarder le bel Angélo mais qui lui ne semble pas l'avoir remarquée. Seule autre distraction pour Cerise, aider son père la la fourrière. C'est là qu'elle fait la rencontre d'une petite boule de poils, plus discrète qu'elle encore. Deux destins qui devaient se croiser...elle l'appela Griotte. Entre ces deux là, une véritable complicité va naitre. Ces deux là ne resteront ensemble qu'un petit mois, car les maîtres parfois retrouvent le chemin de leur animal perdu ... mais c'est juste ce qu'il fallait pour redonner à Cerise le courage d'oser affronter la vie, exister et s'affirmer...

Un très bel album, sous les traits délicats et la plume d'une belle justesse de Benjamin LACOMBE.

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014
Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Challenge "Je lis aussi des albums", lecture 52/60 - Bel album

Album lu également pour le challenge "1% rentrée littéraire", à suivre sur le blog de Délivrez des livres par ici http://delivrer-des-livres.fr/challenge-1-2014-les-lectures-participants/

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- Le chien que Nino n'avait pas, EDWARD VAN DE VENDEL, ANTON VAN HERTBRUGGEN, Éditions Didier Jeunesse, 2014

Un album surprenant et tendre. Les enfants sont réellement des êtres à part qui me fascinent...un album hommage à l'imagination débordante et gentiment schizophrénique des enfants. On sait que nos loustics ont une légère tendance à vivre avec bien plus de copains de jeu que nous ne voyons réellement avec nos yeux déformés d'adultes trop sérieux... dans cette histoire là, Nino passe ses journées avec un chien que personne ne voit. Ensemble il vivent de bien belles aventures, jusqu'au jour où il reçoit en cadeau un chien bien vivant. Mais rien n'est plus pareil, ce chien là est un peu moins téméraire, un peu moins amusant, un peu moins parfait en fait..mais peut importe car l'imagination débordante de Nino est restée parfaitement intacte et de nouveaux compagnons de jeu font leur apparition.

Derrière les traits vaporeux et le texte léger de ce bel album, on peut y lire, entre les lignes, les tristesse d'un enfant solitaire, qui tente de compenser l'éloignement d'un père absorbé par son travail...si l'imagination des enfants est le plus souvent une bénédiction, peut-être faut-il parfois savoir un peu s'en méfier ?

Challenge "Je lis aussi des albums", lecture 53/60 - Coup de coeur -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- Mon chat le plus bête du monde, GILLES BACHELET, Éditions Seuil Jeunesse, 2004

Voilà un album clairement inutile comme je les aime d'un auteur/illustrateur de génie que j'imagine gentiment et essentiellement timbré. Les albums de ce grand monsieur sont pour moi comme une petite bulle refuge de plaisir enfantin.

Si vous avez eu cette chance d'adopter un chat à domicile vous ne pourrez que constater la justesse des textes et des dessins. Par contre, je ne garanti pas le même effet pour ceux, surement plus rares, qui ont un jour eu la folie d'héberger un éléphant...mais sais-ton jamais ???

Pour suivre la suite des aventures du gros chaton de Gilles BACHELET :

* Quand mon chat était petit, en 2006

* Des nouvelles de mon chat, en 2009

A noter que cet album a reçu, à juste titre, le prix Baobab en 2004, celui décerné lors du salon du livre et de la presse Jeunesse à Montreuil.

Si vous voulez découvrir d'autres univers animaliers loufoques, je vous conseille :

* Madame le lapin blanc, en page dédiée aux filles et aux garçons par ici http://casalaurette.over-blog.com/biblio-filles-gar%C3%A7ons.htmlhttp://

Un album également récompensé par le prix des pépites du salon de Montreuil (anciennement prix BAOBAB), en 2012.

* Le chevalier ventre à terre, le 6 novembre 2014 en librairie...à coup sûr, celui là il va me plaire aussi. Pour les fans dégoulinants des escargots.

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014
Challenge "Je lis aussi des albums" 2014
Challenge "Je lis aussi des albums" 2014
Challenge "Je lis aussi des albums" 2014
Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Challenge "Je lis aussi des albums", lecture 54/60 - Coup de coeur -

Album également lu pour le challenge "1% rentrée littéraire 2014"

 

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- On n'est pas des supers héros, Delphine BEAUVOIS, Claire CANTAIS, Éditions La Ville Brûle, octobre 2014

Il y a quelques mois, je craquais pour le ton provocateur et libérée du premier opus, On n'est pas des poupées, à découvrir en page dédiée http://casalaurette.over-blog.com/biblio-filles-gar%C3%A7ons.html... et je confirme, on n'est pas des poupées, aussi vrai que les garçons ne sont pas des supers héros ... alors je ne pouvais que raffoler du deuxième volet...

Dans cette lutte contre les stéréotypes, on se situe principalement du point de vue féminin et je ne m'en plaint bien sûr mais j'ai tendance à croire qu'une lutte bien menée doit se partager. Hommes et femmes, garçons et filles, ensemble contre l'ordre établi par nos ainés qui n'a plus aujourd'hui et pour toutes les jeunes générations aucun sens, ni aucune raison d'exister.

Si les filles souffrent d'être rangées dans de minuscules cases, pourquoi les garçons n'en souffriraient pas également? N'auraient-ils pas le droit eux aussi de relâcher la pression ? de pleurer un bon coup? de laisser les femmes porter l'énnnnnorme carton ou monter le gros meuble balèze? de se laisser conduire sur la route de vacances ? de se pomponner pendant 3 heures dans la salle de bain? et soyons fous... d'étendre le ligne ou passer la serpillère... Ho là là, je vais un peu loin là, pas sûre qu'aucun homme n'ai vraiment le désir secret d'étendre le linge et passer la serpillière ...et bien au moins, c'est bien la preuve que nous sommes égaux car aucune femme censée ne s'éclate dans ce genre d'activité messieurs ... ;-)

Le ton de l'album reste léger, un peu moins provocateur, mais tout aussi engagé. Dans On n'est pas des poupées, on parle de premier manuel féministe, ici on parle de premier manuel anti-sexiste, toute la différence réside dans cette petite nuance. Les filles, dans le premier volet, se battaient pour elles même, pour leurs droits, leur liberté. Ici les garçons semblent juste nous rappeler qu'eux aussi ont des raisons valables de lutter, mais aux côtés des filles, à égalité..."Ensemble et égaux, on peut changer le monde...on peut même le rendre meilleur !"

Une dernière page, hors histoire nous présente quelques figures masculines qui ont pris position dans le combat pour l'égalité des droits entre les hommes et les femmes et nous rappelle que :

"La bataille contre les préjugés sexistes doit être un combat mixte, car filles et garçons, nous avons tous à y gagner !"

C'est ce petit détail qui pourrait paraître insignifiant qui fait pour moi de ce deuxième volet le meilleur des deux albums. Je préfère de loin que la lutte soit partagée, que l'on arrête de limiter la cause à celle des femmes car c'est loin d'être le cas. Nous avions des batailles importantes à mener, et nous en avons surement encore mais la principale bataille consiste à libérer les enfants, filles ET garçons, des chaînes qui les empêchent de vivre la vie qu'ils devraient pouvoir se choisir en toute liberté.

J’emprunte 2 visuels au blog Deslivreetlesenfants dont voici la chronique : http://www.deslivresetlesenfants.blogspot.fr/2014/10/on-nest-pas-des-super-heros.html

Retrouvez aussi la chronique dans le Tiroir à Histoires, un blog avec lequel je suis souvent sur la même longueur d'ondes c'est par là : http://tiroirahistoires.canalblog.com/archives/2014/10/18/30789256.html

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014
Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Challenge "Je lis aussi des albums" - lecture 55/60 - Coup de coeur -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- Le baume au cœur, Soufie REGANI, Édition Limonade, mai 2014

Chaque famille a son remède miracle secret mais parmi les grands classiques, on retrouve le bisou magique et fameux baume au cœur ... de celui-là, moi, j'en ai reçu des tonnes étant enfant et si je ferme les yeux, j'en sent encore le parfum si particulier de tout l'amour que j'ai reçu. Aujourd'hui, c'est mon tour de distribuer, et en ce moment, à la maison, il y en a vraiment besoin. Alors tout les soirs, je recharge les batteries à grand coup de câlins, d'amour, de courage et de réconfort puisque telle est la recette secrète... pour le dosage, vous retrouverez quelques indications en 4ème de couverture mais je penses que chacun fait à sa guise et parfois, comme il peut, en fonction des réserves disponibles...

C'est un petit album sans prétention, une histoire malheureusement des plus banales... celle d'un petit garçon remplit de chagrin de voir ses parents se séparer et d'une maman qui tente à sa façon de le consoler en lui offrant le plus grand des remèdes, du baume du cœur, "pour guérir les petites peines et les gros chagrins et consoler ton cœur lorsqu'il en a besoin". L'histoire d'un petit bonhomme qui a envie d'y croire à ce remède miracle. Remède qu'il garde précieusement au fond de son cartable pour s'en tartiner le cœur en toute occasion. L'histoire d'un petit garçon fière de partager ce secret avec ses copains de classe. Un petit garçon qui devient vite "le guérisseur de chagrins en chef" dans la cour de son école. Un petit garçon qui sait bien au fond "qu'une pommade contre les chagrins ça ne se peut pas", que c'est juste dans la tête mais, "quoi qu'il en soit, dans la tête ou pas, si ça peut soulager quelqu'un, c'est déjà bien !"

Un très bel album, en toute simplicité, des illustrations enfantines, colorées, pleines de vie. A mettre entre toutes les petites menottes en cas de petit ou gros chagrin. Ça ne guérit pas de tout c'est certain mais ça vaut le coup d'essayer ...

D'autres livres de soufie en bonus par ici http://casalaurette.over-blog.com/2014/11/celebre-remede-miracle-des-familles.html

Challenge "Je lis aussi des albums", lecture 56/60 - Bel album

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- L'enfant idéal, Laëtitia BOURGET, Alice GRAVIER, Édition Thierry MAGNIER, 2013

Une lecture particulière pour moi, car, comme je l'expliquais en juin, dans le cadre du boulot, nous recevons sur un atelier d'arts plastiques, pour une petite partie sa résidence, Laëtitia BOURGET http://casalaurette.over-blog.com/2014/06/des-nouvelles.html

Et c'est très particulier de chroniquer un album dont ont connait l'auteur..., pour ma part, c'est la première fois et j'ai comme qui dirait une petite pression ...

Être un enfant c'est sérieux et c'est pas de tout repos ... et dire que nous rêverions tous (enfin moi toujours) d'y retourner justement dans ce monde que l'on assimile à la totale insouciance (complètement bernés que nous sommes par nos lointains et incertains souvenirs). Ce petit d'homme nous plonge dans les multiples univers où il vit et où il s'adapte à merveilles aux rythmes et aux attendus des grands, profitant chaque jour de son lot de découvertes, de tendres moments, de lutte contre les plus grandes injustices ...mais toujours avec le plus grand sérieux comme si tout se jouait à chaque instant. Un très bel album, magnifiquement illustré qui me conforte dans l'idée que l'enfance est, et devrait être, pour chacun de nous, la période la plus précieuse et déterminante de notre vie. Elle devrait nous permettre de construire les plus grands rêves avec le plus grand sérieux et nous donner suffisamment de folie pour les réaliser...

Il ne faudrait pas grandir tiens ... où alors ne devenir enfant que plus tard, une fois l'âge adulte passé, pour pouvoir en profiter pleinement, en toute conscience ...

Je vous laisse méditer cette petite citation de François MOREL que m'inspire cet album : "Plus tard, je voudrais être chef d'orchestre, trapéziste, artiste de music-hall, n'importe quoi, mais pas adulte".

Allez visiter le site de Laëtitia BOURGET par ici : http://www.laetitiabourget.org/autres_litt-enfantideal.htm

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014
Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Challenge "Je lis aussi des albums" - lecture 57/60 - Coup de coeur -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- HALB, l'autre moitié, textes de Sigrid BAFFERT, raconté par Elsa Zylberstein, illustrations de BARROUX, Musique d'Alexis CIESLA, Éditions Des Braques

Une histoire de transmission d'une grand mère à sa petite fille, au seuil des derniers jours de Bakka et à l'aube des premiers grands jours de la vie de Tallinn. Bakka décide pour les 10 ans de sa petite fille, de lui offrir tout ce qu'elle sait de la vie. Et tout ce qu'elle sait tient dans une clarinette et une petite mélodie qui se transmet de génération en génération. Une mélodie "qui vient de loin d'entre les mères". Une mélodie pour entrer dans la vie, une mélodie qui aide à comprendre le dedans, le dehors, l'avant et l’après, le pourquoi et le comment. Une mélodie qui explique le sens de la vie. Une mélodie qui fait pousser les branches des arbres généalogiques." Mais de cette mélodie, Bakka n'en connait plus que le début, sa mémoire ayant décidé de l'abandonner peu à peu. La folle aventure commence à la recherche de la mélodie perdue à travers le pays, les visages, les souvenirs. Peu à peu Tallinn apprends la vie, au rythme de la mélodie... il m'est malheureusement totalement interdit de vous en dire davantage sur cet album sensible plein de charme, de sens et d'optimisme mais la conclusion vaut vraiment le coup et l'écoute est superbe, les musiques alternent délicatesse, mélancolie et rythmes envoutants... ET VOUS, QUELLE MÉLODIE RACONTE VOTRE VIE ???

Cet album a reçu un coup de cœur de l'académie Charles Gros.

Challenge "Je lis aussi des albums" - lecture 58/60 - coup de coeur -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- Mon arbre à secrets, Olivier KA, Martine PERRIN, Éditions les grandes personnes, 2013

Ce livre est un véritable trésor, un trésor à partager. Lorsque que je l'ai ouvert au salon, j'ai eu la drôle de sensation de m'envoler. Un petit moment de paix intérieure, voilà ce que j'ai cru percevoir la première fois que je l'ai lu, là, au milieu de la foule qu'en un instant j'ai réussi à oublié. Je me suis dit que ce livre avait des pouvoirs magiques...

Ce livre ne se raconte pas, il se vit. Il donne une soudaine envie de printemps, de balade, pied nus dans l'herbe, de parfum de fleurs, d'une petite brise courant sur le visage et d'un rayon de soleil réchauffant nos cœurs d'enfants... C'est tendre, léger, poétique, frais, énigmatique. C'est à découvrir, ça ne fait pas l'ombre d'un doute. Nous avons tous nos petits ou nos gros secrets mais jamais je n'aurais pensé à le raconter à cet arbre et pourtant, qui pourrait mieux que lui les garder bien au chaud, au creux de ses branches et les laisser parfois s'envoler au bout du monde pour être chuchotés aux creux d'autres petites oreilles.

Une chronique croisée à l'ombre du grand arbre par Sophie (Blog la littérature jeunesse de Judith et Sophie) et Pépita (Blog Méli Mélo de livres) par ici : http://alombredugrandarbre.com/?p=6754

Challenge "Je lis aussi des albums" - lecture 59/60 - lecture sympa -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- Le conte du prince en deux ou l'histoire d'une mémorable fessée, Olivier DOUZOU, Frédérique BERTRAND, Édition du Rouergue, 2014

Encore un sujet à débat, ..., la fessée... Je n'ai jamais eu aussi peu de convictions éducatives bien tranchées, que depuis que je suis mère, je n'ai jamais autant tâtonné, et quelques fois (rares heureusement) directement sur le popotin de ma gamine, pourtant la prunelle de mes yeux, mon rayon de soleil, mon cœur, mon trésor... Je ne garde de ces quelques expériences de perte totale de contrôle que de mauvais souvenirs, beaucoup de regret et une grande culpabilité mais ainsi va la vie des parents, un maximum de bons moments et quelques erreurs de jugement, quelques peaux de banane sur lesquelles on ne peux éviter de glisser tout au long du parcours...mieux vaut en avoir conscience et faire avec !

C'est un album original et bien mené que nous donne à voir ce couple auteur/illustratrice de talent. Un graphisme et une narration qui joue avec les genres, jongle avec les mots, va et vient entre le réel et l'imaginaire, le moderne et le conte traditionnel. Une belle réussite à mon goût et un régal pour la lecture à voix haute.

Tout commence par une mère digne, qui interviewée s'insurge contre la fessée, affirmant qu'au grand jamais elle n'y aurait recours, privilégiant le dialogue...et tout finit par cette même mère, dans la vrai vie, à l’abri des regard, clairement agacée par le comportement de son enfant, peu enclin à obéir docilement à sa mère (surprenant, ... moi ça ne m'arrive jamais!) fini par avoir recours à l'effroyable fessée...mère indigne ! Une drôle de conclusion pour le petit garçon qui aura passé sa journée, le malheureux, à inventer, pour convaincre ses copains, une histoire de prince, coupée en deux, à la suite d'une mémorable fessée...

Une lecture amusante, bien ficelée pour réfléchir calmement en famille à notre rapport parents-enfants au quotidien.

Challenge "Je lis aussi des albums" -lecture 60/60 -  trés bonne lecture  -

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

- Père Noël mes fesses !, Thierry LENAIN, Bruce ROBERTS, Éditions les 400 coups (collection Carré Blanc, 2009

"Le père Noël, c'est rien que des salades pour les petits"

"Alors pourquoi on dois faire semblant de continuer à y croire?"

"Nos parents ne sont pas encore prêts..."

"Ça leur fait tellement plaisir ...l'année prochaine, papa et maman te diront tout...ce sera terminé la belle histoire du père Noël...Si les parents savent que vous savez, ils n'arriveront pas à faire semblant. Eux pour faire semblant, ils ont besoin de croire que vous, vous y croyez vraiment."

"J'ai eu du mal à m'endormir cette nuit là. Mes parents me mentaient ! J'avais du mal à avaler ça. D'accord, depuis le début, c'était pour me faire plaisir. Mais c'était quand même un gros mensonge...et puis il me mentaient peut-être pour d'autres choses. Comment pouvais-je encore leur faire confiance maintenant".

Cette histoire aurait pu nous être racontée par le petit Nicolas, à la lecture j'ai l'impression de l'entendre. Ici, Alex, 10 ans nous explique pourquoi il a décidé un jour, que lorsqu'il aurait des enfants (et visiblement il compte en avoir plein), il ne leur fera pas croire au père Noël, mais leur dira la vérité !

On est à quelques jours de Noël, les préparatifs vont bon train mais pour Alex et son meilleur ami Marco, le monde des certitudes s'écroule littéralement ... la grande sœur d'Alex vient de révéler l'impensable, le mensonge de Noël...pour les 2 garçons, qui ne s'y étaient pas préparés, la vie ne sera jamais tout à fait la même, l'ordre établit en prend un coup, la remise en questions commence alors pour Alex, qui n'en revient pas que ses parents puissent ainsi lui avoir menti pendant les 10 premières années de sa vie ... !

Pas d'inquiétude, chers parents, cette histoire ne se termine pas en psychanalyse...la chute est même plutôt amusante, un petit pied de nez à l'attention de ce "gros patapouf rouge" ...

C'est drôle, rythmé, très bien écrit, mais pas de surprise, c'est quand même Thierry LENAIN, le génial inventeur de Melle Zazie, en particulier mon préféré, Mademoiselle Zazie a t-elle un zizi à voir par ici http://casalaurette.over-blog.com/biblio-filles-gar%C3%A7ons.html

Les illustrations sont plus éloignées de ce que j'apprécie traditionnellement mais l'ensemble est harmonieux. J'y voit un mélange entre le travail de Quentin Blake et de Sempé (encore de petit Nicolas), en plus brouillon quand même.

Je ne penses pas mettre ce livre entre les mains de ma fille, pas cette année toujours, à 2 jours de Noël, là ça serait carrément criminel !!! Mais ça apporte de l'eau à mon moulin...et c'est aussi pour ça que je les aime tous ces albums jeunesse !

" les enfants doivent toujours croire leurs parents parce que les parents disent toujours la vérité. Hein papa ?"

" C'est à dire..., il y a des exceptions...il peut parfois nous arriver de mentir un peu... Ce sont des petits mensonges pour faire plaisir...Des mensonges blancs..."

Allez, je vous laisse avec cette question délicate, qui revient tous les 2 ans au bac de philo..."la vérité est-elle toujours bonne à dire ?" Vous avez 4 heures, ... c'est PARTI !

Challenge "Je lis aussi des albums" - lecture 61/60 - TRES GROS COUP DE COEUR -

- La première fois que je suis née, Vincent CUVELLIER, Charles DUTERTRE, Éditions Gallimard Jeunesse, 2010

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014

Dernière lecture pour remplir le challenge, (depuis j'ai refait le compte, c'est le 61/60, donc un BONUS en sommes, ce qui lui va très bien) j'ai hésité car de beaux albums, j'en ai aux 4 coins de la maison, mais cela ne pouvait en être autrement, c'est une évidence, le coup de cœur de mon année, une lecture que je dois à Élise car c'est celle qu'elle avait décidé de présenter en entrant sur ce blog, et c'est celle que je choisit pour conclure cette année.

La maman que je suis a été vraiment touchée par cette lecture. Elle me raconte les meilleurs moments de ma vie, celle d'hier et celle d'aujourd'hui et je peux même imaginer les meilleurs moments à venir ... grâce à toi, mon rayon de soleil, toi qui a tout embellit, qui a changé le cour des choses à jamais, toi qui est devenu le sens de mon existence. Le petit rayon de soleil qui a fait apparaître un bel arc-en-ciel. J'en ai suivi le trajet et, la légende a raison, au bout de l'arc-en-ciel j'ai trouvé un trésor, qui lui n'avait pas de prix, tout petit mais qui n'a fait que grandir au fil de jours et livrer peu à peu tous ses secrets.

La première fois que je suis née, je ne m'en souviens pas évidemment, mais, la deuxième fois que je suis née reste gravée à jamais et depuis, toutes tes premières fois sont aussi les miennes, la première minute où l'on s'est enfin vue, ton premier bain à l’hôpital, ta première sortie au grand air, tes premiers sourires, nos premiers câlins, le premier regard de mes parents posé sur ton berceau, ta première sortie, tes premiers mots, tes premiers pas, ton premier tour de balançoire, ta première glace, tes premières vacances à la mer, ton premier jour de classe, ta première amitié...je me souviens de tout et je revis un peu de mon enfance chaque jour et j'apprends aussi , à chacun de tes pas, et chacune de tes expériences est aussi la mienne, je tâtonne, je test, je me trompe, je recommence, je m'améliore, comme toi, en même temps que toi. Au fur et à mesure que tu deviens, je deviens aussi, je change, je grandit, je découvre la vie.

Cet album traverse toute la palette des émotions, il pétille, il bouillonne, il chante, il rit, il pleure, il m'a apporté une belle bouffée d'air pur. C'est doux, moelleux et drôle aussi par moment. Page après page, souvenir après souvenir, j'ai traversé mon histoire et la tienne, sur le dos d'un héron qui m'a déposé tranquillement, en douceur, prés de ton berceau, il y 6 ans.

Merci pour ce beau voyage. En ne souhaitant qu'une chose...que ma fille puisse elle aussi un jour faire cette traversée à dos de héron, se souvenir du meilleur, et trouver un petit trésor au pied de l'arc-en-ciel.

Quelques premières fois qui me parlent ...

Challenge "Je lis aussi des albums" 2014