L'art de réinventer la langue

Publié le par Laurette

Aujourd'hui, je reviens avec une petite nouveauté, signée ESCOFFIER et MAUDET aux éditions Frimousse, que je vous présente en lecture croisée avec Blandine, de Vivrelivre.

Tous les mots n'existent pas, Michaël Escoffier et Matthieu Maudet, Frimousse, septembre 2016

L'art de réinventer la langue

Ah bon? tous les mots n'existent pas ? Et depuis quand ???? Tous ceux qui fréquentent régulièrement des enfants (les inconscients quoi ;-) savent bien qu'en matière de langage tout est possible, tout peut s'inventer ... ma fille par exemple, depuis que les grosses chaleurs se sont calmées, et bien elle glaçonne figurez-vous ! Et là, effectivement, la correction automatiquement me souligne gentiment le mot car ... il n'existe pas !

Et c'est bien dommage en fait, car glaçonner c'est clair, précis, limpide, ça apporte une sacrée nuance d'ailleurs à un simple "j'ai froid", et c'est bien plus poétique, non ? Alors en toute "bonne" maman un peu zinzin que je suis, je me marre et depuis moi aussi je glaçonne, même si en toute désormais "bonne" enseignante, je lui apprend aussi d'autre nuances, je frissonne, je suis frigorifiée, glacée, gelée, engourdie ...

Quand j'étais au collège, un de mes profs de français s'amusait à relever toutes mes inventions de langage, et c'est ainsi que j'ai appris le mot néologisme d'ailleurs ... c'était ma grand période, et depuis, jouer avec les mots est une activité qui ne m'a jamais vraiment quittée ... à quand les cours dédiée à la réinvention ou l'enrichissement de notre langue !

Vous l'aurez compris le thème de cet album me plait bien, mais, et malgré tout mon respect pour ces 2 artistes que j'affectionne particulièrement, le traitement n'est pas, selon moi, à la hauteur du sujet ni de leur talent respectif d'ailleurs. J'attendais vraiment plus de poésie, de fantaisie, de sens.

Cette réserve mise à part, et pour l'avoir testé avec ma fille, je constate que cet album laisse une belle part à l'imagination des enfants et les incitent à jouer avec la langue, en plus de les faire bien rire.

L'art de réinventer la langue

Démarrage de l'album : "Tu sais que tous les mots n'existent pas ? ... Si Si, c'est vrai ! Tiens, celui-ci par exemple : GLOUBIDOU, et bien ... il n'existe pas !"

S'en suis alors quelques pages sur ce fameux GLOUBIDOU imaginaire, sous toutes ses formes, tous ses usages, toutes ses couleurs. Puisque le Goubidou n'existe pas, on peut en faire ce que l'on veut. En poussant le principe plus loin, on peut ainsi créer des histoires composées entièrement de mots inventés ... ainsi "Le gloubidou ritondelle va pitouille dans sa mirpoute." ... ça va de soit !!!

L'art de réinventer la langue

Et puis, on peut aussi jouer à inventer des mots sans consonnes, d'autres sans voyelles (lecteurs à voix haute : à anticiper, une petite gymnastique buccale s'impose en amont pour prononcer "CHPTK" OU "SCRMN"), le mot le plus court ou le plus long, imaginer un nouvel alphabet (avis aux amateurs de messages codés)... et le tout sans craindre les fautes d'orthographe bien sûr (de quoi plaire à coup sûr aux enfants).

Les deux dernières pages quand à elles, proposent aux enfants de s'entraîner un peu à cet exercice de style ... et ça marche !

Attention toute fois, je pense qu'il faut avoir le goût de la mise en scène pour que ce livre révèle son charme et son pouvoir de drôlerie auprès des bambins. Il peut tout autant faire un gros flop à mon avis. Et si vous ne connaissez pas encore le style ESCOFFIER, ne commencez pas par cet album, une petite mise en bouche de son univers "second degrés" s'impose ... pour en trouver d'autres, allez faire un tour par là CLIC.

Cela dit, je vous invite à découvrir un autre avis, coup de cœur pour Lylou, du blog Livres et Merveilles CLIC.

Et pour tous ceux qui, comme moi, aiment les mots, aller voir par là (d'autres chroniques arrivent bientôt) CLIC.

Allons voir maintenant ce qu'en a pensé Blandine ...

1 album lu et chroniqué dans le cadre du challenge "Je lis aussi des albums" 2016 - lecture 40/60. 

Quant à moi chers lecteurs, je vous dis à très vite et je retourne à mes préparations pour lundi ...  et oui, les enseignants ont leur week-end et de belles vacances tout au long de l'année mais que de boulot à la maison  (et non, je vous vois venir mauvaises langues, je ne suis pas une exception, loin de là ... hommage à tous mes collègues stagiaires qui en ce moment-même ont, comme moi, la tête bien dans le guidon) !!!

Laurette

Commenter cet article

Blandine 18/09/2016 10:36

"Glaçonner", j'aime bien ce verbe ;-) A te lire, je me souviens que je jouais aussi avec les mots "vague, c'est pareil que bague, sauf que..." Et courage pour les préparations ;-) Bises