Le conte de la moufle

Publié le par Laurette

D'origine ukrainienne ce célèbre conte est dit "de randonnée", comme les enfants les aime tant. Un conte de randonnée, est basé sur la répétition, d'une formule, d'un évènement, d'une anecdote. Ici, on est dans un conte de randonnée d'accumulation.

Pour l'histoire, ces trois albums la reprennent de manière assez identique à quelques détails près...

Par une froide nuit d'hiver, un petit animal trouve une moufle abandonnée et décide de s'y réfugier pour passer la nuit au chaud.

Mais, les autres animaux qui passent par là, ont malheureusement tous la même idée et un par un vont se faire, de grès ou de force une petite place au creux de ce refuge providentiel qui évidemment finira par craquer ... !

Il est toujours intéressant de pouvoir lire plusieurs versions d'un même conte, et d'apprécier la diversité des regards d'auteurs et d'illustrateurs portés sur une même histoire.

Un "exercice" auquel je me prête bien volontiers, dans le cadre du challenge de Mya Rosa, "Cristmas Time" puisque aujourd'hui elle proposait aux participants de lire le même conte, en l'occurrence la moufle ou la Reine des Neiges.

Le conte de la moufle

Challenge "Je lis aussi des albums" - lecture  103/100 - coup de coeur -

La moufle, Florence Desnouveaux et Cécile Hudrisier, Didier Jeunesse, collection A Petits Petons, 2009

Le conte de la moufle

Celui-ci obtient un coup de cœur car c'est l'un des premiers albums que j'ai lu à ma fille, comme souvent, à de multiples reprises, sans jamais jamais me lasser.

C'est un véritable plaisir à lire à voix haute, chaque animal exprime sa personnalité, un caractère, une façon de s'exprimer bien à lui qu'il est assez facile de mettre en vie.

Les dialogues prennent d'ailleurs une belle place et sont très drôles, de surcroit.

La répétition intervient de différentes manières, les bruits de pas de chaque nouvel animal en approche, qui évidemment sont de plus en plus lourds, la petite ritournelle à la vue de la moufle par chaque animal "quelle aubaine une maison de laine ! ", puis celle répétée à l'entrée dans la moufle où chaque animal "se faufile et se camoufle dans la moufle, tout contre ... " les autres animaux présents, puis les réactions des animaux qui progressivement s'entassent dans cet cachette et qui trouvent l'aventure de moins en moins amusante.

Et Cécile Hudrisier illustre à merveille (comme à son habitude d'ailleurs) à l'aide de toutes ses techniques de découpage et de collage, si adaptées à la petite enfance, cette angoisse qui monte dans la moufle, et la petitesse de l'abri.

Le conte de la moufle

Le sanglier, culotte et bonnet assortis, la goute au nez est un délice,

Le conte de la moufle

L'entrée en scène d'ours Potelée, le dernier animal, celui de trop, est d'une grande drôlerie. Progressivement et, naïvement, il entre sa tête dans la moufle, puis une patte, une deuxième patte, son ventre rebondi mais bien entendu, quand il tente en vain de passer le reste de son corps, la moufle ne résiste pas à l’assaut !

La tête de notre pauvre petit ours tout penaud est à croquer !

Le conte de la moufle

Challenge "Je lis aussi des albums" - lecture 104/100 - Bel album -

La moufle, Bernard Villiot et Antoine Guilloppé, l'élan vert, 2012

Le conte de la moufle

Chaque album illustré par Antoine Guilloppé reste pour moi un beau moment de lecture et celui-ci ne fait pas exception.

Des illustrations épurées mêlant un nombre limité de couleurs qui ressortent magnifiquement avec le noir des silhouettes et le blanc de la neige, deux couleurs comme toujours omniprésentes chez Guilloppé.

Des illustrations pleine page qui mettent en valeur un beau texte, délicat, plus fournit aussi que dans l'album précédent au vocabulaire plus varié et plus riche, tout en rimes. Une narration plus présente qui laisse un peu moins de place aux dialogues, plus sobres.

Le conte de la moufle

L'intrigue reste la même mais de nouveaux animaux se sont invités dans la moufle tels le hibou, le crapaud et cette petite fourmi, "l'invité de trop", qui, si minuscule soit-elle, faire rompre la dernière couture. Dans cet album, 8 animaux se succèdent, au lieu de 5 dans le précédent.

Et la chute, si, sur le principe, reste la même, le personnage qui profite de la situation diffère.

Tous ces éléments font de cette version un album adapté à des enfants plus âgés, et c'est plaisant je trouve de pouvoir relire cette histoire lorsque ses enfants ont un peu grandi, pour retrouver le plaisir de la découverte.

Allez voir aussi, du même illustrateur, sur le blog, l'excellent King Kong CLIC, L'heure du bisou CLIC, Akiko la rêveuse CLIC,

Challenge "Je lis aussi des albums" - lecture 105/100 - Album sympa -

La moufle, Christine Palluy et Samuel Ribeyron, Milan, 2015

Le conte de la moufle

Et voilà le dernier sorti, il y a quelques mois, et encore un grand illustrateur, Samuel Ribeyron.

Des trois albums, c'est celui-ci qui replace le conte dans un décors plus traditionnel. On y trouve aussi, pour la première fois, la présence humaine en la personne d'Igor, qui, frigorifié dans son isba, s'emmitoufle, enfile ses moufles, et part en forêt couper du bois. Voilà une hypothèse apportée pour expliquer la présence de cette moufle abandonnée dans la neige.

On retrouve, comme dans l'album Didier Jeunesse, un caractère propre à chaque animal, identifié par un petit surnom, "Souris jolie", "Grenouille fripouille", "Lapin malin", "Loup tout fou", "Ours balourd".

Un bruit identifie chacun, une petite ritournelle est fredonnée par les animaux en chœur "cinq amis ravis ont chaud au bout des pattes, ont chaud aux joues, ont chaud au cou ont chaud partout ! Youhou! " et les illustrations y sont également expressives, particulièrement avec l'entassement progressif dans la moufle.

La fin diffère également, car si dans les deux autres albums, les animaux éjectés de la moufle s’éclipsent, ici, atteints d'un sacré rhume ils sont retrouvés et hébergés par Igor, de retour de forêt.

Une fin différente certes mais finalement moins drôle aussi.

Cet album se tient bien, reste agréable mais je l'ai dans l'ensemble moins apprécié que les précédents. Le texte et les illustrations ne reprennent pas le côté humoristique de ce conte.

Le conte de la moufle

Petite promenade terminée pour ma part mais vous pouvez aussi retrouver d'autres albums de la Moufle chez Blandine...nous en avons un en commun, je vais donc aller lire son avis de ce pas !!!

Commenter cet article

MyaRosa 21/12/2015 12:08

J'aime beaucoup ce conte. Nous avons la première version présentée. Mes enfants l'adorent !

Laurette 21/12/2015 12:39

ha ben gros succès pour cette version alors ... mais tu ne l'as pas présentée ???

FondantOchocolat 21/12/2015 07:12

Oh, ça donne envie de se blottir... dans une moufle ! :-) Trop mignon !

Laurette 21/12/2015 11:56

Merci à toi ... si tu ne connais pas et que tu as des petits à proximité, à découvrir :-)

Blandine 20/12/2015 22:11

Albums différents et histoires quasi identiques, c'est rigolo!
Une belle sélection avec un coup de cœur similaire :-)
Bises

Laurette 21/12/2015 11:57

et oui, encore un coup de cœur commun ... ;-)